Ce texte est candidat au concours littéraire La Plume Stileex
Thème 2018 : La Beauté de Tana
Les œuvres présentées et publiées sur le site dans le cadre du concours littéraire La Plume Stileex sont le travail de personnes extérieures à l'équipe éditoriale. En conséquence, les avis, jugements et points de vue présentés dans chacune d'elles n'engagent que leurs auteurs respectifs et ne reflètent en aucun cas ceux de la Revue Stileex. Également, dans un souci d'équité et surtout pour ne pas dénaturer le travail des candidats, nous n'avons pas corrigé les textes et les présentons donc tel que nous les avons reçus.
Vous pouvez noter cette œuvre en bas de page. Les votes du public sont ouverts jusqu'au 18/11/2018. En savoir plus sur le concours La Plume Stileex 2018
Sponsors La Plume Stileex
Sponsors La Plume Stileex
Sponsors La Plume Stileex
Sponsors La Plume Stileex

Surnommé « Tana » pour les étrangers, « Vohitsara » pour certains et « Iarivo » pour d’autres, Antananarivo « La cité des mille », capitale de Madagascar est une ville renfermant en même temps mystères et beauté.

Son histoire, son paysage et ses habitants font d’Antananarivo un endroit spécial.

Malgré la civilisation et la mondialisation, la capitale conserve encore une grande partie de l’histoire malgache. Culminant à haute altitude, le Rova de Manjakamiadana attire facilement le regard de tous. Ce palais royal fait partie des sept merveilles de la ville. Dans le domaine on y trouve les tombeaux des rois et reines ayant régnés, ces tombeaux sont surmontés de « Tranomanara » (maison sacrée) signe de noblesse. Dans l’enceinte s’y siège aussi la case royale d’Andrianampoinimerina, un souverain célèbre de l’Imerina devenu premier Roi de Madagascar. Et pour couronner le tout, un temple en pierre avec une architecture splendide se dresse dans la cour royale, symbolisant qu’autre fois la reine Ranavalona II a mis son règne sous protection de Dieu.

Ce palais est le monument le plus fameux d’Antananarivo, lieu de souvenir et d’histoire, et de là-bas on aura une vue panoramique et incroyable de la ville. Et c’est tout simplement magique.

Au nord du Rova se trouve le Palais du premier ministre « Le palais d’Andafiavaratra », édifice avec une architecture inspirée de la Grèce antique. Ce palais est devenu actuellement un musée historique où sont conservés des objets historiques tels les couverts royaux d’autres fois. Endroit fascinant nous permettant de mieux connaitre l’histoire du royaume de Madagascar.

Mais les témoignages de l’histoire ne manquent pas à Antananarivo. Au centre de la ville se trouve le Lac Anosy, un lac en forme de cœur construit autre fois pour la reine Ranavalona et au milieu du lac il y a une île avec un monument commémoratif des Français qui sont morts pendant la première guerre. Au sommet du monument se trouve un ange doré qui est devenu noir avec le temps et les années d’où son nom « Anjely maintin’Anosy ». Le lac est bordé de jacarandas fleurissant en mois d’octobre. Les fleurs mauves de ces arbres donnent vive allure au lac. Ajoutons-y un ciel bleu, nous aurons un cadre magique, mettant en valeur la beauté de la capitale.

Comme toutes les autres villes du monde, les centres commerciaux et les super marchés ne manquent pas à Antananarivo. Mais en plus, la ville possède un grand marché, un marché traditionnel jadis appelé « Le zoma » dit actuellement « Tsenan’Analakely », des pavillons aux tuiles rouges primitives abritent des magasins où l’on y trouve tout ce que l’on désire. Outre les endroits historiques et les lieux commerciaux, Antananarivo regroupe également de nombreux établissements hôteliers et lieux de restauration et de loisirs. Le Carlton, un grand hôtel de luxe de cinq étoiles figure parmi les endroits géniaux de la ville. Pour parcourir la ville, les rues et les ruelles se croisent et s’entrecroisent, mais il y a aussi les escaliers petits et grands. Ces escaliers servent en même temps de décors à la ville, mes préférés sont les deux jumeaux : celui d’Antaninarenina et d’Ambondrona.

Marre des routines de la vie quotidienne : travail, courses et embouteillages, nous aurons sûrement besoin d’un moment de détente. De préférence des petites vacances ou une balade en nature. Mais le temps et l’argent peuvent parfois nous manquer. Alors pourquoi pas un petit tour au parc pour assouvir nos besoins. Apres les palais royaux, le lac Anosy, les pavillons d’Analakely, le parc zoologique de Tsimbazaza est la cinquième merveille d’Antananarivo. Magnifique parc, avec au centre un lac historique. Tsimbazaza abrite les faunes et flores locales n’existant qu’à Madagascar. Les lémuriens de Tsimbazaza attirent l’attention de tous, petits et grands. Les végétations de toutes les régions de Madagascar y sont tous représentées, les orchidées, l’arbre du voyageur et les baobabs.

Une ville n’est rien sans ses habitants, les Tananariviens regroupent tous les tribus Malgaches. Métissage de toute sorte de race, « les Malgaches ressemblent à tout le monde et à personne en particulier », « Gasy ka manja » disait une affirmation, et les Tananariviennes font parties des plus belles filles du monde. Et j’ajoute que les gens de Tana ne sont seulement dotés de beauté extérieure mais intérieurement ce sont des gens accueillants et généreux. Quoi d’autres à dire sur Antananarivo ! L’artisanat, unique au monde et d’une beauté extraordinaire. Les Malgaches ont un don pour l’art. Il est toujours agréable de voir les artisanats (sculptures, brodreries…) malgaches étalés au marché de Pochard ou sur la digue d’Ambohitrimanjaka.

La nourriture fait vivre, Antananarivo est une ville riche en nourriture .Bio et d’excellente qualité.

Il est vrai que comparé à Paris et Los Angeles, la capitale malgache souffre d’une faiblesse d’éclairage urbain. Pourtant, pour moi les lumières qui brillent la nuit et les mille feux d’Antananarivo restent toujours agréables à voir, apaisants et fascinants.

Antananarivo est une ville qui brille de jour en nuit, son paysage authentique fait d’elle une cité aux milles étoiles avec autant de trésor à découvrir.

Écrivez un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des