À Madagascar, il y a plusieurs espèces endémiques d’animaux et de plantes. La biodiversité de la Grande île est tout à fait remarquable et est une grande attraction pour le tourisme à Madagascar. Mais savez-vous que Madagascar abrite plusieurs espèces de baobabs dont 6 sont endémiques ? En plus, le baobab, à Madagascar est un arbre sacré. On considère 8 espèces de baobabs dans le monde et les six ne peuvent être trouvées qu’à Madagascar. Cet arbre emblématique est très important pour les Malgaches, habitants de Madagascar.

Le baobab dans la vie quotidienne des Malgaches

Le baobab, appelé aussi Reniala ou mère des forêts est un vrai arbre de vie à Madagascar. Ses produits sont utilisés dans la vie quotidienne du peuple malgache. Il est surtout utilisé pour ses propriétés médicinales, en médecine traditionnelle. La sève et l’écorce de baobab sont utilisées pour guérir les inflammations, la fièvre ou aussi les infections.

Ses feuilles sont riches en vitamines et en minéraux comme la vitamine A, le fer, le phosphore, le manganèse, le calcium, etc.

Rien ne se perd. Le baobab est utilisé dans la vie quotidienne
Rien ne se perd. Le baobab est utilisé dans la vie quotidienne

Le fruit du baobab a une très forte teneur en calcium et en vitamine C, largement plus que le lait et le kiwi qui sont réputés pour ces éléments. L’ingestion d’huile de baobab favorise également l’action du bon cholestérol et est un aliment à priser pour un régime pour maigrir.

Le baobab est aussi un élément utile dans le monde du bien-être et de la beauté. En effet, en forme d’huile ou de poudre, le baobab est un élément qui lutte contre le vieillissement précoce de la peau. C’est aussi un anti-acné très efficace.

Ce fruit est très riche en calcium et en vitamine C
Ce fruit est très riche en calcium et en vitamine C

Rien ne se perd pour le baobab. Les fibres et l’écorce de cet arbre sont aussi utilisées par les habitants de l’Ouest de l’île comme matériaux de construction. Ils les utilisent pour la fabrication de murs, de maisons ou de cordes.

Les plus grands baobabs de Madagascar

Madagascar abrite 3 grands baobabs et parmi eux le second plus vieux baobab du monde. Ces reniala atteignent une circonférence remarquable.

Le Tsitakakantsa à Morombe

Le nom de ce baobab Tsitakakantsa signifie que le chant d’un côté de ce baobab n’est pas audible de l’autre côté. Cela représente bien ce géant du district de Morombe, dans la commune d’Antongo. Ce baobab de la région d’Atsimo-Andrefana a une circonférence de 28,98 mètres. Cet arbre doit son nom aux habitants du village d’Andobiry et de Shang Liang Phillipe, un chinois amoureux de la nature.

Tsitakakantsa, le plus grand baobab de Madagascar. Copyright Lokobe Production
Tsitakakantsa, le plus grand baobab de Madagascar. Copyright Lokobe Production

Le plus vieux baobab de Madagascar : le Tsitakakoike

Avant la découverte de Tsitakakantsa, Tsitakakoike détenait le record de Madagascar en matière de circonférence. Le nom Tsitakakoike signifie que si on crie d’une face de cet arbre, ceux qui sont de l’autre côté ne pourront pas l’entendre. Un peu comme Tsitakakantsa. C’est le plus vieux baobab de Madagascar et le second plus vieux baobab du monde après celui qui se trouve en Afrique du sud.

Le Tsitakakoike est le plus vieux baobab de Madagascar
Le Tsitakakoike est le plus vieux baobab de Madagascar

Du haut de ses 4 mètres de hauteur et de ses 27,30 mètres de circonférence, le Tsitakakoike compte aujourd’hui 1 600 ans. C’est pour ça qu’on le surnomme « grand-mère ». Cet arbre vit dans la forêt d’Ambily, dans le sud de Madagascar.

On a entendu dire il n’y a pas si longtemps que le Tsitakakoike est tombé en ruine. Mais cela n’est pas vrai. En effet, à cause d’une catastrophe naturelle en début 2019, quelques branches de ce géant sont tombées mais n’a pas causé sa ruine.

Le grand baobab de Majunga

Je sais que vous vous demandiez où était le baobab de Majunga dans tout ça. Le grand baobab de Majunga, surnommé « bouye-be », ce baobab sert d’emblème à la ville de Majunga. Elle se dresse au milieu de la route et sert de rond point et d’attraction touristique. La tradition veut même que les touristes le contourne 7 fois pour se familiariser avec la ville.

C'est le baobab le plus connu de tous
C’est le baobab le plus connu de tous

Le baobab de Majunga a une circonférence de 21,7 mètres et est âgé d’à peu près 800 ans. Il paraît qu’il a été planté vers les années 1890 par les arabes.

Le baobab à Madagascar fait donc partie du quotidien des habitants. Pour votre séjour dans la grande île, n’hésitez pas à visiter ces arbres emblématiques de l’île, tout comme le ravinala bien sûr. Plusieurs espèces de ce géant résident à Madagascar, venez, vous n’allez pas le regretter.

9 Commentaires

  1. Miharintsoa Rajaonary Miharintsoa Rajaonary

    Savez-vous qu’il y a aussi un évènement qui s’appelle festival baobab fosa qui se déroule chaque année à la fin du mois de juillet à Morondava ? Plusieurs activités sont au programme pendant plusieurs jours : découverte de l’allée des baobabs, la fameuse forêt de kirindy et l’animal « fosa », un festival de musique dans toute la ville. L’objectif principal est de promouvoir les potentiels touristiques de la région de Menabe, mais surtout de sensibiliser les habitants à la conservation de la biodiversité.

    • @Miharintsoa, la deuxième édition de ce festival se termine aujourd’hui 22 juillet. La région de Menabe est la deuxième destination la plus prisée à Madagascar après Nosy Be. Entre autres l’allée des baobabs et le parc Kirindy, la réserve Menabe Antimena, l’abri naturel des fosa, est également à découvrir.

  2. Mialitiana Joannah Mialitiana Joannah

    Merci pour cet article enrichissant @Koloina. J’aimerais bien ajouter qu’avec la richesse en fibres du Baobab, ce dernier participe beaucoup à la régulation du transit intestinal. Il est à la fois un remède naturel contre la diarrhée et contre la constipation car avec 100g de poudre de Baobab, les besoins journaliers en fibre sont largement comblés.

    • @Joannah, il est également riche en vitamine C. Il suffit 10 g de poudre de baobab et les 25% des besoins en vitamine C sont remplis. C’est surtout conseillé pour les personnes qui ne mangent pas assez de fruits.

    • Mialitiana Joannah Mialitiana Joannah

      @Hoby, oui en effet il est particulièrement riche en vitamines C bien plus qu’une orange. Sais-tu que 100g de pulpe de Baobab apporte plus de 300g de vitamines C alors que l’orange n’apporte que 40g pour 100g de pulpe ?

  3. Cet arbre est vraiment exceptionnel. L’huile de baobab est également très efficace pour cicatriser les blessures. Il suffit juste d’essuyer la plaie avec un coton imbibé de l’huile. Cette technique est également valable pour soigner les brûlures.

    • Mialitiana Joannah Mialitiana Joannah

      Oui @Hoby, le Baobab a hérité de ce pouvoir cicatrisant dû à la présence de vitamine B2 qui agit dans la réparation des tissus. Même sa richesse en vitamines C y contribue également car cela facilite l’absorption du fer qui est important dans le processus de cicatrisation.

  4. Miharintsoa Rajaonary Miharintsoa Rajaonary

    Tu as raison, rien ne se perd dans le baobab ;). Il est aussi important de noter que son huile est très bénéfique pour les cheveux secs, colorés ou bouclés car il contient un taux de vitamine E élevé, qui, favorisera la pousse et la réparation des pointes.

    Pour ce faire, faites un bain d’huile de baobab la nuit et lavez vos cheveux le lendemain. Vous pouvez voir le résultat dès la quatrième utilisation.

    • @Miharintsoa, elle protège non seulement le cuir chevelu, mais également les ongles. L’huile de baobab soigne les ongles cassés et les renforce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here