Sur le net, au minimum une vingtaine de textes traitent sur un même sujet, sortir du lot constitue alors un défi de taille. Qui plus est, le lecteur ne prend que 2 ou 3 secondes pour décider de lire ou non un article. Il va sans dire que c’est sur le titre que tout se joue. Sur ce court laps de temps, il doit se démarquer des autres, susciter la curiosité, apporter la solution au problème de l’intéressé et enfin, mentionner les bienfaits que sa consultation peut lui apporter. Mais comment rédiger un bon titre d’article ?

Vous aurez beau avoir un contenu exceptionnel, si le titre n’attire ne serait-ce qu’une once de la curiosité de son destinataire, votre rédaction restera vaine. Voici les meilleures techniques pour vous assurer que votre titre fasse mouche.

Emploi de mots puissants

Le premier enjeu d’un bon titre d’article est d’interpeller votre destinataire. Un ou deux mots peuvent faire toute la différence d’où le besoin de mots puissants qui assureront la mise en avant de votre article.

Les adverbes comment, pourquoi, quoi et quand

Dans la plupart des cas, l’internaute fait des recherches pour avoir des réponses. Ce sont souvent ces adverbes qu’il saisit précédant sa question.

Les adverbes d’usage pour un bon titre d’article
Les adverbes d’usage pour un bon titre d’article

En les employant, vous lui faites savoir que votre article contient l’information qu’il attend. Quelques titres en aperçu : « Comment faire une fiche de paie sur Excel ? La méthode simple ! », « Pourquoi les haricots donnent des gaz ? Élucidons ce mystère explosif », « Quand partir à Madagascar ? Parlons climat », « Communication et entreprise : à quoi sert la communication d’entreprise ? », etc.

Les adjectifs

L’emploi d’un adjectif peut avoir un effet attractif sur le lecteur. Comme démontré par la pyramide de Maslow, les humains ont des besoins particuliers. Pour un besoin de sécurité, le lecteur sera attiré par les adjectifs tels que : assuré, fiable, certifié, etc. Sur l’aspect financier on peut utiliser gratuit, abordable, pas cher… et ainsi de suite. Dans l’exemple-ci contre : « Les bienfaits de l’oignon, l’aromate magique ! », c’est l’adjectif magique qui est employé pour la mise en avant.

N’exagérez pas trop non plus pour éviter de décevoir ses attentes lors de sa lecture.

Les chiffres

Les articles présentés sous forme de listes sont plus clairs et plus faciles à lire, ce qui constitue un gain de temps considérable dans leur lecture. Les gens veulent des réponses courtes et précises, mais complètes et efficaces. Dans les titres tels que « 6 étapes de la vente faciles à apprendre et à appliquer », la sensation d’être guidé dans le bon sens est aussi très appréciée.

Apport de bénéfices au lecteur

Employer quelques mots pompeux dans un titre ne suffit pas toujours. Vous devez le convaincre aussi sur le fait que lire votre article lui est essentiel et ne sera nullement un gaspillage de temps.

Faites en sorte de convaincre le lecteur que votre article lui est essentiel
Faites en sorte de convaincre le lecteur que votre article lui est essentiel

Apprenez-lui quelque chose de nouveau

Nous sommes tous avides de connaissance. Il faut alors convaincre grâce à votre titre que vous apportez à votre lecteur un savoir dont il ne soupçonnait peut-être pas l’existence quelques minutes plus tôt. Ex : « Les bienfaits de la menthe, pas que pour le Mojito ! »

Solutionnez son problème

Un problème se pose, apportez la solution attendue. Identifiez ce dont le lecteur a le plus besoin et présentez-le-lui sur un plateau. Prenons un exemple simple qui illustre ce point : « Astuces antipelliculaires : dites enfin adieu à vos pellicules ».

Faites-lui des promesses et tenez-les

Similaire aux deux points précédents, pour un bon titre d’article, l’enjeu est le même : lui apporter quelque chose dans son intérêt. Dans un titre comme « 10 bijoux fantaisie de qualité qui vont vous éblouir ! » vous lui promettez que lire votre article ne peut qu’améliorer sa vie. Dans « Les festivités insolites dans le monde, régalez-vous avec notre top 6 » vous lui assurez de passer un bon moment au cours de sa lecture. Veillez à bien choisir votre titre et soyez à la hauteur de ce que vous avancez.

Jouer avec les émotions du lecteur, à priser pour avoir un bon titre d’article

Il s’agit d’attirer l’attention en tirant profit des sentiments auxquels le lecteur peut être en proie.

Curiosité et polémique

En plus d’être avides de connaissance, nous sommes aussi curieux de nature. Posez-lui une question qui peut le tracasser. Donnez quelques indices, mais laissez planer un petit mystère.

La curiosité est un vilain défaut… mais pas toujours
La curiosité est un vilain défaut… mais pas toujours

Outre l’utilisation d’adverbes interrogatifs, vous pouvez aussi titiller le lecteur avec un titre polémique. Nous sommes généralement friands de buzz, sachez tourner cela en votre avantage.

Implication

En vous adressant directement à votre destinataire, il peut se sentir impliqué et voudra connaître davantage sur le sujet où vous le sollicitez. Par exemple, « Les superstitions malgaches, croyez-vous aux “fadifady malagasy” ? ».

Influence

Vous pouvez aussi utiliser le mode impératif dans un titre comme « Racontez-moi vos meilleures vacances à Madagascar… » ou « Envie d’une légende urbaine ou deux pour vous faire peur ? Lisez la suite ! » pour avoir une certaine emprise sur lui.

Le pouvoir de la ponctuation

À ne pas sous-estimer, elle peut être d’un grand recours pour donner le ton à votre titre :

  • vous pouvez introduire « : » ou « » pour le diviser en deux parties, genre question-réponse
  • affichez un sentiment fort avec le point d’exclamation dans votre titre, que ce soit pour exprimer l’indignation, la colère, la surprise.
  • appuyez l’importance d’un passage du titre à l’aide de guillemets

Les titres négatifs

Les titres contenant des termes négatifs tels que « jamais » ou « éviter » ont plus l’air réalistes. Ce qui fait certainement leur succès auprès de certains lecteurs las des adjectifs « pompeux » mal utilisés.

La négativité... exploitez donc son côté positif
La négativité… exploitez donc son côté positif

Donc au lieu d’utiliser « Les meilleures manies à adopter durant la grossesse » vous pouvez privilégier « Quelques trucs à éviter durant la grossesse, attention, maman ! ».

Quelques recommandations supplémentaires pour un bon titre d’article

  • évitez la répétition de mot-clé
  • faites en sorte qu’il soit court et précis (au maximum 12 mots)
  • ne mettez pas de mots entiers en majuscules
  • attention aux mots-clés qui n’ont aucun lien avec votre article
  • faites quelques recherches au cas où il existerait déjà un titre similaire au vôtre

La rédaction de titres irrésistibles n’a plus de secret pour vous à présent. Vous avez sûrement un ou deux trucs en plus qui marchent pour rédiger un bon titre d’article. N’hésitez pas à les partager en commentaire.

4 Commentaires

  1. Tatianah Tiavintsoa Tatianah Tiavintsoa

    Cet article est très enrichissant, merci @Joannah j’ai une petite question, penses-tu que ces techniques peuvent également être efficaces pour trouver un slogan qui claque ?

    • Mialitiana Joannah Mialitiana Joannah

      Eh bien @Tatianah, je pense qu’un bon slogan requiert trois critères pour assurer.
      Il doit tout d’abord raconter une brève histoire captivante avec un fort impact.
      Ensuite, il doit être crédible. Si, comme je l’ai mentionné plus haut dans cet article, le slogan cache une promesse, ce doit-être une chose réaliste. Les gens ne veulent pas être baratinés.
      Et enfin, il doit se doter d’une bonne sonorité. Le genre à s’incruster facilement et qui ne quitte plus nos bouches.

  2. C’est très intéressants, merci @Joannah. Effectivement, le titre est important, car environ 8 personnes sur 10 le lisent avant de décider de continuer la lecture du texte.
    Je trouve qu’il est aussi malin de créer des titres avec un peu d’humour, cela va susciter la curiosité des lecteurs.

    • Mialitiana Joannah Mialitiana Joannah

      Oui, faire rire le lecteur avec le titre peut le pousser à vouloir en connaître plus. Puisque, dans ce cas là, le lecteur a tressailli suite à une émotion, il sera plus enclin à la prolonger en lisant votre contenu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here