Si auparavant, on déterminait la taille d’une entreprise par son nombre d’employés, aujourd’hui, ce n’est plus le seul critère. D’une start-up aux PME, ou des PME aux grandes entreprises, plusieurs caractéristiques sont en jeu. Désormais, le nombre d’employés n’est plus qu’un critère parmi tant d’autres pour évaluer la taille de l’entreprise. Quel que soit le type d’entreprise, selon la théorie de Frederick Taylor, on peut évaluer sa taille en fonction de son chiffre d’affaires, de l’exportation et de son bassin d’emploi. Cela à part le nombre d’employés bien sûr.

Selon une petite étude, voici donc les caractéristiques qui déterminent la taille d’une entreprise.

Le chiffre d’affaires

Ce terme n’est plus nouveau en termes d’entrepreneuriat. Pour une entreprise, générer du chiffre d’affaires est la principale finalité. On évalue annuellement le chiffre d’affaires d’une entreprise. Pour une entreprise, on parle d’année commerciale. Alors, le chiffre d’affaires c’est le total des échanges, c’est à dire des ventes effectuées par l’entreprise. Les achats qui concernent la revente ou lors des sous-traitances peuvent aussi y être inclus, mais cela dépend du mode de comptabilisation de l’entreprise. Le montant hors taxe de la somme des transactions constitue le CA d’une entreprise. C’est en gros l’évaluation de la puissance contractuelle de l’entreprise pour évaluer sa performance.

Le chiffre d'affaires évalue la taille d'une entreprise
Le chiffre d’affaires évalue la taille d’une entreprise

L’exportation

Les résultats de l’exportation contribuent également au chiffre d’affaires. Quand on parle d’exportation, c’est la vente ou la commercialisation des produits et services de l’entreprise à l’étranger. L’exportation s’agit aussi donc de l’extension de la commercialisation des produits et services de l’entreprise. Pour cela, l’efficacité ainsi que l’exigence des stratégies d’exportation sont très importantes. Il faut une adaptation au marché extérieur pour pouvoir exporter un produit ou un service. Il faut aussi trouver des moyens de s’ouvrir sur la scène internationale et prendre en compte les problèmes d’internationalisation. Mais concernant cette caractéristique, la confrontation à la concurrence internationale est la plus dure.

La gestion du bassin d’emploi

Par définition, le bassin d’emploi désigne une zone déterminée, ou un espace géographique sur lequel les activités de l’entreprise sont implantées. En gros, il s’agit du fait que les employés de cette entreprise ne sortiront pas de cette zone pour aller travailler. Les grandes entreprises étudient bien ce point, car il s’agit d’une influence par rapport à ses employés. Comme nous le savons, une entreprise est composée de plusieurs départements selon son activité. Il y a plusieurs branches comme la production, la vente, l’administration, etc. Chaque département aura son nombre d’employés, alors concernant le bassin d’emploi, l’entreprise peut être implantée sur un site unique ou aussi sur des sites multiples. Il est à noter que la gestion de la communication et des salariés sera différente selon le bassin d’emploi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here