La communication est une chose innée chez tout être vivant. Ce dernier ne peut se passer de la communication, c’est ce que nous allons voir dans cet article. Communiquer n’est pas synonyme de parler ou d’utiliser un langage. La communication non verbale est l’ensemble des communications utilisant des instruments autres que la langue. Il existe 4 types de communication non verbale : la kinésique, la proxémique, l’iconologie et la non-communication.

Comme la communication est très importante pour une entreprise, quel que soit son type ou sa taille, vous devriez prendre compte de la communication non verbale de vos salariés.

La kinésique

C’est l’ensemble des signes comportementaux que l’on peut effectuer avec le corps. Ces signes sont émis par le corps de façon innée ou acquise.

Le fait de tirer la langue est un geste appartenant à la kinésique
Le fait de tirer la langue est un geste appartenant à la kinésique

Le promoteur de cette science est Ray Birdwhistell, anthropologue américain sortant de l’école PALO ALTO. Son ouvrage intitulé « Introduction à la kinésique », sorti en 1950, nous rapporte l’ensemble des faits gestuels. Gregory Bateson et Hervin Goffman l’ont par la suite rejoint pour travailler cette théorie.

La kinésique se divise en 4 branches :

  • les gestes
  • la posture
  • l’expression du visage
  • le regard

Cela tombe sur la théorie de la communication généralisée quand on étudie la kinésique, car tous les signes sont analysés ensemble. Les kinemorphemes (ceux qui étudient la kinésique) étudient quatre éléments : la durée, l’intensité, le rythme et le flux.

Les gestes

Les gestes sont spécifiques à chaque culture. Ils doivent être dynamiques. Ce type de communication est utilisé pour remplacer ou aussi simplement appuyer la parole. Un geste peut traduire tout un message ou donner des indices par rapport aux informations que l’on veut transmettre.

La posture

La posture est statique et se présente sous trois niveaux :

  • la posture ponctuelle qui est involontaire et limitée dans le temps comme le maintien rigide qui signifie méfiance
  • la posture générale qui est le maintien de l’ensemble du corps
  • la présentation ou l’ensemble de la prestation.

L’expression du visage

On divise le visage en trois zones pour étudier son expression :

  • le haut du visage qui est la zone noble ou la zone haute, constituée du front et des sourcils considéré comme la zone de réflexion et de la recherche
  • la zone médiane ou la zone de l’émotion constituée par les deux joues
  • la partie basse qui est la zone des instincts

Mais les expressions du visage génèrent des signes qui peuvent être ponctuels ou acquis. Une expression est ponctuelle quand elle se fait automatiquement sans réflexion. Par exemple le plissement du front lors d’une incompréhension.

L'expression du visage communique tout
L’expression du visage communique tout

Mais une expression est acquise quand elle est modelée par le milieu de vie. Comme l’illustre Baynon : « notre caractère, notre vie affective, notre milieu social finit par nous modeler un masque ».

Le regard

« Le regard est le miroir de l’âme ». Les yeux constituent un élément primordial en kinésique. Dans une communication, il doit y avoir un regard, car communiquer c’est savoir accepter l’autre et accepter l’autre c’est accepter son regard. Lors d’un face-à-face, le regard mène à la théorie de la communication généralisée, car il peut constituer un élément nécessaire pour déchiffrer le caractère et le message transmis par l’émetteur. Mais il est nécessaire de mentionner que la gestion du regard est soumise aux règles de chaque culture.

La proxémique

L’anthropologue Edouard Hall a défini la proxémique comme la science qui étudie l’usage que l’homme fait de l’espace en tant que produit culturel spécifique.

La proxémique étudie donc le rôle de l’espace entre les interlocuteurs lors d’une communication. La théorie de la proxémique a divisé l’espace en territoires pour déterminer l’espace adéquat à tout genre de communication et de relation.

La bulle personnelle occupe les 50 premiers centimètres autour d'une personne et ne devrait être envahie que par les intimes
La bulle personnelle occupe les 50 premiers centimètres autour d’une personne et ne devrait être envahie que par les intimes

Il existe donc des territoires virtuels et imaginaires :

  • le territoire personnel ou la bulle : c’est la bulle psychologique que chacun s’invente. L’espace du « moi », ces 50 centimètres que l’on se réserve tout autour, où seuls les intimes sont admis.
  • le territoire tribal : ce territoire concerne les membres d’une communauté quelconque comme les tribus, les associations sportives, etc.
  • le territoire familial qui est matérialisé par la maison ou le foyer.

L’iconologie

Cette science vient du mot icône qui signifie image. C’est une science très proche de la sémiotique, car elle détermine l’image des personnes selon les signes qu’elles émettent.

L’iconologie est une théorie qui a été inventée par Aby Warburg, un spécialiste de l’histoire des arts. Elle est même surnommée science des images car elle consiste à véhiculer le message transmis par une icône, une image.

La non-communication

La non-communication est la rubrique la plus récente préconisée par Alex Muchielli. Elle englobe tout ce qui n’appartient ni à la kinésique, ni à la proxémique, ni à l’iconologie et évidemment ni à la communication verbale.

Elle étudie donc tout autre signe émis par un comportement. Elle étudie les signes là où les communications auraient pu se faire, mais ne se sont pas faites.

Un petit exemple pour vous éclairer : le fait d’arriver en retard n’appartient à aucun des trois types de communication non-verbale. C’est un comportement qui signifie déjà quelque chose. C’est donc de la non-communication.

1 COMMENTAIRE

  1. Miharintsoa Rajaonary Miharintsoa Rajaonary

    Tu as eu complètement raison de préciser essentiellement ce type de communication @Koloina.
    On ne se rend pas tellement compte de ce fait, mais effectivement, la communication non verbale encombre 55 % des communications qu’on passe. Contrairement à ce qu’on pense, sachez que juste 7 % de la communication sont vocales (c’est-à-dire le sens des mots) et le reste est de la communication verbale (l’intonation et le son de la voix).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here