Chaque jour, on dénombre 177300 cyberattaques dans le monde, un chiffre en augmentation depuis deux décennies avec la démocratisation d’Internet. Ces attaques peuvent toucher les professionnels comme les particuliers et sont véhiculés à travers des logiciels malveillants qui sont expansion perpétuelle. Nous allons répondre à deux questions importantes dans cet article : quels sont ces logiciels malveillants et comment appelle t-on les logiciels capables de les détecter et de les stopper ?

Les logiciels malveillants, ennemis de nos systèmes informatiques

Tout d’abord, un logiciel malveillant est communément appelé «  virus », mais aussi : malware, maliciel, pourriciel ou antiprogamme. L’objectif de ces logiciels est de porter préjudice à un système informatique ou à des données s’y trouvant.

Pour faire simple et être plus précis, voici les types de malware les plus répandus : les virus, les vers, les chevaux de Troie, les portes dérobées, les logiciels espions, les keyloggers et les rookits. Sans que vous le sachiez, ils peuvent nuire, soit à l’appareil que vous utilisez, soit aux informations stockées sur votre appareil. D’après une étude faite par l’entreprise de sécurité informatique Sophos, en 2011, on a compté près de 95000 logiciels nuisibles, une épidémie qui coûte cher et qui peut être difficile à éradiquer. Cependant, des logiciels de protection en été mis en place.

Les logiciels malveillants peuvent endommager votre système informatique, mais comment les détecter et les stopper ?
Les logiciels malveillants peuvent endommager votre système informatique, mais comment les détecter et les stopper ?

Le rempart pour détecter et stopper les logiciels malveillants

Comme pour les maladies humaines, deux étapes sont nécessaires pour se protéger des malwares : la détection et le traitement. Des logiciels ont été créés à cet effet : les antivirus.

Les objectifs attribués à ces antivirus sont les suivants :

  • identification des virus et isolement ou suppression de ces derniers,
  • après installation, vérification de tout ce qui sera en relation avec l’appareil à protéger : réseaux, données et mémoire.

La classification des antivirus se fait par la méthode d’identification utilisée. Plusieurs méthodes d’identification sont possibles mais deux sont les plus répandues.

En premier lieu, la méthode du dictionnaire : des antivirus détectent les logiciels nuisibles par des codes préenregistrés comparés aux signature de tout nouveau logiciel.

Puis, la méthode du comportement : l’antivirus surveille tout les comportements suspects d’un logiciel : modifications ou suppression des données d’un autre logiciel ou de fichiers système. Les antivirus supprimeront ou mettront en quarantaine les logiciels malveillants qu’ils ont détecté. Ils pourront aussi réparer les fichiers ou logiciels infectés. Plusieurs antivirus sont disponibles et téléchargeables pour des systèmes d’exploitation spécifiques.

En bref, pour se protéger des logiciels malveillants, il n’y a rien de plus efficace que les antivirus qui peuvent prévenir, mais aussi traiter. Une protection bien utile pour la sécurité informatique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here