Prospect, client, lead, etc. Tous ces termes font partie du jargon commercial. Obtenir des clients est le but de toute entreprise afin d’assurer son développement et sa survie économique. Toutefois, un « client » n’est défini comme tel que s’il est acheteur, à la différence du prospect. Nous allons alors vous apporter aujourd’hui les distinctions entre ces deux termes.

Qu’est-ce-qu’un prospect ?

Dans toute action commerciale, le but est d’avoir des clients. Toutefois, afin qu’une personne lambda devienne client, il faut l’attirer et le convaincre de consommer le produit ou le service. D’où vient le terme à définir : le « prospect ». C’est un client potentiel qui peut devenir un client proprement dit avec qui il est possible de faire des affaires.

Le prospect est celui qui peut devenir client
Le prospect est celui qui peut devenir client

Nous pouvons distinguer deux types de prospects :

  • le prospect froid : c’est une personne qui ne souhaite pas volontairement être contactée, mais que l’on a toutefois contacté pour lui présenter l’offre de l’entreprise au cas où il serait intéressé
  • le prospect chaud : (le rêve de toute entreprise) c’est celui qui est très intéressé par l’offre de l’entreprise, a souhaité être contacté et qui est prêt à devenir client.

Toutefois, le prospect doit répondre à plusieurs critères attractifs et correspondant à l’offre commerciale de l’entreprise. En effet, un prospect se doit de :

  • correspondre à la cible de l’entreprise
  • disposer d’un pouvoir d’achat qui convient aux marchés de l’entreprise
  • être décisionnaire dans le processus d’achat

Prenons un exemple, si l’entreprise offre des services de communication à des petites et moyennes entreprises, l’action de prospection commerciale va cibler des responsables au sein des PME/TPE. Pour approcher cette cible, l’entreprise peut les contacter par téléphone ou encore par mail. Pour la prospection commerciale, il existe également des logiciels comme noCRM.io.

Qu’est ce qu’un client ?

La formule est simple : celui qui ne vous a pas encore rapporté d’argent n’est pas encore un client. Le client est donc acheteur, c’est à dire, une personne ou une entité qui achète un produit ou une prestation de service à l’entreprise, en échange d’une somme d’argent.

Il est important de noter qu’il ne faut pas confondre le client avec le consommateur et utilisateur. Le consommateur et l’utilisateur ne sont pas obligatoirement acheteurs et inversement.

Comme on le dit souvent « le client est roi », les désirs des clients doivent être pris en compte, satisfaire les clients doit donc être un objectif de toute entreprise. Les clients malhonnêtes ne sont pas à écarter, toutefois, il faut savoir les reconnaître. Gérer les clients malhonnêtes fait partie des challenges d’une entreprise.

Le client est générateur d'argent pour l'entreprise, il faut le satisfaire
Le client est générateur d’argent pour l’entreprise, il faut le satisfaire

Une fois que le prospect devient client, il est important de le fidéliser, de ce fait, une bonne relation clientèle est à prioriser. Notons, qu’actuellement, il existe les logiciels CRM gratuits (Customer Relation Management – Gestion de la Relation Client) qui permettent de gérer efficacement la relation avec les prospects et les clients.

Que retenir de la différence entre prospect et client ?

La notion de client est donc à distinguer de celle de prospect, qui désigne un acheteur potentiel, tandis que le client est déjà un acheteur. Le client vous rapporte déjà de l’argent. Ces niveaux ont été créés pour une seule et unique raison : aider les entreprises à mieux construire leurs stratégies commerciales. Donc, afin d’avoir un grand nombre de prospects et de clients, il faut une démarche marketing à la hauteur. Les clients, par la consommation va faire augmenter le chiffre d’affaires, et sachez que c’est une des caractéristiques qui déterminent la taille d’une entreprise.

3 Commentaires

  1. Miharintsoa Rajaonary Miharintsoa Rajaonary

    Un prospect est un client potentiel comme tu as dit @Hoby et un client n’est pas forcément le consommateur.
    Mais j’aimerais tout de même ajouter qu’il y a également le concept de « client potentiel » qui est déjà client, mais pourrait devenir un consommateur ou un utilisateur du produit après une analyse des marchés.

  2. Koloina Rasoahoby Koloina Rasoahoby

    Tu as eu raison d’avoir distingué clients de consommateurs. J’ai été étonnée de voir la distinction entre ces deux mots. Un client est en fait un individu qui a déjà généré de l’argent en consommant les produits ou services de l’entreprise. Même s’il n’a consommé qu’une seule fois il y a longtemps, il est toujours appelé « client ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here