Je me souviens il y a 15 ans, dans les années 2000, devant la popularité internationale du jeu de stratégie en temps réel Starcraft, on disait que le sport électronique, ou e-sport, allait se hisser au même rang que les sports traditionnels. On spéculait qu’on verrait bientôt aux Jeux olympiques un ou deux titres de jeux en ligne. Nous, joueurs, étions fébriles à l’idée que nos exploits seraient connus et partagés de tous, y compris des non-joueurs.

Mais 15 ans plus tard, toujours rien aux Jeux de Pierre de Coubertin. League of Legends, Overwatch, Fornite, Dota2 et bien d’autres best sellers ont vu le jour, et brassent même des millions de dollars lors d’événements internationaux, mais l’engouement se restreint à la communauté des joueurs.

Nous sommes encore loin de voir une partie de PUB (Playerunknown’s Battlegrounds) à 20h sur une chaîne télé nationale comme on verrait un match de foot. Pourtant les joueurs veulent y croire, et des startup aussi, à l’image de Twitch qui mise sur la diffusion en direct de parties de jeux vidéos.

Les jeux les plus regardés sur Twitch

Mais en y réfléchissant à tête reposée, est-il possible qu’un jeu vidéo, quel qu’il soit, devienne aussi populaire que le foot, le tennis ou encore le Baseball ?

Un des points communs de ces sports classiques est la simplicité de leurs règles, faisant que même le pecnot le plus ignare pourra comprendre ce qu’une équipe doit faire pour gagner… Mettre un ballon dans une cage.

Avez-vous déjà joué à LoL ou à World of Warcraft ? Même les joueurs casual du jeu lui-même ne seraient pas mesure de comprendre ce qu’il se passe lors d’un match de haut niveau… Trop de sorts, trop d’items, trop de paramètres à prendre en compte.

En plus, pour bien apprécier un match de Counter Strike ou de Team Fortress par exemple, il faudrait avoir une vision globale de tous les joueurs sur toute la map. Ce qui est bien sûr impossible à avoir si on suit le jeu en direct. Nous regardons la partie sous le prisme unique d’un joueur. Or pour la plupart des sports (tous?), il suffit de porter notre attention sur un seul élément, souvent un ballon ou une balle.

En gros, si on veut un jour que l’e-sport s’inscrive enfin aux jeux olympiques, il faudrait choisir un jeu d’une grande simplicité et pour lequel on pourrait porter notre attention sur un seul élément pour le suivre… un peu comme un jeu de foot sur Playstation finalement…

Il y a bien d’autres raisons que j’ai en tête pour lesquelles l’e-sport aura beaucoup de mal à s’imposer comme un sport conventionnel, mais déjà ces 2 points sont bloquants à eux seuls. Dommage pour des personnes comme moi qui réfléchissent aux moyens de gagner leur vie en jouant en ligne…

2 Commentaires

  1. Élodie Hament Andriatiana Rakotomanga

    Faut pas être pessimiste comme ça. Faut juste être patient et attendre que la techno rattrape les rêves xD. Comme toujours en fait.

    Du temps de Starcraft II et de Warcraft Frozen Throne (oooh, souvenirs *_*), qui aurait pu s’imaginer qu’un monde persistant trouverait preneur parmi les joueurs ? Et pourtant WoW a cartonné. Et pourtant on en chiait avec Battle.net, moi je te dis.

    Après faut pas s’attendre à ce que l’e-sport soit au JO. Quand mêêêêême. Lol. Mais faut savoir qu’il a été reconnu discipline olympique en Asie (toujours à la pointe de l’innovation ces braves gens :)). En Corée (du sud, ééévidement xD), les tournois e-sports sont légions et ils ont même la KeSPA, une fédération officielle qui est même membre du comité olympique sud coréen (finalement c’est pas si mal la Kpop, ptdr). Tout ça pour dire que ça va viendre, l’e-sport connaîtra son heure de gloire.

    Ensuite, il faut remarquer une chose : la génération qui a vécu avant les jeux vidéo n’est pas morte et tient encore le pouvoir xD. Non mais sérieux, comment tu veux qu’un vioc promeuve un truc qu’il ne comprend même pas ? Nooon, faut attendre que la jeune génération, celle qui a grandi avec un pad entre les dents, devienne adulte et soit majoritaire. Là, on aura une chance.

    C’est déjà en train de se passer : en France, 5% des internautes sont des e-sporteurs (lol) soit 2 100 000 personnes environ. And growing. Le plus sexy, c’est que 33% ont entre 35 et 49 ans !! 84% ont entre 15 et 49 ans. Ouesh gros.

    Avec ces gamers, inutile d’apprendre les règles, ils ont grandi avec. Inutile de faire de la com à outrance, ce sont des convaincus. Inutile de ressortir Pong, DOTA, FIFA, Street Fighter sont des valeurs sûres qu’on aimera aussi sûrement que certains aiment voir des mecs en short courir en boucle dans un stade.

    Je terminerai par dire que 15 ans, c’est rien. Même pas le quart d’une vie humaine (dépendamment si t’es en Irak ou en Islande, mais je me suis fait comprendre xD). Faut juste attendre : les écrans se font plus grands, Internet plus rapide et couvre de plus en plus de territoires, et les gamers grandissent. Le seul truc qui m’inquiète, c’est cette fâcheuse tendance qu’à l’industrie des jeux vidéo avec les achats in-app et les lootbox (les lootbox, c’est Satan).

    • Je ne vois pas le rapport entre la percée du e-sport avec le succès de WoW. E-sport = sport avec un public qui regarde et suit les actualités, public qui ne pratique pas forcément le sport. Par exemple, tu peux suivre le tour de France sans forcément posséder toi-même un vélo.

      Le e-sport actuel ne mobilise que les personnes qui jouent au jeu concerné, et concernant la Corée du sud avec Starcraft par exemple, c’est comme je le dis dans mon post : si tu ne joues toi-même pas à Starcraft, tu n’y comprends rien.

      Après ton histoire de génération ne tient pas debout non plus. Tu crois que Macron est un vieux par exemple ? Tu crois qu’il n’a jamais jouer à un jeu vidéo ?? Mais pourquoi pas, supposons que comme tu dis il faut attendre une génération qui joue plus. Le problème c’est que les jeux évoluent tellement rapidement, se créent et meurent en quelques années, voir en quelques dizaines d’années, que le temps que d’une génération à l’autre tu ne joues pas aux mêmes jeux.

      Alors genre d’après toi tu auras une génération pour laquelle on n’aura pas à expliquer les règles de Dota2 (ou autre jeu du même genre)… Mais allo quoi… Dota2 c’est quoi, près d’une centaine de persos, des centaines d’items et des dizaines d’upgrade d’item ? Si tu ne joues pas à fond à Dota2, tu ne peux pas comprendre un match. idem pour LoL, WoW, ou même Marvel. A la limite les jeux comme TF2 ou Counter Strike, ok là c’est pas sorcier. Mais on en revient au problème de suivi du match…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here