Openflex, le Cloud sans abonnement
Openflex, le Cloud sans abonnement
Openflex, le Cloud sans abonnement
Openflex, le Cloud sans abonnement

C’est cette fois-ci à Ankadilalana, par un temps nuageux, que nous nous arrêtons pour notre prochaine découverte : Écris-moi un biscuit. Rendez-vous est pris en face d’un immeuble en construction, juste en contre bas du Collège de France où se trouve le restaurant Art’Home. C’est là que se sont greffés les bureaux d’Écris-moi un biscuit.

À la recherche d’Écris-moi un biscuit

Art’Home est un restaurant spécialisé dans les gaufres (d’ailleurs, il faudrait qu’on y fasse un article pour la prochaine fois :)).

Le restaurant se trouve au rez-de-chaussée d’un grand immeuble blanc dont la devanture est une véranda en bois vitrée. Au-dessus des vitres coulissantes, on peut apercevoir des bannières « Pizza au feu de bois » rouge et noir. Nous entrons par le côté droit de la véranda via une porte en bois coulissante. On accède alors à un long couloir où les tables et bancs se trouvant sous la toiture en bois sont vides. Il faut dire qu’il fait vraiment trop froid pour manger dehors en cette saison.

Art'Home, le restaurant où l'on trouve "Écris moi un biscuit"
Art’Home, le restaurant où l’on trouve “Écris moi un biscuit”

Arrivés au fond, on ouvre une autre porte vitrée où l’un des gérants d’« Écris-moi un biscuit » nous attend.

Un bureau convivial et une bonne ambiance

Le bureau d’Écris-moi un biscuit est accolé au restaurant et possède un petit balcon, du même type que la véranda. À l’intérieur, l’ambiance est cosy et simple, style startup.

Un bureau cozy avec une bonne ambiance
Un bureau cozy avec une bonne ambiance

Deux palettes sur la gauche servent de rangement où sont posés deux chapeaux et un présentoir personnalisé rouge et blanc avec des biscuits. Un grand X-banner, visible de l’extérieur se tient à droite, juste devant un bureau où sont éparpillés biscuits, paperasses, ordinateur et pommes :). Adossé au mur se trouve un deuxième bureau, celui de la stagiaire (eh oui, ils ont une stagiaire :)) avec des boîtes de biscuits entreposées dessus, juste derrière une lampe originale.

Le bureau où toutes les commandes Écris moi un biscuit passent
Le bureau où toutes les commandes Écris moi un biscuit passent

Je me penche sur l’un des ordinateurs et qu’est-ce que je vois ? Openflex ! En effet, elles étaient en train de traiter des commandes et d’en faire la facturation quand nous sommes arrivés.

Openflex utilisé par les gérants pour la gestion du restaurant et d'Écris moi un biscuit
Openflex utilisé par les gérants pour la gestion du restaurant et d’Écris moi un biscuit

Je ne peux m’empêcher de demander comment ils trouvent le logiciel même si la réponse est évidente :) Elles me disent alors qu’elles utilisent Openflex pour tout, d’Art’Home à Écris-moi un biscuit, et que Vente&CRM, le module qu’elles exploitent depuis à peu près 1 mois, est parfaitement taillé pour leurs activités. Quand celles-ci grandiront, elles m’assurent qu’elles reviendront nous voir.

Openflex, rappelons-le est un logiciel de gestion dans le cloud, un ERP plus précisément (Enterprise Resource Planning). Il est adapté aux grands groupes, mais aussi aux petites structures avec lesquelles il peut grandir à mesure qu’elles évoluent. Il est donc parfaitement adaptable, mais aussi simple d’utilisation et accessible à prix compétitif. D’ailleurs, Openflex est désormais disponible à l’achat en ligne sur son site web.

Openflex, le logiciel utilisé par Écris-moi un biscuit et Art'Home
Openflex, le logiciel utilisé par Écris-moi un biscuit et Art’Home

Un après-midi thé et biscuits

Écris-moi un biscuit a été fondé et est géré par 3 personnes qui se connaissent depuis toujours. Il y a tout d’abord un frère et une sœur, Razafimbelo Rindra, 28 ans, et Razafimbelo Mamy, 29 ans. Puis, il y a Ramangason Salohy, 28 ans, une amie d’enfance de Rindra. C’est deux-là sont sûrement aussi meilleures amies. Ce sont elles qui nous reçoivent et qui nous font nous installer dans le restaurant.

Rindra, Mamy et Salohy (de gauche à droite) les gérants d'Écris moi un biscuit
Rindra, Mamy et Salohy (de gauche à droite) les gérants d’Écris moi un biscuit

On s’assoit alors qu’un air de musique rock des années 80 flotte dans l’air. Elles nous proposent ensuite du thé, servi dans une théière blanche, et, bien évidemment, des biscuits ! On nous apporte des tasses et des sous-tasses blanches comme la théière et Rindra s’en vient avec des paquets de biscuits avec « La Revue Stileex » incrusté dessus, ce qui me fait très plaisir (et c’est très bien fait en plus!). Pendant qu’on papote sur comment elles ont en eu l’idée, je me sers et verse du thé à la cannelle que je reconnais à l’odeur. Hummmm… Ça réchauffe par ce temps horriblement froid :) . Je choisis par contre de m’abstenir de sucre, les biscuits étant déjà suffisamment sucrés.

Les biscuits spécialement conçus pour Stileex
Les biscuits spécialement conçus pour Stileex

J’ouvre mon paquet et je commence à renifler le biscuit, sous l’air ébahi et amusé de mon voisin de table (notre rédacteur en chef xD). On me dit que les biscuits sont sans parfum ajouté. L’odeur est en tout cas extra, appétissante et pas trop forte.

Je goûte enfin. Le biscuit est croquant avec un cœur moelleux, tout à fait le contraire de ce que l’on penserait des biscuits du même genre. Par ailleurs, on n’imaginerait pas qu’ils sont de fabrication artisanale à leur goût, qui est similaire, voire mieux, aux sablés des grandes surfaces. Je me régale et ne m’en lasse pas : ni trop sucrés, ni trop secs, ces biscuits sont bien équilibrés comme je les aime.

J’en prends un autre pour le tremper dans ma tasse et surprise, le biscuit ne mollit pas, il reste homogène ! Soumis au même traitement, même les biscuits du commerce se délitent facilement pour flotter dans le thé ou se poser tristement au fond de la tasse. Pour info, selon un certain Dr Len Fisher, un chercheur à l’Université de Bristol, en Angleterre, le temps optimal de trempage d’un biscuit dans une boisson chaude est de 3,5 secondes. Ce faisant, il ne se désagrégerait pas dans la tasse et cela évite aussi l’incident du fameux biscuit qui tombe à mi-chemin de la bouche (bon à savoir pour les fans de biscuits hihihi :))

Il y en a pour tous les goûts

Salohy, très bavarde, nous explique un peu le concept. Les biscuits “Écris moi un biscuit” sont de forme précise : rectangulaires, avec des bords « dentelés » de 7 x 4,5 cm, ils sont personnalisables avec des mots. La gravure se fait à la machine (et quelques fois à la main). Le message du biscuit peut s’étaler sur 3 lignes pour 12 caractères incluant les espaces. Elle nous fait savoir par la suite que les commandes incluent des messages drôles, romantiques, mais aussi méchants parfois. Mais ça ne les dérange pas puisque leur but est de partager des émotions à travers leurs biscuits, quels qu’ils soient (oui, mais des messages de rupture sur des biscuits aussi mignons, ça ne devrait pas être autorisé !). Elle me précise enfin qu’ils sont maintenant capables de réaliser des logos et des dessins sur leurs biscuits, mais toujours en respectant ces dimensions.

Des biscuits qui vous incitent à partir en vacances :-)
Des biscuits qui vous incitent à partir en vacances :-)

Rindra et Salohy me parlent ensuite des 2 gammes qui existent chez Écris-moi un biscuit : sucrée et salée. La gamme sucrée présente différents parfums comme l’eucalyptus où le goût est similaire au thé à l’olive, la verveine (ravim-boafotsy pour nous malgache) ou encore le combava. Parmi les best-sellers, on note le sésame noir ou blanc, la cannelle, le coco et le « tout-chocolat » (miam ! Comme j’aimerai tous les manger xD).

Quant à la gamme salée, on y retrouve des curiosités comme les biscuits à l’ail, aux baies roses, au paprika (un peu piquant) et au cumin. Que de bonnes épices en somme !

Le chef est dans la place

Mamy a été retardé en cuisine et n’a participé à notre séance de causerie et de dégustation que tardivement.

Il est la tête pensante derrière la conception du produit : c’est lui qui se retrousse les manches en cuisine pour faire de la R&D (Recherche et développement). En gros, même si ce sont les deux filles qui ont laissé parler leur imagination pour pondre des parfums complètement barrés, c’est à Mamy que l’on doit la réalisation de leurs idées. Une fois la conception faite, il n’a ensuite de cesse d’améliorer ces recettes.

En parfait homme de l’ombre, notre amoureux de la gastronomie bien faite est un peu timide. Il parle donc peu, mais on arrive bien à sentir la passion dans les quelques mots qu’il a sortis :).

Très populaires, ces biscuits !

Ces « biscuits bavards » sont très présents et très actifs sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram surtout) et font donc de l’e-commerce. D’ailleurs, ils viennent récemment de faire le buzz sur une publication avec un biscuit disant « Les vacances, c’est pour les nuls ». À la base, la blague était autodérisoire, car avec toutes les commandes qu’ils doivent traiter, ils n’ont droit à aucun répit cette année. Certaines personnes l’ont toutefois pris autrement et les commentaires drôles et quelque peu désapprobateurs (et ce n’est rien de le dire) ont tout naturellement plu. Loin de s’en offusquer néanmoins, cela leur a fait plaisir. Après tout il n’y a pas de mauvaise publicité.

Le fameux biscuit qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux
Le fameux biscuit qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux

Leurs délicieux petits biscuits sont très appréciés, surtout par les jeunes mariés, qui en distribuent à leurs invités. Ils ont même des clients qui viennent de l’étranger. En effet, comme Rindra le dit si bien, Écris-moi un biscuit, c’est avant tout partager des émotions, mais aussi des messages pour les proches et amis. Une manière originale de s’exprimer en somme.

Des biscuits souvenirs de mariage réalisés par Écris moi un biscuit
Des biscuits souvenirs de mariage réalisés par Écris moi un biscuit

Pour finir, j’aimerais remercier ici cette formidable équipe, vraiment très soudée, de nous avoir reçus.

Voici les coordonnées d’Écris-moi un biscuit :

  • Adresse : Ankadilàlana (en face du Collège de France)
  • Tél : +261 34 42 721 66
  • Mail : [email protected]

> Voir aussi : La découverte d’Extra Pizza

Meva Bonard

L'auteur de cet article : Meva Bonard

Passionnée de lecture, de dessin et toujours en quête d'originalité, écrire pour La Revue Stileex me donne la possibilité de m'exprimer mais aussi de pouvoir partager des informations et mes passions avec les abonnés. Voir tous les articles de Meva Bonard

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses à un fil
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réaction
Fil de commentaire le plus populaire
2 Auteurs des commentaires
Meva BonardSalohy RAMANGASON Auteurs de commentaires récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Meva Bonard
Invité
Meva Bonard

Merci à vous, les biscuits sont supers :) ;)

Salohy RAMANGASON
Invité

Merci Stileex pour cet article ! A biscuit