13/05/2019. Je suis investisseur français à Madagascar depuis plus de 7 ans maintenant. Je possède plusieurs entreprises dans la Grande Île et j’y emploie plus de 60 personnes, je suis aussi marié à une malgache formidable. Dernièrement j’ai dû faire renouveler mon visa investisseur et ma carte de résident. Je me préparais à batailler dans les méandres de la bureaucratie de l’EDBM (Economic Development Board of Madagascar), esquivant demandes « de petits cadeaux » et autres abus d’autorité.

Mais vous savez quoi ? Rien de tout cela n’a eu lieu ! J’ai obtenu mon visa malgache et ma nouvelle carte de résident en moins de 4 semaines, sans aucune déconvenues ! Pour ceux qui ne savent pas comment ça se passait avant, vous pourriez être surpris par mes propos. Alors faisons un petit flashback, back, back…

L'EDBM s'occupe des formalités pour la création des entreprises à Madagascar
L’EDBM s’occupe des formalités pour la création des entreprises à Madagascar

2012, ma première demande de visa long séjour à Madagascar

Pour lancer ma première société à Madagascar, j’entame la procédure pour obtenir mon visa investisseur auprès de l’EDBM en 2012. Mais avant même d’y poser un pied, j’avais un ami, un missionnaire français qui donnait des cours de français aux enfants des zones rurales reculées. Il était à Madagascar depuis plus d’un an déjà… Sans avoir de carte de résident !!! Il avait pourtant bien fait toutes les démarches nécessaires pour l’obtenir et tout était en règle. La raison donnée par l’EDBM pour la non délivrance de ses documents : il n’y a plus de papier pour imprimer sa carte de résident !!! MDR :D Depuis plus d’un an !!! Ce qui contraignait mon ami à revenir tous les mois à Antananarivo pour faire proroger son document de résidence provisoire.

Alors déjà ça ne me mettait pas en confiance… Sans rentrer dans les détails, je confirme que moi-même j’ai été confronté à des demandes illégitimes de « petits extras ».

2014, on recommence

En 2014, je dois faire renouveler mon titre de séjour. Et encore une fois on me fait comprendre que si je ne mets pas la main à la poche, alors la procédure serait trèèèèssss longue.

Je vais vous expliquer comment concrètement un bureaucrate peu scrupuleux fait pour vous pousser à payer la taxe informelle :

  • Il vous dira qu’il manque toujours un autre document, ce dernier ne figurant nul part sur les listes officielles et dont il ne vous en a d’ailleurs jamais parlé avant, donc go va chercher ce document, ça va te prendre une semaine de plus. À chaque fois que tu reviens, il manquera un autre document. C’est limite comique :p
  • Le document est ok mais il faut faire des photocopies, et bien sûr pour cela tu dois sortir et les faire à l’extérieur, voilà tu es bon pour une autre file d’attente en revenant (si tu as le temps de revenir avant la fermeture)
  • « Il n’y a plus de papier », l’ultra classique, passe partout

2019, rien de tout ça, tout est clean !

2019. Je me présente donc au bureau de l’EDBM pour déposer mon dossier de renouvellement de mon visa investisseur et de ma carte de résident. Je tends la grande enveloppe craft à la dame. Elle ouvre et parcourt chaque document. Après quelques instants, elle me dit qu’il manque une photocopie d’une des pages de mon passeport. Je me suis dit « allez c’est parti pour un tour, je vais devoir parcourir le quartier pour faire une photocopie et revenir faire la queue ». Mais vous savez quoi ? Elle m’a gentiment proposé de faire la photocopie pour moi (je crois que même en France, l’administration ne fera pas de photocopie pour vous) !!! Elle me donne mon récépissé de dépôt de dossier complet et je m’en vais. Je me dis « incroyable tout s’est bien passé », mais je reste néanmoins méfiant car la procédure n’est pas terminée…

Viens alors l’enquête de moralité (qui n’existait pas à l’époque). Je sens le piège à des kilomètres : qu’il serait facile à un inspecteur malveillant d’inventer tout et n’importe quoi pour me faire passer à la caisse ! Mais rien de tout ça ! Il me pose des questions, analyse mon passé minutieusement, étudie ma situation actuelle, tape son rapport et me remercie. Aucun piège, aucun sous-entendu, rien, il a fait son travail en toute honnêteté !!!

Je rentre chez moi, en me disant que c’est trop beau, qu’il va sans doute arriver quelque chose pour me rappeler la dure réalité. Mais une semaine plus tard à peine je reçois la notification de réponse favorable à ma demande. On m’invite à régler les droits, je m’exécute. Et une semaine plus tard j’ai mon visa et ma carte de résident !!

Madagascar sur le bon chemin ?

Madagascar serait-il sur le bon chemin ? En tout cas, il est indéniable qu’il y a eu une amélioration flagrante dans la transparence et l’efficacité de l’administration pour les investisseurs étrangers à l’EDBM. Grâce à qui ? Le nouveau directeur général de l’EDBM ? Le Bianco ? Ou grâce à chacun d’entre eux ?

Je félicite l’administration malgache pour ce traitement sans faille et rapide. Je remercie la dame de l’EDBM accueillante, serviable et aimable qui a fait le suivi de mon dossier. C’est un sans faute. Je peux me focaliser sur mon travail et participer au rayonnement de Madagascar dans le monde :)

Découvrez notre rubrique sur Madagascar, l’une des plus complètes qui existent et proposant notamment des analyses et des études statistiques exclusives

3
Vos réactions

avatar
1 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Lynah RAHOERASONStileexLantoharisoa RAKOTOMANGA Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Lantoharisoa RAKOTOMANGA
Invité

C’est vraiment le fruit d’un travail ardu (amélioration continue) depuis des années déjà, dans le but de faire de l’EDBM un modèle de l’administration malgache, où la transparence et le traitement rapide ne sont pas de vains mots.

Lynah RAHOERASON
Invité
Lynah RAHOERASON

Je suis une habituée de l’EDBM pour les visa des expatriés de mon entreprise et bien d’autres procédures. Je suis très satisfaite de leurs services et n’ai jamais eu à me plaindre de corruption ni de quoi que ce soit. Mes dossiers ont toujours été traités dans les délais. L’EDBM est vraiment un exemple d’administration régulière, honnête et intègre. Il suffit de suivre les règles établies. La perfection ne vient pas tout seul, il faut aussi que tous contribuent pour parvenir à ce beau résultat. J’espère que toutes les administrations à Madagascar puissent prendre exemple et suivre le chemin effectué par l’EDBM dans l’exemplarité des procédures, en toute transparence. Félicitations à l’EDBM !!!