Prediff ou Presse Édition & Diffusion crée en 2004 les « Éditions Jeunes Malgaches », spécialisées dans les livres pour la jeunesse. Abrégées EJM, elles agissent en faveur des enfants de rue en leur apprenant à lire et en leur inculquant les valeurs propres à la tradition malgache. Outre cet ultime objectif, les EJM s’investissent aussi dans d’autres activités. Zoom sur cette maison d’édition un peu particulière.

Éditions Jeunes Malgaches, travailler pour les enfants

Le siège des Éditions Jeunes Malgaches est implanté à Antananarivo depuis 2004. En collaboration avec Prediff, elles œuvrent surtout pour la promotion de livres auprès des enfants. Pour la petite histoire, Prediff a vu le jour en 1995 à une époque où la vente d’ouvrages professionnels et universitaires était nécessaire.

Toujours en corollaire de cette initiative, les Malgaches à l’origine du projet ont voulu se lancer dans l’édition pour combler le besoin en lecture et aider à l’éducation des enfants malgaches. La plupart des livres publiés par les EJM, sont adressés aux enfants de 3 à 11 ans et reflètent les contes traditionnels malgaches et les histoires contemporaines, qui sont les vecteurs de nos sagesses ancestrales.

Pour garantir un impact positif et toucher un maximum d’enfants, les EJM œuvrent de concert avec des auteurs et dessinateurs malgaches. Ces derniers s’arrangent pour que les enfants qui les consultent se reconnaissent à travers ces écrits. Actuellement, les EJM ont publié plus d’une centaine de titres qui sont soit malgaches soit bilingues (français/malgache). Notons que le siège de publication se situe exclusivement à Madagascar.

Les objectifs des EJM se sont accrus avec le temps en se lançant dans l’édition de livre pour la jeunesse.

Prediff, le receleur de la maison des Editions Jeunes malgaches ou EJM
Prediff, le receleur de la maison des Editions Jeunes malgaches ou EJM

Publié en 2005, écrit en Malgache par Rakotoanosy Marie Michèle et numérisé pour l’association OLPC France ou One Laptop per Child, le premier livre sorti par les Éditions Jeunes Malgaches s’intitule « Maria vakansy any Alaotra ». Un ouvrage dont l’héroïne est une jeune fille qui poursuit des études dans la capitale et qui a dû, pour cela, vivre éloignée de ses parents et ne retourner auprès d’eux à Alaotra que lors des périodes de vacances. Un récit poignant avec un message d’encouragement dissimulé pour ceux qui vivraient cette situation.

La priorité aux enfants de rue pour les Éditions Jeunes Malgaches

EJM se veut porteuse de connaissances et de savoir pour les enfants défavorisés. Habitués à vivre dans des situations précaires, il arrive souvent qu’ils n’associent pas la lecture à leurs vies, ne sachant pas que cette dernière pourrait leur être d’un grand secours. De plus, les enfants de rue estiment qu’ils n’ont pas leur place dans une bibliothèque.

L’accès à la lecture est le droit de tous les enfants. Et pour atteindre leur objectif, les EJM procèdent pas à pas pour instaurer confiance et amour de la lecture. Pour eux, il est non seulement important que les enfants sachent lire, mais aussi qu’ils continuent à le faire en fréquentant les bibliothèques.

EJM priorise ses actions en faveur des enfants des rues
EJM priorise ses actions en faveur des enfants des rues

La majorité de la population n’a pas accès aux livres à cause du coût de la vie à Madagascar. Plusieurs bibliothèques sont fournies par des associations, mais la plupart des livres ne correspondent pas aux besoins des lecteurs. Le but est donc d’optimiser l’approvisionnement des bibliothèques par des livres locaux pour prioriser la langue locale et ainsi attirer l’attention des bénéficiaires.

Diverses activités au profit des enfants

Les Éditions Jeunes Malgaches travaillent avec les Écoles Primaires Publiques du pays. Elles sont également en partenariat avec plusieurs associations telles que Le livre aux mille Zébus et Solidarité avec Madagascar, deux organismes français qui financent leurs activités et alimentent les bibliothèques.

Pour la réalisation de projets, les associations désignent des représentants qui devront suivre une formation. Plusieurs groupes seront alors formés d’un superviseur et de cinq animateurs. Ces derniers auront différentes responsabilités telles que :

  • laver les mains des enfants avant les séances pour leur apprendre par la même occasion les bonnes habitudes d’hygiène,
  • assurer les échanges entre les enfants durant les séances en les incitant à faire des lectures à haute voix,
  • faire des animations de chants et comptines pour préparer les enfants,
  • apporter tous les livres et les matériels nécessaires aux activités.
EJM s'implique aussi dans les écoles primaires publiques
EJM s’implique aussi dans les écoles primaires publiques

L’éditrice des EJM Marie Michèle Razafintsalama assure la coordination de chaque activité. Les livres seront, durant une heure, mis à la disposition des enfants qui profiteront de l’occasion pour lire à leur guise.

Les actions de promotion de la lecture par les EJM

En 2016, la maison des Éditions Jeunes Malgaches a mis en place le projet « Boky Mitety Vohitra » (BMV) ou Bibliothèque des rues. Comme son nom l’indique, ce projet tend à faire comprendre aux enfants en situation précaires qu’ils ont droit à la connaissance, à la lecture et autres. Il vise à mettre tout en œuvre pour qu’ils finissent par aimer la lecture et qu’ils décident d’aller dans les bibliothèques.

Actuellement, « La bibliothèque ambulante » existe dans trois villes : Sambava dans la région de SAVA, à Tuléar, Marofody, et dans la région d’Alaotra Mangoro. Un animateur circule à vélo dans les EPP et les CEG pour y faire des animations de lecture, et ce, même en vacances.

Les rencontres avec les auteurs sont un des projets des EJM. Ces rendez-vous se font généralement dans les EPP ou les centres des associations. Les auteurs participent à la sensibilisation à la lecture, mais aussi à la promotion des livres.

Concernant les projets d’avenir, les EJM favoriseront les enfants en situation de handicap à Madagascar. Pour ce faire, elles ont traduit des livres en braille. Les autistes auront également la chance de participer à ce nouveau projet grâce à des séances de lecture.

EJM souhaite combler les besoins en lecture
EJM souhaite combler les besoins en lecture

Les résultats positifs de chaque projet poussent les EJM à mettre encore plus de cœur à l’ouvrage. Les enfants se sentent plus impliqués et participent bien plus à lecture. Plus de 5 012 enfants ont été touchés l’année dernière à Marofody par le projet « Bibliothèque ambulante ». Et pour celui de « Boky Mitety Vohitra », dans 32 quartiers, 10 059 enfants ont été atteints.

Ces chiffres sont la preuve que la lecture est bénéfique pour tous. Qui plus est, ce ne sont pas les enfants malgaches, surtout ceux défavorisés, qui n’aiment pas lire. Ce n’est que la sensibilisation qui manque cruellement. On félicite les EJM pour cette fabuleuse initiative et on leur souhaite d’aller très loin dans leur projet.

Vos réactions

avatar
  S’abonner  
Notifier de