Ce texte est candidat au concours littéraire La Plume Stileex
Thème 2018 : La Beauté de Tana
Les œuvres présentées et publiées sur le site dans le cadre du concours littéraire La Plume Stileex sont le travail de personnes extérieures à l'équipe éditoriale. En conséquence, les avis, jugements et points de vue présentés dans chacune d'elles n'engagent que leurs auteurs respectifs et ne reflètent en aucun cas ceux de la Revue Stileex. Également, dans un souci d'équité et surtout pour ne pas dénaturer le travail des candidats, nous n'avons pas corrigé les textes et les présentons donc tel que nous les avons reçus.
Vous pouvez noter cette œuvre en bas de page. Les votes du public sont ouverts jusqu'au 18/11/2018. En savoir plus sur le concours La Plume Stileex 2018
Sponsors La Plume Stileex
Sponsors La Plume Stileex
Sponsors La Plume Stileex
Sponsors La Plume Stileex

Et si tu ouvres la porte pour aller balader en ville
Tu ne seras pas confronté à une surprise mais à mille
Tu sauras la beauté de Tana sans pareille, du jamais vue
Tu la verras sous différents angles, splendeurs inattendues.

Et si tu fais des pas rapide pour arriver au PK zéro,
Tu feras face à la gare témoin de l’histoire : un flambeau
Aux alentours, vois ! Il y a de l’effervescence irréprochable
Des gens d’ici et de là, waouh! Quelle vitalité remarquable!

Et si, encore tu veux rencontrer et parler avec des gens
N’oublie pas de passer au marché de temps en temps;
Du rire, de la musique et du débat se feront entendre
C’est ça la ville vivante, un Tana ensoleillé sans ombre.

Du spectacle, de l’art, du festival … Est ce que ça te dit aussi?
Sors en prenant ta veste ça risque de s’animer jusqu’à minuit
Du restaurant, du Park et divers loisirs ne manquent pas du tous
A Massay,à Antanimena ou ailleurs ! Tente, ça vaut mieux le coup

Et oublie un peu le Taxi! Essaie de prendre le ‘’Taxi Be’’
Ce n’est pas du tout cher, 400 ariary suffisent pour rouler;
Embouteillage, klaxons, chaleur et bruits ne se font pas rares
Inséparables de Tana, le ‘’Taxi Be’’ est un des éléments phares.

Et si tu grimpes l’aller d’Andohalo pour visiter le célèbre Palais,
Ne te décourage pas, oublie la fatigue, marche et monte en paix
Car dans cette demeure royale chargée de belle culture inégalée.
Tu te sentiras, sans doute, consterné, figé et plongé dans le passé.

En haut une surprise t’attend, une vue panoramique très bluffant
Tu verras la ville en son grand plan, un paysage vif et passionnant:
le lac Anosy, le stade, les routes, les maisons et les grands bâtiments,
Difficile à compter, il fallait juste y aller mais choisis le bon moment.

Et encore j’ai presque failli oublier de t’en parler
Que dis tu avant, on fait un détour à l’université ?
Des milliers de personnes y passent pour se cultiver
Des natifs de la grande l’île mais aussi des étrangers.

Ainsi, voici une dernière chose à ne pas manquer
Madagascar est aussi longtemps libre et décolonisé ;
Donc c’est seulement à Tana que tu pourras visiter
Le grand Palais Présidentiel exprimant la souveraineté.

En été comme en hiver, le ciel y est toujours bleu
A tout instant à toute heure on se sent toujours mieux
La chanson des gens balaye les malheurs du quotidien,
C’est ça Tana ma ville natale, la ville qui est le mien.

Écrivez un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des