15/02/2018. Poissonnerie Manda, Mialy Crééa, quels peuvent être leurs points en commun ? Ces deux entreprises disposent d’une grande notoriété à Madagascar et à leurs têtes, deux jeunes femmes actives respectivement Bakoly Razakanavalona et Mialy Andriambelo. Charismatiques et déterminées, elles ont su apporter leurs petits plus à ce monde typiquement masculin des affaires. Ce n’est donc pas étonnant si l’événement Global Startup Weekend Women a pu rassembler autant de femmes lors de sa première édition qui s’était tenue du 9 au 11 Février 2018 à l’American Center Tanjombato.

Qu’est-ce que le Global Startup Weekend Women ?

Global Startup Weekend Women Antananarivo 2018
Global Startup Weekend Women Antananarivo 2018

C’est une plateforme qui permet aux jeunes femmes du monde entier de s’exprimer, d’exprimer leurs personnalités à travers des start-up. Entreprenantes et surtout très déterminées, elles sont poussées à se donner au maximum le temps d’un weekend sous les conseils avisés de coachs et de jurys de choc. Un temps record mais des résultats dignes de professionnels.

Sur une durée totale de 54 heures, les participantes ont donc été poussées à mettre sur pied une start-up à leur image et à celle de leur passion. Rien de tout cela n’aurait vu le jour sans la persévérance et la parfaite symbiose de chaque équipe, formée en début de session. 7 projets sur 20 ont été retenus et seulement un représentera Antananarivo à Paris en Mars pour un concours d’envergure internationale.

L’événement avait commencé par des pitchs le vendredi soir. La session se poursuit par le développement du “business model”, soutenu d’un prototype afin que chaque équipe puisse en mettre plein la vue lors de la soirée de démonstrations finales devant les investisseurs potentiels et les entrepreneurs locaux. Malgré la pression, tout s’est bien passé. Il y avait eu beaucoup de défits, mais également des émotions.

La lauréate du GSWW Antananarivo de cette année est la start-up NyAhy. Il s’agit d’un projet travaillant sur la création d’une gamme de maquillage pour peaux métissées. Son projet saura sans aucun doute représenter fièrement Madagascar en France, sous le regard du monde entier.

Petite discussion avec une participante

Nomena Andrianantoandro
Nomena Andrianantoandro

Parmi les participantes, Nomena Andrianantoandro a accepté de se confier à nous afin de partager l’expérience unique dont elle a été actrice et témoin. Elle est la fondatrice de BOISSA, une entreprise qui se concentrera sur la production de cocktails de jus accessibles à tous.

Anja Oliniaina : Alors Nomena, comment t’est venue l’idée de créer ta propre entreprise ?

Nomena Andrianantoandro : Il y a deux ans de cela, j’ai assisté à un Rendez-vous des entrepreneurs organisé par le CEERE (Club Entrepreneurs Etudiants du « Rendez-vous des Entrepreneurs »), et j’étais ébahie du parcours de certaines jeunes femmes entrepreneures qui ont commencé dès leur plus jeune âge. Depuis ce jour-là, je me suis promise à moi-même d’en faire autant. Par la suite, j’avais suivi des tas de formations que ce soit en développement personnel ou en culture entrepreneuriale. Un défi que je me fixe est de monter ma start-up avant mes 21 ans, d’ici un mois.

Anja Oliniaina : Et pourquoi BOISSA ?

Nomena Andrianantoandro : Je suis partie d’une constatation dans mes habitudes au quotidien. J’adore particulièrement les smoothies, mais pour en boire il fallait toujours que je me rende dans un bar à jus en plein centre-ville et ce n’est pas toujours évident. Donc, j’ai envisagé BOISSA, qui sera en fait une entreprise de production de cocktail de jus accessible à tous en se référant aux recommandations de 5 fruits et légumes par jour.

Anja Oliniaina : Donc GSWW arrive et semble être une parfaite opportunité pour toi. Parle-nous de ton aventure au GSWW Antananarivo.

Global Startup Weekend Women Antananarivo 2018
Global Startup Weekend Women Antananarivo 2018

Nomena Andrianantoandro : Oui, j’ai donc voulu, par la suite, participer au Global Startup Weekend Women pour monter une équipe et pour vivre une belle aventure humaine. 54 heures après, une équipe de malade, des conseils des coachs, des jurys pour remodeler mon idée… Je suis plus prête que jamais à relever mon défi, BOISSA, nous voilà!

Anja Oliniaina : Un petit message pour les jeunes femmes malagasy.

Nomena Andrianantoandro : “Invest in yourself and be the best version of you”. Prenez toutes les opportunités qui s’ouvrent à vous, bougez, réveillez l’esprit de créativité en vous inspirant d’autres jeunes femmes Malagasy comme vous. Brillez comme jamais, soyez des femmes ordinaires accomplissant des choses extraordinaires!

De l’espoir, il y en a dans chaque recoin de l’Ile. Tout est dans la volonté et la persévérance à vouloir apporter sa contribution au développement de notre cher pays. Il est peut-être temps que Madagascar passe de « pays à vocation agricole » à « pays à vocations technologique et entrepreneuriale ». Les femmes sont prêtes à redresser le pays et elles y parviendront … lançons le compte à rebours !
Oui parce que les femmes sont les meilleures !

Écrivez un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des