Entre l’Homme et les animaux, ça a toujours été une grande histoire, d’amour ou d’autre chose. Les animaux nous apportent tellement qu’il serait juste de leur rendre la pareille. Fidèles, aimants et affectueux, nos petits compagnons savent nous faire sourire, même si quelques fois, avouons-le, nous ne le méritons pas. Malheureusement pour nous, nous avons vécu et vivons encore dans une société où les critères de beauté restent prédominants et contrairement à ce que l’on puisse penser, les animaux n’en sont pas épargnés. Chiens, chats, lapins … depuis le XIXè siècle, nos animaux (surtout domestiques) sont victimes de l’hypertype. Victimes ? Oui, car ce phénomène représente un réel danger pour nos petits amis. Cet article, écrit en collaboration avec Vetclinic, a pour but de faire comprendre ce fléau.

Qu’est-ce que l’hypertype ?

L’hypertype est un terme inventé par Raymond Triquet désignant le phénomène qui consiste à accentuer à l’extrême un trait distinctif chez un animal. Un concept nocif qui conduit à la modification morphologique de l’animal et qui est raison de souffrance pour lui. Ce courant esthétique naît au XIXè siècle avec l’apparition de nouveaux critères de sélection des animaux de compagnie et de l’utilisation de ces derniers comme identification de la classe sociale. À cette époque, les concours « de beauté » battent également leur plein. Les animaux sont jugés selon des caractères spécifiques, ce qui pousse les éleveurs à « accentuer » certains critères chez certains animaux.

L’hypertype sévit surtout à la cuniculture (élevage de lapins), l’élevage canin, félin et équin.

Les types et les dangers de l’hypertype chez les chiens

Au-delà des critères esthétiques, l’hypertype est avant tout source de souffrance et de problèmes de santé pour les animaux qui en sont victimes. Bien souvent, ce changement provoque non seulement troubles de santé, de bien-être chez nos amis les animaux, mais aussi un déséquilibre au niveau de leur comportement. Tâchons de comprendre ces désordres au sein de la race canine.

La transformation de la morphologie faciale

Il s’agit ici de modifier l’aspect du visage de l’animal, pouvant engendrer de très sérieux problèmes de respiration, mais pas que. Cette modification consiste à raccourcir le crâne de l’animal pour lui donner un nez écrasé. Ce phénomène de mode dangereux est très répandu chez les chiens, qui ont désormais un crâne plus large, mais de plus en plus aplati : ils sont appelés les brachycéphales. Parmi les races les plus touchées : le Griffon belge, le Bouledogue français, le Boxer, le Bouledogue anglais, etc.

Le nez de certaines races de chien sont de plus en plus aplatis, écrasés
Le nez de certaines races de chien sont de plus en plus aplatis, écrasés

Les chats et les lapins subissent également ce changement, à leurs dépens. Le problème de respiration vient surtout du raccourcissement du crâne pour donner un nez écrasé à l’animal. Les problèmes de respiration ne sont pas la seule conséquence de ce mauvais traitement, les yeux de nos compagnons subissent aussi les méfaits de cette déformation et peuvent devenir globuleux.

Les plis et leurs conséquences pathologiques

L’excès de plis cutanés chez les animaux, notamment les chiens, est aussi un signe d’hypertype. Les conséquences en sont multiples :

  • l’intertrigo ou « maladie des plis », est une infection de la peau due à l’accumulation des microbes présents à la surface de la peau dans un pli.
  • l’ulcère cornéen est un trou plus ou moins profond dans la fine membrane transparente qui recouvre l’avant de l’œil que l’on appelle la cornée. Ce trou est causé par le frottement de certains poils se trouvant sur les plis nasaux avec la cornée
  • les insuffisances cardiaques et respiratoires.

Ces problèmes sont les conséquences les plus courantes de cet hypertype même si parfois, certains organes ne sont pas épargnés.

Le bouledogue anglais a, par exemple, subi les effets cités ci-dessus, sans compter le fait que 3 naissances sur 4 se font à présent par césarienne, car la masse musculaire de cette race de chien a été boostée au maximum pour assurer son ancien rôle de chien de combat. Le museau a également été écrasé à l’extrême pour accentuer les plis. Cette pratique étant désormais révolue, nous nous retrouvons avec des chiens aux museaux affaissés et aux plis proéminents.

Le bouledogue anglais, victime de l'hypertype des plis
Le bouledogue anglais, victime de l’hypertype des plis

Les modifications au niveau de la hanche

Le berger allemand est une des races ayant été touchées le plus par l’hypertype. Si, au départ, le berger allemand était prédisposé à avoir une posture équilibrée, un siècle de modifications morphologiques et de dysplasie de la hanche a fait de lui un chien à la ligne de dos fuyante et aux postérieurs effacés.

Voyez par vous-même les changements au niveau de la hanche du berger allemand
Voyez par vous-même les changements au niveau de la hanche du berger allemand

Pour la petite histoire, la dysplasie de la hanche, qui est une maladie héréditaire, très commune chez le chien, a été découverte en 1935 chez le setter anglais aux États-Unis. Pour la prévenir, de nombreux clubs de races ont été mis en place afin d’écarter les chiens affectés de la reproduction à la suite d’un dépistage.

Les pattes plus courtes

Les races de chiens basset hound et teckel ont aussi été victimes de l’hypertype. À l’origine, ces animaux ont un corps long sur des pattes plus courtes, d’où leur appellation de « saucisses sur pattes ». Aujourd’hui, les pattes de ces chiens sont extrêmement courtes suite à des changements de leur squelette. Au cas du basset hound s’ajoute un problème d’accroissement de la masse corporelle.

Par conséquent, les « saucisses sur pattes » sont souvent atteintes de hernies discales qui peuvent conduire à une paralysie irréversible des postérieurs.

Aussi mignonnes soient-elles, nos petites saucisses sur pattes souffrent de leurs très courtes pattes
Aussi mignonnes soient-elles, nos petites saucisses sur pattes souffrent de leurs très courtes pattes

Dans le cas du bull-terrier, il était connu pour son fort tempérament et sa carrure très athlétique, mais, à cause des modifications qu’il a subies, ce chien a gagné en masse musculaire et a perdu en hauteur, en plus de la modification de l’expression de son visage qui a abouti à la perte de communication avec ces congénères et la méfiance de ces derniers.

Personnellement, je trouve que les changements sur le bull-terrier sont les plus choquants
Personnellement, je trouve que les changements sur le bull-terrier sont les plus choquants

Et chez les autres animaux ?

Encouragés par la modification morphologique canine, les Hommes ont répété la pratique chez les autres animaux, domestiques et de rente.

L’hypertype chez les chats

Après les chiens, évidemment, nous avons les chats (réputés pour les porteurs de toxoplasmose). Prenons par exemple le Persan , en 1890, une race de chat à la tête arrondie, aux petites oreilles avec des yeux en amande et aux poils longs. Depuis 2015 pourtant, la tête de cette race de chat est devenue de plus en plus arrondie, et son nez extrêmement écrasé. Par conséquent, la mise bas doit souvent se faire par césarienne, car la tête est devenue trop grande pour passer par voie normale.

Un visage rond et une tête aplatie, voilà maintenant à quoi ressemble le persan
Un visage rond et une tête aplatie, voilà maintenant à quoi ressemble le persan

L’affaissement du nez conduira à une difficulté respiratoire chez les chatons lors de la tétée. Ils auront aussi les canaux lacrymaux bouchés, les mâchoires déformées et une dentition inadaptée. Vous ne trouvez pas que c’est triste ce genre de choses ?

Le cas des lapins

Comme mentionné plus haut, les lapins ont également subi le phénomène de l’hypertype. Si avant leur tête était plus ou moins allongée, ça n’est plus le cas aujourd’hui. On constate que la tête des lapins est devenue plus courte, le nez évidemment plus écrasé. Ces animaux sont devenus brachycéphales, d’où leurs problèmes de respiration.

Comme le chat, le lapin subit lui aussi le phénomène d'hypertype
Comme le chat, le lapin subit lui aussi le phénomène d’hypertype

Les bovidés

Eh oui ! Les bovins sont aussi touchés par ce phénomène. Si on prend en compte la race bovine blanc-bleu belge, on constate un grand changement. Elle est devenue très musclée, ce qui veut dire davantage de viande. Et cela pour profiter à qui ? Aux hommes évidemment. Face à cela, ces bovidés ne sont plus capables d’accoucher par voie basse. Les veaux sont mis au monde par césarienne.

La race blanc-bleu belge est devenue très musclée pour des raisons alimentaires pour l'Homme
La race blanc-bleu belge est devenue très musclée pour des raisons alimentaires pour l’Homme

Le cheval aussi est victime d’hypertype

Le cheval, notamment le pure sang arabe, fait aussi partie de la liste ! Cet animal à l’allure fière est devenu une sorte d’hippocampe à la tête déformée, ce qui déclenche automatiquement des problèmes respiratoires pour ce poulain, des maladies musculaires, etc. Dommage et triste…

El Rey Magnum, un pur sang arabe, victime d'hypertype
El Rey Magnum, un pur sang arabe, victime d’hypertype

Vous l’aurez deviné, l’hypertype est un procédé à prohiber absolument (comme le cannabis chez les animaux). Ensemble, soutenons le combat des vétérinaires et amis des animaux pour lutter contre cette pratique abusive à l’encontre de ces animaux qui n’ont rien demandé, mis à part de l’affection.

Ne conditionnons pas la qualité de vie de nos bêtes, le choix de nos chiots et des autres animaux sur des critères de beauté néfastes et surtout archaïques !

Pour plus d’information sur l’hypertype, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’instituts spécialisés, comme VetClinic.

Contact Vetclinic :

Vet Clinic 24h – Clinique vétérinaire
Lot II E 2 ZWR – Ampandrianomby, 101 Antananarivo – Madagascar
Numéros de téléphone: 020 22 415 45 / 034 04 411 17 / 033 12 411 17 / 032 05 411 17
Plus Code Google Maps: 4G2W+WW Tananarive

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour cet article très instructif @Florence. Franchement, je n’étais pas du tout au courant de ce terme avant de lire ton article.
    Je suis surtout triste pour le bull-terrier même s’il n’est pas le seul à être « hypertypé ». Ces animaux n’ont rien demandé, pourquoi faire cela :(
    A cause de la bêtise humaine, ils ont des problèmes de santé !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here