Stileex App
Stileex App
Stileex App
Stileex App

La voiture Karenjy a été produite localement dans les années 1980 à Fianarantsoa par l’usine Fiarafy. Cette grande fierté malgache s’est arrêtée après cinq années de production et s’est reprise en 2009. Découvrons l’histoire de cette grande innovation : le Karenjy, l’automobile malgache.

Un peu d’histoire pour commencer

En 1975, Madagascar, adopte un modèle de développement socialiste. Et en 1980, l’usine Fiarafy (Fiaran’ny Fianarantsoa) a été créée dans le but de produire des automobiles « vita malagasy » et la marque s’est appelé « KARENJY ». L’industrie, en ce temps-là source d’emplois à Madagascar, avait plus de 150 salariés.

La production a duré 5 ans et a pu concevoir une dizaine de voitures, y compris l’unique Papamobile pour la venue du Pape Jean Paul II en 1989. Ce modèle est encore existant à Fianarantsoa actuellement. Malheureusement, tout s’est arrêté en 1993 pour cause politique.

L'usine de fabrication d'automobile malgache se trouve à Fianarantsoa
L’usine de fabrication d’automobile malgache se trouve à Fianarantsoa

Quinze ans plus tard, le relais a donné l’opportunité aux Malgaches de poursuivre la fabrication. L’atelier SOATAO, toujours basé à Fianarantsoa devient ensuite un pôle de fabrication mécanique et automobile avec une équipe de 80 personnes environ. Le but est de refabriquer des voitures simples, économiques et robustes qui sont vraiment adaptées aux routes du pays. Ainsi, SOATAO a relancé l’usine. Même si l’objectif semblait être difficile à atteindre au début, les Malgaches n’ont pas eu peur de relever le challenge. Et aujourd’hui, on distingue plusieurs modèles de Karenjy.

Quelles sont donc les différentes collections de Karenjy ?

Le plus ancien modèle est le 4×4 Mazana (D2000), la production de ce modèle a pris fin en 2014. Il est construit sur une plateforme de Renault R18 Diesel, mais celui du moteur essence s’appelle Iraka (E1400). Ces modèles ont été faits sur une quarantaine de voitures. Avec un modèle à motorisation diesel, il est doté d’une carrosserie en fibre de verre, d’un pneu de 13 pouces et de 5 Vitesses.

Puis on a le modèle Faoka qui est construit en revanche sur une plateforme de Renault express. La production de ce modèle a repris en 2013, mais en plusieurs versions : Faoka (camionnette bâchée), Kalesa (un cabriolet), Jejo (conçu comme un taxi), mais ces deux dernières n’existent encore qu’en prototype. Le Faoka a un moteur essence et un pneu de 13 pouces également. Mais la production a pris fin en 2016.

Le modèle Faoka, une belle voiture très pratique en ville qu'en route
Le modèle Faoka, une belle voiture très pratique, autant en ville que sur route

À partir de 2016, le seul modèle commercialisé est la Mazana II, véhicule pour Madagascar. Toute l’équipe de SOATAO a travaillé durant des années pour concevoir cette beauté malgache. Fondée sur une plateforme de base de Peugeot et Citroën, elle est adaptée aux caractéristiques du pays. Elle consomme faiblement et a une garantie de 3 ans. Une voiture spacieuse, elle peut accueillir jusqu’à 6 personnes.

La marque Karenjy collabore aujourd’hui avec COMACAT (Compagnie malgache de caoutchouc) sis à Ankorondrano, Antananarivo qui fournit les caoutchoucs nécessaires pour la fabrication automobile. Mais évidemment, l’usine se trouve à Fianarantsoa au cas où vous y passez pour les vacances dans le sud-est du pays.

Mazana II  est le seul modèle Karenjy commercialisé en ce moment
Mazana II est le seul modèle Karenjy commercialisé en ce moment

Cette grande innovation rend fiers les Malgaches même si les matières premières ne sont pas encore toutes d’origine locale. Ils ont pris le slogan : « Nous avons raison de croire en l’Homme » parce que ça a été prouvé au fil du temps. Toujours aller de l’avant, les fabricants projettent de sortir une centaine de véhicules par an d’ici la fin de l’année. Voilà donc la brève histoire du Karenjy, l’automobile malgache. Si vous avez des commentaires, n’hésitez pas à nous les partager.

Continuez votre lecture avec :

2
Commentaires

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Mialitiana JoannahKoloina Rasoahoby Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Mialitiana Joannah
Membre

Merci @Miharintsoa pour cet article. J’espère du fond du cœur que cette marque va aller encore plus loin et prospérer dans ses projets. Déjà que des entités influentes comme DHL participent à sa cause. Oui, dans le cadre de la Responsabilité sociale des entreprises (RSE), DHL Madagascar a investi dans plusieurs véhicules Karenjy, plus précisément dans le modèle Mazana II pour accomplir diverses activités depuis 2017.

Koloina Rasoahoby
Membre

Quand j’ai vu le design de ces voitures la première fois, je me disais que ça ressemblait aux voitures que je dessinais quand j’étais enfant. Un design très simple. Étant Malgache, j’adore tout ce qui est Vita Malagasy, alors je me suis dit que quand j’aurai la chance de m’offrir une voiture, autant opter pour un Karenjy. Au salon du tourisme international de l’année dernière, j’ai découvert le Mazana II. Déjà, le nom est très accrocheur et l’intérieur de la voiture est très luxueux. Mais malheureusement, la marque Karenjy n’est pas encore très appréciée par les Malgaches. Les habitants préfèrent encore les marques étrangères, je me demande bien pourquoi.