Stileex App
Stileex App
Stileex App
Stileex App

J’ai toujours été passionnée par le paranormal, tout ce qui sort de l’ordinaire et qui fait un peu peur malgré le fait que je sois une vraie poule mouillée xD. Aujourd’hui pourtant, on va parler légende urbaine. Vous savez, le genre d’histoire qui ne me fait pas dormir et qui fait en sorte que je cours dans les couloirs pour aller aux toilettes. Ou que je cours en revenant, au cas où xD. Vous connaissez ce sentiment ? Alors voici une petite liste d’histoires qui vous feront fuir à Tombouctou LOL.

La fille de l’interstice

Est-ce que ça vous arrive de ne pas vous sentir à l’aise la nuit lorsque la porte de votre chambre est mal fermée, laissant entrevoir le couloir ? Ou quand il y a un petit espace entre votre lit et votre armoire ou votre placard ? Moi, j’ai toujours eu peur d’entrevoir une silhouette, d’entendre ma porte grincer puis s’ouvrir pendant la nuit… Si vous êtes comme moi, veillez dorénavant à éliminer tous ces espaces superflus, car après ce qui va suivre, vous allez avoir plus peur xD.

On ne sait jamais ce qui peut surgir de l’ombre
On ne sait jamais ce qui peut surgir de l’ombre

Cette légende urbaine sur les espaces vides nous vient du Japon. On y dit que la « fille de l’interstice » serait l’esprit d’une enfant qui hanterait les espaces vides. Ce serait un esprit vengeur qui pourrait venir vous hanter si vous laissez une porte, un placard ou un tiroir ouvert, ou même s’il y a une fissure dans votre mur.

Selon cette légende urbaine, vous pourriez voir une main sortir, des cheveux ou même des yeux dans l’interstice… Et il paraît que si vous avez le malheur d’être assez curieux et stupide pour aller jeter un œil (même si vous savez que vous pouvez en mourir, comme dans les films d’horreur), elle vous demandera de jouer à cache-cache avec elle. Et à votre deuxième rencontre, il se dit qu’elle vous emportera avec elle…glouups…

La fille de l’interstice… Une légende à vous glacer le sang
La fille de l’interstice… Une légende à vous glacer le sang

Morale de l’histoire : ne pas être curieux et fuir le plus loooiiiiiin possiiiiiible looooooool. Mais surtout, veiller à ce qu’il n’y ait pas d’espaces suspects, mdrrr.

Votre porte est mal fermée ? Regardez qui est là xD
Votre porte est mal fermée ? Regardez qui est là xD

Le chien qui léchait la main

Si vous avez un chien (comme moi), cette autre légende urbaine va sans doute vous faire froid dans le dos.

Vous est-il déjà arrivé de rester seul à la maison avec comme seul compagnon votre ami à quatre pattes ? Si oui, lisez attentivement cette histoire et si jamais vous êtes seul ce soir, mettez une Bible à côté de vous, on ne sait jamais…

Pour dormir en paix, faites une petite prière avant

Cette légende urbaine se passe aux Pays-Bas, dans une grande maison à la campagne où une jeune fille d’une quinzaine d’années reste souvent seule à la maison. Pour la rassurer et pour avoir l’esprit tranquille, son père lui achète alors un chien et lui raconte que ses parents avaient fait de même pour lui dans son enfance et que le chien, qui dormait sous son lit, lui léchait la main pour le rassurer durant la nuit. Le genre de contact familier qui fait se sentir en sécurité. Sur ce, les parents s’en vont et la jeune fille, rassurée, se prépare à passer la nuit.

Être seule à la maison la nuit… C’est pas très cool,  surtout quand la maison est grande…
Être seule à la maison la nuit… C’est pas très cool, surtout quand la maison est grande…

Elle ferme toutes les portes et les fenêtres, mais a du mal avec la fenêtre de la cave. Elle décide donc de fermer à clé la porte qui y mène, se réchauffe un plat, nourrit son fidèle compagnon et se met au lit avec un bon livre.

La première nuit se passe sans encombre, le chien lui léchant la main pour la rassurer lorsqu’elle se réveille pendant la nuit. Le soir d’après, elle fait comme la veille en fermant toutes les portes et les fenêtres, mais a toujours un problème avec la fenêtre de la cave, qu’elle ferme toujours à clé. Mais cette fois, elle laisse la clé dans la serrure. Une fois dans son lit, elle tend la main en dessous pour vérifier que son chien est bien là. Il lui lèche la main et elle s’endort.

Votre protecteur durant la nuit… enfin presque xD
Votre protecteur durant la nuit… enfin presque xD

La nuit durant, un bruit régulier la fit sortir de son sommeil. Des gouttes
d’eau… ploc-ploc-ploc… et un sentiment bizarre, comme une présence…

Essayant de ne pas paniquer, elle tend la main sous son lit et le chien lui fait le geste d’affection habituel. Elle referme donc les yeux. Un peu plus tard, le bruit devient plus persistant, ce qui l’oblige à se lever et à vérifier un par un tous les robinets de la cuisine et la salle de bain. Elle retourne immédiatement dans son lit et se fait rassurer par le chien qui dort toujours sous son lit. Un peu plus tard, elle est réveillée encore une fois, puis une autre fois, mais elle se faisait réconforter à chaque fois et s’endort.

Quelques heures plus tard, elle n’en peut plus et se lève pour aller dans la salle de bain. Cette fois-ci, elle ne se contente pas de vérifier le robinet, mais tire le rideau de douche et remarque une tache rouge. En levant la tête, elle découvre avec horreur le corps éventré de son chien, la langue pendue, suspendu au plafond. Des gouttes de sang, en tombant sur le sol carrelé, faisaient le bruit qui la dérangeait tant… ploc-ploc-ploc… Affolée et glacée par la scène macabre, elle allume l’interrupteur et quelque chose la fit hurler de panique. On avait écrit sur le miroir de la salle de bain… La phrase, écrite avec le sang du chien, disait : « Il n’y a pas que les chiens qui peuvent te lécher la main, ma belle… ».

Qui n’a pas peur de voir ce qu’il y a sous son lit ?
Qui n’a pas peur de voir ce qu’il y a sous son lit ?

Cette légende urbaine semble drôle, mais je vous dis, quand vous êtes seul la nuit, elle prend une tout autre tournure lol.

Ce que je trouve bizarre dans cette légende urbaine, c’est que la fille n’a pas tiqué que le chien ne se réveille pas avec elle et qu’il ne l’accompagne pas vérifier les robinets. C’est étrange qu’il soit resté sagement sous le lit à l’attendre…Va savoir ce qui lui léchait la main…

Quand crier de toutes vos forces est tout ce que vous pouvez faire…
Quand crier de toutes vos forces est tout ce que vous pouvez faire…

Satoru-kun, le garçon omniscient

Il existe des jeux, enfin des rituels, auxquels il ne faut pas se frotter. Je vais vous en révéler quelques-uns, issus de légendes urbaines. Attention, je ne suis pas responsable de ce qui pourrait vous arriver si vous décidez de pratiquer ces rituels. Je raconte juste pour que vous puissiez fuir à la Forest Gump si jamais des gens de votre entourage décidaient de jouer à ces jeux xD.

Toujours venant du Japon, le pays « creepy as hell » selon moi, il existe une légende urbaine flippante impliquant un certain Satoru-kun. Vous vous posez des questions sur votre futur ou même sur votre passé ? Vous voulez savoir qui est la fille qui vient de sortir de chez votre copain ? Et bien demandez à Satoru-kun !

Satoru-kun peut être plusieurs choses, un esprit, un démon ou une tout autre chose innommable. Personne ne sait à quoi il ressemble, car la règle du jeu stipule qu’il ne faut jamais le regarder… On a juste présumé que c’était un jeune garçon, car il a la voix d’un enfant, sans doute pour paraître innocent…

Si une question vous démange, Satoru-kun peut vous aider. On dit qu’il est omniscient et vous pourrez lui demander tout et n’importe quoi…

Satoru-kun, celui qui peut répondre à toutes vos questions
Satoru-kun, celui qui peut répondre à toutes vos questions

D’après sa légende urbaine, pour l’invoquer, il faut suivre un rituel très simple :
composer votre propre numéro de portable dans une cabine publique à pièces de monnaie et décrocher votre téléphone.

Là, vous avez 2 options : vous pouvez dire son nom 3 fois « Satoru-kun, Satoru-kun, Satoru-kun » ou dire «Satoru-Kun, Satoru-Kun, s’il vous plaît venez ici. Satoru-kun, Satoru-kun, s’il vous plaît montrez-vous. Satoru-kun, Satoru-kun, s’il vous plaît répondez-moi si vous êtes là-bas ». Après cela, raccrochez le combiné et rentrez chez vous.

Entrez dans une cabine téléphonique à pièces de monnaie et composez votre propre numéro de portable

Le soir venu, Satoru-kun appellera plusieurs fois sur votre smartphone pour vous dire qu’il est en chemin xD. Il vous donnera à chaque fois un endroit précis comme « je suis à la gare » ou « je suis près de M. Jean l’épicier » pour ensuite dire qu’il est devant la porte… (Tu parles d’une légende urbaine, j’en ai la chair de poule).

Son dernier appel sera pour vous dire qu’il est juste derrière vous. À ce moment-là, vous devrez poser clairement et rapidement votre question sans vous retourner. Si vous le faites bien comme il faut, il vous répondra et s’en ira.

Satoru-kun vous appellera pour vous dire qu’il est en chemin pour venir vous voir
Satoru-kun vous appellera pour vous dire qu’il est en chemin pour venir vous voir

Mais attention, il y a 4 règles à suivre :

  • il ne faut pas se retourner ou essayer de voir à quoi il ressemble
  • il ne faut pas essayer de s’approcher de lui
  • il ne faut pas l’invoquer si vous n’avez rien à lui demander ou si vous
  • connaissez déjà la réponse (ça le mettra dans une rage folle de savoir qu’il est venu pour rien)
  • il faut poser la question de façon claire et rapide

Bien sûr, toujours selon sa légende urbaine, si vous brisez l’une de ces règles, Satoru-kun vous tuera et emmènera votre corps en enfer. Fun.

Le rituel de l’ascenseur

Après avoir pris connaissance de ce rituel, vous y réfléchirez à deux fois avant de prendre un ascenseur… Alleeeeez, on va faire du sport à partir de maintenant en prenant les escaliers, même en talons ! Il faut survivre xD.

Le rituel de l’ascenseur est un rituel très dangereux et est fameux pour provoquer un état psychotique grave… En effet, il permet de visiter « l’autre monde »… Pour ce faire, c’est très simple, il faut être seul. Eh oui, vous n’aurez personne pour vous tenir la main lol.

Ensuite, choisir un bâtiment comprenant un ascenseur avec au moins 10 étages. Et avant de rentrer dans l’ascenseur, retenez bien tout ce que vous voyez autour de vous, même la forme d’un pot de fleurs pour faire la différence avec le monde réel et l’autre monde. Vous pourrez alors noter les étapes suivantes sur un bout de papier :

  1. entrez seul dans l’ascenseur et allez au 4e étage (chiffre maudit en Asie, comme le 13 chez nous)
  2. une fois arrivé, ne sortez pas et retournez au 2e étage
  3. arrivé au 2e, allez au 6e étage
  4. de là, retournez au 2e
  5. allez maintenant au 10e étage
  6. et enfin redescendez au 5e étage, tout cela toujours sans sortir de l’ascenseur bien sûr.

Arrivé au 5e, une jeune femme montera avec vous, ignorez-la, ne la
regardez pas, le lui parlez pas, faites comme si elle n’était pas là, car elle
peut vous mener à votre perte.

N’oubliez pas, ne la regardez pas, ne lui répondez pas et surtout faites comme si elle n’était pas là. Ce n’est pas une personne…
N’oubliez pas, ne la regardez pas, ne lui répondez pas et surtout faites comme si elle n’était pas là. Ce n’est pas une personne…

Une fois la cage refermée, descendez au 1er étage. Si au lieu de cela,
l’ascenseur monte au 10e, c’est que le rituel a marché. Sinon, s’il va
réellement au 1er, sortez de là avant d’arriver en bas en appuyant sur
n’importe quel bouton.

Arrivé au 10e étage, la femme avec vous vous demandera « Où allez-
vous comme ça ? », mais souvenez-vous : ignorez-la, ne la regardez pas,
faites comme si elle n’était pas là. À ce stade, il vous est possible d’arrêter le rituel en changeant d’étage.

Ne vous trompez pas d’étage !

Vous voici donc au 10e, signe que le rituel a marché. De là, vous pouvez sortir et accéder à l’autre monde. Mais souvenez-vous de l’ascenseur avec lequel vous êtes arrivé, vous devriez impérativement repartir avec ce même ascenseur.

L’autre monde sera similaire au bâtiment où vous avez réalisé le rituel, sauf qu’il sera sombre avec comme seules sources de lumière des croix rouges que vous apercevrez dehors à travers les fenêtres. Vos appareils électriques ne fonctionneront pas et il se pourrait que vous croisiez des gens errer sans fin en état de transe. Il s’agit de voyageurs, comme vous, qui n’ont pas pu repartir ou qui sont passés tout simplement de l’autre côté.

Le signe que vous êtes dans l’autre monde
Le signe que vous êtes dans l’autre monde

Il peut aussi arriver que vous vous évanouissiez et que vous vous réveilliez chez vous, mais attention, c’est un leurre. Le seul indice pour savoir dans quel monde vous êtes est de voir le comportement des gens, car il est difficile de vous souvenir que vous avez effectué le rituel à votre réveil. C’est pour cela que plus haut, je vous ai dit qu’il fallait noter les étapes sur un papier que vous aurez sur vous.

Pour retourner d’où vous venez, ne quittez pas l’immeuble et retrouvez
votre ascenseur. Mais si vous vous êtes évanoui, regagnez rapidement
l’immeuble, car il risque de s’éloigner ou de disparaître en vous laissant coincé dans l’autre monde. Une fois dans votre ascenseur de départ, allez au dernier étage puis, toujours sans sortir, retournez au rez-de-chaussée et sortez. Vous serez de nouveau parmi nous.

Retrouvez l’ascenseur par lequel vous êtes arrivé, sinon vous resterez coincé
Retrouvez l’ascenseur par lequel vous êtes arrivé, sinon vous resterez coincé

Remarque : ne rapportez rien de l’autre monde, même une personne, la jeune femme du 5e étage vous en empêcherait… Et souvenez-vous : ne pas la regarder, ne pas lui parler et faire comme si elle n’existait pas, car elle a pour but de vous faire échouer et vous savez comment ça se termine xD.

Voilà pour ce rituel bizarre et sa légende urbaine. À mon avis, mieux vaut être « safe » et ne jamais le pratiquer. Sinon, on raconte également que si vous prenez un ascenseur très tard le soir, une main avec de longs ongles rouges se glisserait dans l’ascenseur et composerait le rituel à votre place tandis que plus aucun bouton ne vous obéirait plus… À mon avis, prenez toujours les escaliers !!!!!

Note : cette légende urbaine est l’exemple type de creepypasta délicieux qui pullule sur le net.

Toujours prendre les escaliers ! À moins que…
Toujours prendre les escaliers ! À moins que…

La légende urbaine de la sauce kebab ? (Plus jamaaaaaais… yeuuuurk !!! – Âmes sensibles s’abstenir svp xD -)

Pour dénoter un peu, voici une légende urbaine bien dégueulasse qui vous fera oublier d’avoir peur, le seul risque étant juste que vous ne mangiez plus kebab. Rien que ça contre une bonne nuit de sommeil, deal ?

Je viens de tomber dessus et je voulais vous en parler xD. Imaginez un
énorme tacos avec du poulet laqué, du jambon, du fromage, de la
sauce kebab. Délicieux non ? Ça vous donne l’eau à la bouche ? Et bien je
vais vous faire redescendre sur terre xD.

Un kebab super appétissant comme on les aime
Un kebab super appétissant comme on les aime

En France, on dit qu’une femme aurait acheté un kebab un soir chez son marchand habituel en lui rappelant de ne pas oublier la sauce qu’elle prend toujours. Question d’habitude xD.

Ce soir-là, elle ne pouvait pas tout manger. Elle enveloppa donc le reste et le mis dans son frigo. Le lendemain matin, ayant un petit creux et se souvenant qu’elle avait encore un bout du kebab de la veille, elle décida de le manger. En le déballant, ce dernier avait une odeur bizarre, vraiment forte, ce qui l’alarma. La sauce ne pouvait pas tourner en une nuit, surtout si le kebab a été mis au frigo. De plus l’odeur était vraiment trop bizarre.

Connaissant quelqu’un, elle décide de le faire analyser et c’est avec dégoût qu’elle découvrit que la sauce blanche de son kebab contenait… du sperme… 7 sortes pour être plus précise OMG. On découvre alors que le marchand faisait ça pour les clients difficiles. Bien sûr, il y a eu des poursuites et l’établissement a fermé.

On recense plusieurs versions similaires sur le net, autant de légendes urbaines pour vous faire vomir moi je dis.

Le fameux kebab à la sauce blanche les amis xD

C’est tout pour cet article sur les légendes urbaines. J’espère que je ne vous ai pas trop fait peur et que vous n’allez rien tenter de stupide. Mon seul conseil lorsque vous faites face à une situation bizarre qui vous fait peur ? Ne soyez pas curieux, fuyez à l’autre bout du monde mdrrrrr. Sinon ben, ne prenez pas de sauce blanche avec votre kebab xD.

Et vous, avez-vous une légende urbaine bien craignos à nous partager ?

Continuez votre lecture avec :

Commentaires

avatar
  S’abonner  
Notifier de