Vous recherchez une voiture sur internet et un instant après, des publicités de voitures à vendre viennent inonder votre boîte de messagerie, ou une femme un peu trop jalouse qui surveille les textos de son mari à son insu. Les deux situations sont peut-être liées à des logiciels espions. Découvrons les variantes de ce logiciel ainsi que les diverses façons de les éviter.

Les logiciels espions légaux

L’objectif d’un spyware est de connaître et surveiller l’activité de sa cible. Il existe tout de même des logiciels espions qui sont totalement légaux. Pour rester dans la légalité, pour une personne mineure à surveiller, il faut qu’elle soit sous votre tutelle ou autorité. Pour une personne adulte, il faut impérativement lui signaler qu’elle sera espionnée et avoir son consentement.

Ces logiciels espions sont généralement utilisés dans le cadre professionnel et parental, dans le même sens que les logiciels anti-porn. Certaines entreprises y ont également recours pour surveiller les activités faites par leurs employés sur les matériels de l’entreprise. Des parents les utilisent pour surveiller, protéger et prévenir les risques qu’encourent leur enfant sur les réseaux sociaux, sur le téléphone ou sur le web. Pour les autres cas, seuls les adultes consentants pourront être espionnés. De nombreux sites proposent d’ailleurs ce genre de logiciels : Mspy, Spyzie, ou Spycellphone.

Une démonstration d’un traçage de téléphone sur Spyzie, un des logiciels espions
Une démonstration d’un traçage de téléphone sur Spyzie, un des logiciels espions

Des logiciels contestés et illégaux

En conséquence de ce qui est expliqué dans la première partie, tout usage détourné et non consenti des logiciels espions est illégal et contestable. Par exemple, les méthodes contestées de certaines entreprises pour promouvoir leurs produits : des logiciels d’espionnages sont installés à l’insu des consommateurs sur des appareils informatiques et revendus à des agences de publicité. Ils servent à collectés des données sur les activités, les préférences et les contacts des personnes cibles sans qu’elles n’en soient averties.

D’autres spywares sont encore plus sournois : ils collectent des informations confidentielles pour les détourner à des actes totalement illégaux comme le piratage ou le vol. Par exemple, un logiciel espion peut s’accaparer de vos coordonnées bancaires ou de vos mots de passe en enregistrant vos frappes ou en exécutant une capture d’écran. Et oui, de vrais dangers pour votre vie privée et pour votre sécurité donc !

Comment se protéger de ces logiciels espions malveillants ?

Les premiers remparts pour ne pas s’exposer aux spywares sont tout d’abord les réflexes de sécurité :

  • ne pas ouvrir les mails d’expéditeurs inconnus,
  • ne pas cliquer sur les liens proposés dans ces mails,
  • éviter les messages publicitaires trop pompeux et qui peuvent être trompeurs,
  • éviter les logiciels gratuits de source non fiables,
  • privilégier les sites de téléchargement de confiance.

Cependant, les concepteurs des logiciels malveillants suivent aussi de près l’évolution technologique. Ce qui les amènent à concevoir des spywares plus sophistiqués. Il faut alors solliciter l’aide des logiciels anti-espionnage ou les anti-spywares. Ce sont les logiciels du contre-espionnage informatique. Les antivirus les plus réputés ont déjà cette fonction en disponibilité : à l’instar de Avast et Malwarebytes. Ils nettoient votre appareil de tout logiciel suspect et bloquent les sites ou logiciels hébergeant des spywares.

Bref, s’il vous vient une idée d’utiliser des logiciels espions, restez dans la légalité. Et si vous ne voulez pas de regards indiscrets sur votre ordinateur ou votre portable, soyez prudents et utilisez les antivirus. Vous en savez maintenant autant que moi !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here