Openflex
Openflex
Openflex
Openflex

Madagate, journal de Madagascar, est l’exemple d’un travail journalistique de qualité, d’investigation et d’analyse dans tous les domaines de la vie du pays.

Madagate et l’investigation

En tant que journal d’investigation, Madagate remplit la fonction de tout journal : informer le public, et donner aux citoyens la possibilité de se forger une idée sur la vie nationale et les événements qui y surviennent.

Chaque individu, en effet, a un droit d’information, informations que les médias (presse papier, internet à Madagascar, télévision, radio) relayent afin de les diffuser plus largement. Ce droit, faut-il l’ajouter, n’est jamais séparable d’un devoir de s’informer : il faut fournir les efforts pour rechercher l’information, et réfléchir un peu…

Madagate enquête, depuis déjà 2001. Au début, il s’agissait d’un hebdomadaire en ligne, et son rédacteur, Jeannot RAMAMBAZAFY, travaillait au feu quotidien Madagascar Tribune. Puis il décide de tout prendre en main. Et depuis, il suit l’actualité, et publie à vif sur les circonstances et événements sociaux, économiques, politiques et culturels.

Madagate est entièrement consacré à enquêter et à analyser ce qui se passe dans tout le pays, afin de donner aux citoyens la possibilité de connaître et de se forger une idée.

Madagate, investigation

Là est la fonction du journalisme : donner aux citoyens (car il s’agit d’abord d’un pays et d’un peuple) les armes pour se former une compréhension de la situation, passer de spectateurs passifs à sujets actifs. Bref, déchirer le voile d’ignorance et regarder le décor.

Pour cela, il faut du courage, de l’intelligence, de l’audace et une indépendance d’idées.

En la personne de Jeannot RAMAMBAZAFY, Madagate possède un fer de lance et un défenseur des valeurs d’information, de publicité et de diffusion (rappelons qu’à l’origine, la publicité n’a rien à voir avec le tapage médiatique et le défilé des marques, mais qu’elle signifie simplement : rendre public à tous, et d’abord rendre publique la loi, afin que personne ne l’ignore). Jeannot RAMAMBAZAFY, c’est un travail constant, quotidien et acharné d’enquête.

Madagate, RAMAMBAZAFY
Compte Twitter de Jeannot RAMAMBAZAFY

Un travail pour enlever le fard, ôter les masques, gratter le vernis des apparences : bref, une passion de chercheur, de scrutateur, de sceptique (“celui qui examine”), de médecin-pyschologue-sociologue-anthropologue, pour pister et dépister la vérité, partout où elle se cache.

> Lire l’article sur les logiciels CRM disponibles gratuitement sur Internet

Site web

Le site de Madagate est complet et presque quotidiennement mis à jour : voir le site web.

Madagate, logo
Madagate.org

Tous les domaines de la vie du pays sont auscultés : politique, économique, vie culturelle, sport, musique.

Madagate utilise plusieurs façons, plusieurs outils pour donner l’information aux internautes :

Les articles et reportages

C’est la partie la plus construite et suivie de la transmission de l’information ; elle suppose une interprétation de la part du journaliste, un point de vue et une analyse.

Les dossiers de Madagate sont basés sur des photos, des textes, et prennent pour objet l’actualité.

L’information brute

Donner l’information brute au public, c’est tenter de soustraire tout regard et toute interprétation d’un fait qu’on prélève simplement dans le jour après jour de l’actualité.

Madagate donne des informations de ce genre de 2 façons :

  • par ses flashs infos : il s’agit d’un classement avec des informations données sur le vif, un texte, quelques photos, pour ne pas laisser filer les événements
  • par ses affiches : un simple partage des manifestations culturelles, par exemple, et des affiches qu’on trouve dans la capitale et le pays

Il y aurait des choses à dire concernant cette information brute. Car est-on jamais sûr qu’une information soit brute, c’est-à-dire non travaillée, non polie, non déformée ? Ce qu’on peut au moins noter pour avancer une piste de réflexion, c’est que toute information est choisie : elle est prélevée dans les mailles d’un tissu que nous nommerons “le monde”, et, pour cette raison, elle est déjà sélectionnée. Même si on la livre sans analyse, sans interprétation ! Une image sans commentaire, certes, peut donner le pouls du pays à un moment, mais on pourrait se demander : pourquoi ce moment, et pourquoi ce lieu en particulier ? Le journaliste, même s’il s’efface, est toujours là…

Les communiqués

Il s’agit d’un partage de communiqués de presse, de rapports de la société civile (SeFaFi, l’Observatoire de la vie publique malgache) et de déclaration des hommes politiques nationaux et internationaux.

Les vidéos et interviews

Enfin, Madagate présente des productions vidéos qui retracent certaines conférences importantes de la scène socio-politique, et des interviews de personnalités ou de figures importantes de la vie nationale.

A noter : Madagate dispose aussi d’une chaîne de vidéos Youtube qui rencontre un succès certain. Madagate Youtube, en effet, c’est 3 116 abonnés, 4 686 490 vues et 3 700 vidéos en ligne…

Continuez votre lecture

Abonnez-vous gratuitement à La Revue Stileex

Faites partie de la famille !

1 COMMENTAIRE

  1. RAMANGASON

    Félicitations Mr Jeannot RAMANBAZAFY, vous êtes un journaliste exemplaire, Madagascar a besoin de compatriotes comme vous
    Bonne continuation dans votre professionnalisme et surtout votre audace à dénoncer le mal
    Bon courage et sincères salutations
    Une fidèle lectrice de Madagate

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here