Il est l’heure de se réveiller au pays du Mora-Mora et Orange Madagascar donne le coup de départ. Consciente du potentiel du digital pour le pays et désireuse de « faire émerger des entreprises innovantes porteuses de progrès », l’entreprise de télécommunication lance un appel à candidatures pour le premier accélérateur de start-ups à Madagascar en janvier 2019. Selon Clara MISSOFFE, responsable d’Orange Fab, cet appui aux jeunes entreprises sous forme de programme ambitionne de propulser les start-ups au-devant de la scène internationale.

Fab de fabulous ?

Commençons par le commencement.

Selon Pascal Latouche, directeur d’Orange Fab France et coordinateur des Orange Fab, notre sujet, est un réseau d’accélérateurs nationaux. Le monde en compte 16 aujourd’hui. Créée en 2013, l’initiative tire son nom de la contraction anglaise fab lab qui signifie fabrication laboratory ou laboratoire de fabrication. Ce nom prend en effet tout son sens lorsqu’on apprend que la mission d’Orange Fab est d’« accélérer » plusieurs business.

Pascal Latouche, directeur d'Orange Fab France, nous explique ce qu'est Orange Fab, la branche parente d'Orange Fab Madagascar
Pascal Latouche, directeur d’Orange Fab France, nous explique ce qu’est Orange Fab, la branche parente d’Orange Fab Madagascar

Orange Fab Madagascar : le programme qui fait bouger l’univers start-up de la grande île

Accélérateur de start-up. C’est bien joli, mais en quoi est-ce que cela consiste ? Très simplement, Orange Fab Madagascar est une fusion de l’écosystème d’Orange avec une sélection de start-ups qui en veulent. L’objectif est d’apporter l’aide nécessaire à ces entrepreneurs en herbe, à la commercialisation de leurs produits et dans la recherche de fonds, malgaches ou étrangers. Le programme dure six mois et se présente sous forme de formations, séances de coaching et ateliers pour développer au mieux ces start-up.

Orange Fab Madagascar, une vraie aubaine pour les petits pouces locaux
Orange Fab Madagascar, une vraie aubaine pour les petits pouces locaux

Évidemment, ce n’est pas la première action du groupe. Elle va de pair avec le « Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et Moyen-Orient » ou POESAM qui est aujourd’hui à sa 9e édition. Cette compétition voit des projets de cette zone concourir pour remporter la très confortable somme de 25 000 euros, après un vote public national et le vote d’un jury international.

De quelle aide s’agit-il ?

Orange met à la disposition des start-ups sélectionnées l’immense réseau Orange Fab qui s’étend en Asie, en Afrique, aux États-Unis ainsi qu’en Europe. Les ateliers et formations sont dispensés par des professionnels du monde économique, dirigeants et investisseurs aux startupers en quête du succès. Et ce n’est pas tout. Suite au lancement de la première saison qui a eu lieu le 6 juin 2019, les start-ups sélectionnées pour le programme auront accès au 17e étage de la gigantesque tour Orange Ankorondrano, dans un open-space standing, pour permettre à ces entrepreneurs en apprentissage de bénéficier de la qualité internet d’Orange et de se rapprocher par la même occasion de l’écosystème Orange. Et quoi de mieux pour la créativité que de travailler dans un cadre convivial !

Le 6 juin 2019, le coup de départ a été sifflé pour cette première saison d'Orange Fab Madagascar après six mois de sélection
Le 6 juin 2019, le coup de départ a été sifflé pour cette première saison d’Orange Fab Madagascar après six mois de sélection

Les actus des start-ups sélectionnées seront également régulièrement relayées à travers les canaux de diffusion d’Orange Fab et bénéficieront du réseau de partenaires d’Orange, qui les présentera également à d’éventuels investisseurs.

Les formations

L’apprentissage durant cette période mobilisera des professionnels de divers domaines qui partageront leur savoir-faire aux startupers. Les champs de compétence concernés sont la Comptabilité, le Marketing, le Droit et la fiscalité, les Ressources Humaines et la Communication.

Les sélectionnés seront également accompagnés par un coach Orange pour les aider à développer leurs produits avec les équipes techniques et marketing d’Orange.

Qui sont les formateurs d’Orange Fab Madagascar ?

Les jeunes entrepreneurs seront, comme mentionné précédemment, modelés par des « mentors », qui les aideront à pérenniser leurs affaires et à optimiser leurs produits. À Madagascar, voici la liste de ceux qui en feront leur mission :

  • Arielle N’DIAYE, Directrice Régionale Adjointe Océan Indien – Agence Universitaire de la Francophonie (AUF)
  • Matina RAZAFIMAHEFA, très jeune (21 ans) CEO de Sayna, l’école du digital
  • Manitra ANDRIAMITONDRA, CEO de Nivo SA et de supermarche.mg, le supermarché qui livre dans tout Madagascar sous 48h
  • Riaz HASSIM, CEO de Makiplast
  • Riveltd RAKOTOMANANA, Directeur exécutif chez Le Centre d’Excellence en Entrepreneuriat
  • Shahim ISMAEL, CEO du Groupe SMTP
  • Matthieu RABEHAJA, CEO de LOMAY
  • Manambina VANDEWALLE, Conseiller en stratégie commerciale, marketing, externalisation
Ateliers, formations, etc. Les six mois à venir ne sont pas de tout repos pour nos jeunes entrepreneurs. Sur la photo, les membres du jury et les mentors d'Orange Fab Madagascar.
Ateliers, formations, etc. Les six mois à venir ne sont pas de tout repos pour nos jeunes entrepreneurs. Sur la photo, les membres du jury et les mentors d’Orange Fab Madagascar.

Quels sont les critères de sélection des start-ups participantes ?

Orange Fab Madagascar a fondé ses principaux critères de sélection sur trois axes : l’équipe, le produit et le marché. En effet, l’équipe devra être composée au minimum de deux collaborateurs, qui aura déjà commencé leurs activités et testé leur produit sur le marché et doit avoir un business model compatible avec Orange. De plus, Orange Fab Madagascar s’adresse exclusivement aux start-up ayant une composante digitale ou technologique ayant ainsi pour objectif de pouvoir créer une collaboration entre Orange et la start-up sélectionnée.

Aussi, ces start-ups éligibles devront répondre aux problématiques suivantes :

  • facilitation des transactions financières et commerciales,
  • inclusion financière pour tous : pour donner accès aux services de paiements ou de transfert d’argent sécurisés au grand public,
  • amélioration de la qualité de vie au quotidien, en ville comme en milieu rural, nouveaux accès à l’éducation, la formation et l’insertion : en vue d’une facilitation de l’accès à l’éducation pour tous.

Focus sur la première saison d’Orange Fab Madagascar

L’inscription à la première saison d’Orange Fab à Madagascar a été ouverte le 14 janvier 2019, pour prendre fin le 28 février 2019. Ayant connaissance des exigences du jury, ainsi que les trois thématiques proposées par le programme, une quarantaine de jeunes entreprises ont postulé pour y bénéficier. Après sélection, voici les trois start-ups retenues pour ce premier volet et annoncées lors du lancement du programme en juin 2019 :

Vanilla Pay

Vanilla Pay répond à la première thématique. C’est un agrégateur de mobile money pour le paiement marchand en Ariary et sécurisé. Il intègre les paiements via les trois opérateus malgaches.

Vanilla Pay s'attaque au paiement marchand en Ariary
Vanilla Pay s’attaque au paiement marchand en Ariary

Lemuriia

Lemuriia est un système de réservation en ligne de tickets de Taxi Brousses et répond à la deuxième thématique. Le service a été testé avec deux coopératives locales et permet aux clients de réserver leurs billets via une application. Les paiements se font en ligne également. C’est une véritable gare routière virtuelle, de quoi moderniser le transport national à Madagascar.

Lemuriia, une révolution dans le monde du transport national malgache ?
Lemuriia, une révolution dans le monde du transport national malgache ?

Greentsika

Notre troisième start-up est une entreprise de collecte de déchets à Tuléar digitalisée, fonctionnant sur un système de collecte mensuelle. L’inscription se fait soit par un bot sur Facebook soit dans leurs kiosques mobiles soit il faut attendre que les commerciaux frappent à votre porte ! L’abonnement mensuel est à partir de 3 000ar pour le ramassage de 50kg de déchets sur chacune des 8 collectes.

Et l'équipe tuléaroise très dynamique de Greentsika
Et l’équipe tuléaroise très dynamique de Greentsika

Existe-t-il un après-Orange Fab Madagascar ?

Absolument. Après la formation intensive de 6 mois, les start-ups les plus méritantes se verront récompensées d’une prise en charge internationale et participeront à divers salons qui ont de quoi faire pâlir de jalousie tous les porteurs de projet, notamment le salon international de l’innovation à Paris, Vivatech, le rendez-vous des startupers. Ils seront également introduits au très large réseau d’Orange à l’International. Que demander de plus ?

Vivatech, le rendez-vous des mordus de technologie. Qui de ces startupers aura la très grande chance d'y aller ?
Vivatech, le rendez-vous des mordus de technologie. Qui de ces startupers aura la très grande chance d’y aller ?

Une très belle initiative que voici. Les startupers en quête d’innovation et qui veulent faire enfin bouger le monde de l’entrepreneuriat à Madagascar n’en seront que servis. Madagascar a un potentiel technologique encore, certes, inexploité. Nous espérons que ce genre d’action viendra réveiller les ambitieux et les talents encore en manque de soutien, le but de ce programme étant d’apporter le maximum d’aide aux participants pour qu’ils puissent mettre sur le marché un produit qui fonctionne, excellent dans son domaine et qui pourra encore s’améliorer au fur du temps. L’appel à candidature pour la deuxième saison est prévu pour octobre 2019, d’ici là préparez-vous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here