On sait tous que c’est Diego Diaz qui a découvert Madagascar en 1500. Mais je pense qu’on ne s’est jamais posé la question : quelle est l’origine de la langue malgache, notre langue maternelle, la langue parlée à Madagascar. Et après avoir élucidé le mystère de l’origine du peuple malgache, j’aimerais vous partager ce qui en est de la source de cette langue.

Une petite histoire de la langue malgache

Le malgache est notre langue maternelle. Les Austronésiens faisaient partie des premiers habitants de Madagascar, il y a de ça 2 400 ans, il est alors évident que la langue malgache a une origine austronésienne. Cette deuxième famille de langue mondiale renferme 90 % des vocabulaires traditionnels malgaches.

Sinon, les 10 % du vocabulaire malgache sont d’origine africaine et indonésienne. On peut citer : le bantou (ensemble de langue africaine), l’arabo-swahili et le sanskrit (une langue indo-européenne).

La langue austronésienne constitue 90 % des vocabulaires malgaches
La langue austronésienne constitue 90 % des vocabulaires malgaches

Concernant l’écriture, l’alphabet malgache officiel a été établi en 1823 et comporte 21 lettres de l’alphabet latin. À partir du XIXe siècle, la langue malgache a adopté plusieurs mots de certaines langues européennes, mais surtout du français. En 1978, la présidence a ensuite mis en place la « malgachisation ». C’est le fait d’adopter le malgache en tant que langue d’enseignement à partir de la primaire.

Les dialectes à Madagascar

Il y a 18 tribus à Madagascar, mais certains d’entre eux parlent le même dialecte. Ces tribus sont toutes issues d’une même langue commune : « le malgache ». Mais il y a par contre des caractéristiques pour les distinguer. Et ce n’est pas très évident, il se peut qu’un locuteur d’une tribu ne comprenne pas un locuteur d’une autre. Généralement, les vocabulaires sont issus d’une langue étrangère et varient selon le temps et l’espace.

Les 11 dialectes à Madagascar sont : Merina, Bara, Betsimisaraka atsimo, Betsimisaraka avaratra, Masikoro Afovoany, Sakalava, Tandroy-Mahafaly, Tanosy, Antankarana, Tsimihety et Bosy répartis entre les 18 tribus des 6 régions. Concrètement, ces dialectes peuvent-être séparés en deux groupes : l’oriental (le dialecte Merina d’Antananarivo) et l’occidental (les côtières occidentales).

À chaque tribu son dialecte
À chaque tribu son dialecte

La langue malgache en 2019

Les langues se forment et se forgent selon l’histoire du pays. La langue malgache est très riche en vocabulaire. Mais aujourd’hui je constate que la langue est un peu négligée par les jeunes, surtout dans la capitale Antananarivo. Pourquoi ? Chacun peut faire part du motif, mais d’une façon générale, je dirai que c’est dû à la mondialisation. Un peu cliché ? Certes, mais avec tous les réseaux sociaux, le développement d’internet mobile, les différentes cultures qui envahissent les jeunes du pays comme la Kpop et beaucoup d’autres influences, on ne sait plus où donner de la tête… Tout ce qu’on peut dire c’est que c’est (presque) normal.

Mais notre langue est unique et fait partie de la culture ainsi que l’identité malgache. C’est justement pour ça qu’on ne doit pas la délaisser.

La mondialisation a « tué » notre langue natale
La mondialisation a « tué » notre langue natale

J’espère que grâce à ces informations, lorsqu’on vous posera la question sur l’origine de notre langue malgache, vous saurez quoi répondre :P. Autrement vous pouvez nous partager vos propos en commentaire ! ;).

5 Commentaires

  1. Au vue des commentaires, donc concrètement, combien de dialecte on a?

  2. Les dialectes malgaches ne sont pas 11, il y en a encore d’autres comme le betsileo atsimo, betsileo avaratra, le tanalana, le temoro, le tesaka, le sakalava atsimo,le tanala,le vezo. On sépare le mahafaly avec le tandroy.

  3. La plupart des Malgaches ne maîtrisent même plus la langue malgache. Et pourtant nous devrions être fières d’avoir notre propre langue, contrairement à beaucoup d’autres pays. La langue représente la spécificité d’un pays. Malheureusement, beaucoup d’entre nous choisissent d’apprendre d’autre langue sans maîtriser la nôtre.

    • Miharintsoa Rajaonary Miharintsoa Rajaonary

      Oui malheureusement c’est un fait à Madagascar @Tatianah. Et le pire c’est qu’il y a même des étrangers qui maîtrisent parfaitement notre langue (comme ces fameux vazah miteny gasy ! D’ailleurs, je n’ai rien contre eux, au contraire ça me fait chaud au coeur) or que nous-mêmes, nous n’arrivons pas à dire une phrase sans un mot français.

    • Avatar alexandre Nomenjanahary

      il y’a aussi les dialectes sihanaka et bezanozano et zafisoro

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here