Ce texte est candidat au concours littéraire La Plume Stileex
Thème 2018 : La Beauté de Tana
Les œuvres présentées et publiées sur le site dans le cadre du concours littéraire La Plume Stileex sont le travail de personnes extérieures à l'équipe éditoriale. En conséquence, les avis, jugements et points de vue présentés dans chacune d'elles n'engagent que leurs auteurs respectifs et ne reflètent en aucun cas ceux de la Revue Stileex. Également, dans un souci d'équité et surtout pour ne pas dénaturer le travail des candidats, nous n'avons pas corrigé les textes et les présentons donc tel que nous les avons reçus.
Vous pouvez noter cette œuvre en bas de page. Les votes du public sont ouverts jusqu'au 18/11/2018. En savoir plus sur le concours La Plume Stileex 2018
Sponsors La Plume Stileex
Sponsors La Plume Stileex
Sponsors La Plume Stileex
Sponsors La Plume Stileex

Sous le palais les enfants rient.
Dans la couleur des rues sans nom,
Danse le ballet des grands paris,
Et le malheur de mille piétons.

Tana se lève encore une fois,
Fumée noire pour mines dépravées
Le grand jour révèle l’autrefois,
Obscure clarté sur les pavés.

Tunnels atteints de logorrhée,
Grands journaux criant surdité,
Eternel train sans voie ferrée,
Des marchands aux odeurs fruitées.

L’œil du jour pleure dans la soirée,
Les regards vitreux aux fenêtres,
Contemplent les gouttes affleurées,
Et scrutent le temps qui s’arrête.

Et c’est lorsque parvient la nuit,
Que se retire l’intempérie.
Tana ne reste jamais sans vie,
Sous le palais les enfants rient.

Écrivez un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des