08/03/2018. Défini comme LA langue de communication internationale par excellence, l’anglais à Madagascar est, de nos jours, incontournable. A Madagascar, un pays dont la seconde langue officielle est le français, il semble y avoir une prise de conscience collective. L’anglais gagne du terrain. D’ailleurs, la formation de nombreux clubs et associations le montre.

Quelques chiffres

Selon des études statistiques menées en 2015, l’anglais se situe en 3e position, devancé par le mandarin et l’espagnol. 67 pays sur 195 ont pour langue officielle : l’anglais. 27 autres pays l’ont adopté comme seconde langue officielle. En même temps, si nous nous aventurons sur le web, 80% des données qui circulent sont en anglais, sans oublier les publications scientifiques dont 95% sont écrites en anglais. Enfin, il semblerait que la plupart des pays les plus puissants du monde sont anglophones.

Pays où on parle l'Anglais
Pays où on parle l’Anglais (en rouge)

Il y a quelques années de cela, le ministère de l’Éducation nationale à Madagascar ne jugeait pas cette langue indispensable au niveau des écoles primaires, il y a eu certainement un changement qui a bouleversé le système éducatif malagasy. Désormais, l’anglais devient une des matières de base en CP1.

L’anglais à Madagascar

Le fait que nous avions été une colonie française a quelque peu réduit notre potentiel à interagir avec les autres langues. Jusque dans les années 90, nos relations internationales se limitaient à la France. Cela a petit à petit changé quand les étudiants Malagasy ont eu plus de choix au niveau des bourses d’études universitaires. Ils ont alors pu partir étudier vers d’autres pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine ou encore l’Australie. Déjà, ils devaient acquérir une certaine base avant de partir, ce qui les obligeait à apprendre de nouvelles langues comme l’anglais. Ensuite, une fois sur place, ils ont pu atteindre une maitrise qu’ils ont ramenée au pays quand ils discutent avec leurs familles par exemple.

français vs anglais
français vs anglais

Entre 2007 et 2010, l’anglais a même été érigé au rang de langue officielle à Madagascar. Il semblerait que cela n’était qu’ un pur geste politique qui a tout de même porté ses fruits. Actuellement, l’anglais est devenu une matière obligatoire dans les écoles primaires.

Quelques clubs d’anglais intéressants à Antananarivo

Depuis, les Malagasy connaissent un réel engouement pour cette langue. L’anglais a pris tellement d’ampleur qu’il affecte même l’activité économique du pays. Plusieurs institutions, associations et clubs se sont formés et proposent des formations accélérées ou sur le long terme.

L’English Teaching Program (ETP) Antsahavola et Tanjombato (American Center)

En partenariat avec l’Ambassade des États-Unis, ils disposent de plusieurs formations payantes, correspondant parfaitement à toutes les catégories de personnes : étudiants et professionnels confondus.

Madagascar s'ouvre au monde
Madagascar s’ouvre au monde

Le Public Speaking English Club

Un nouveau-né qui va permettre à toute personne ayant une bonne base en anglais de perfectionner sa façon de tenir un discours en public. Ce dernier est parrainé par la fameuse organisation Toastmasters. L’adhésion y est gratuite et renouvelable toutes les semaines. Les places y sont donc très limitées.

Le Business English Club

Également un nouveau club, qui est le fruit de la collaboration entre le Club Entrepreneurs Étudiants du Rendez-vous des Entrepreneurs (CEERE) et le Workshop Idea Center. Avec une approche très intéressante et très abordable, le club va étudier le monde des affaires sous toutes ses formes, depuis l’envoi d’un simple mail à l’obtention d’un investissement.

Je respecte ma langue et je maîtrise ceux des autres

Grâce à la promotion de cette langue vivante, Madagascar commence petit à petit à s’ouvrir au monde. Si nous ne parlons que du monde entrepreneurial, maîtriser l’anglais, c’est maîtriser son business à l’égard du monde entier. Qu’y a-t-il de plus respectable qu’un businessman polyglotte ? Comme le précise si bien cette célèbre citation, que j’affectionne particulièrement, du célèbre académicien Malagasy feu Henri RAHAINGOSON : « Andrianiko ny teniko, ny an’ny hafa koa feheziko », traduit littéralement par : « je respecte ma langue et je maîtrise la langue des autres ». Oui, la meilleure façon de se faire comprendre, c’est uniquement apprendre et maîtriser la langue de son interlocuteur.

R. Fidimanantsoa
Henri RAHAINGOSON

Maintenant que Madagascar entre dans une nouvelle ère, où l’esprit entrepreneurial (même s’il n’est pas à son apogée) est favorisé de diverses manières, il est vraiment temps de conscientiser la jeunesse Malagasy pour qu’ils cessent de se limiter. Madagascar a tellement de ressources que c’est presque aberrant de voir que les Malgaches ne s’en sortent pas. Je pense que la génération de jeunes d’aujourd’hui a vraiment tout pour s’en sortir. Le but est de savoir les utiliser savamment pour en tirer maximum de profit. Pour ceux qui sont plus à l’aise avec l’autodidaxie, ils ont même internet qui leur propose toute une panoplie de sites pour apprendre toutes les langues qu’ils veulent facilement.

Oui parce qu’être bilingue c’est bien, mais être polyglotte c’est mieux !

A lire aussi : Augmentez vos revenus Adsense grâce à l’Hindi

Écrivez un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des