Pour assurer leur développement et garantir leur visibilité sur internet, toutes les entreprises et sociétés dynamisent le contenu de leurs sites internet. C’est pourquoi, la rédaction web est devenu un métier d’avenir à Madagascar. Zoom sur cette profession qui prouve qu’elle allie gagne-pain et passion, grâce au témoignage d’une ancienne rédactrice.

La rédaction web en freelance à Madagascar

Comme indiqué, cette catégorie vous permet de travailler à votre compte. Vous aurez alors l’occasion de travailler de chez vous ou encore de combiner ce poste à un autre. La rédaction en freelance est idéale si vous voulez laisser libre cours à votre passion pour l’écriture tout en respectant vos autres engagements.

Avantages de la rédaction web en freelance à Madagascar

En tant que rédacteur freelance vous aurez l’occasion de travailler à des horaires qui vous conviennent. Vous pourrez de plus, bénéficier d’un large choix de sujets à traiter. Sans compter que le nombre de textes que vous rédigerez ne dépendra que de vous, il n’y aura aucune limite. En résumé, vous serez votre propre patron.

Ce qui en corollaire vous garantira d’énormes retombées financières. En effet, la rédaction web en freelance est tarifée à environ 12 Ar par mot. Ainsi, vous pourrez toucher dans les 700 000 Ar mensuels pour 60 000 mots écrits, soit 2000 mots par jour.

Grâce à la rédaction web en freelance à Madagascar, travailler où vous voulez et quand vous le voulez
Grâce à la rédaction web en freelance à Madagascar, travailler où vous voulez et quand vous le voulez

De plus, les différentes plateformes de rédaction vous faciliteront l’accès à de nombreuses offres. Et plus votre texte sera de qualité mieux vous serez payé et contacté par des clients potentiels. Ici le principe de bouche à oreille est très important.

Il faut aussi dire que la rédaction en freelance est le travail qui vous permet d’enrichir votre intellect tout en vous garantissant une satisfaction personnelle palpable. En effet, grâce à la diversité de vos textes, vous vous assurez de dormir moins bête chaque jour tout en donnant des informations utiles à vos lecteurs. De surcroît, vous exercerez dans un métier très prometteur.

Inconvénients du travail en freelance

Bien sûr, travailler en étant son propre chef n’est pas sans risque, le plus à craindre étant l’instabilité de vos revenus. Vous ne serez pas soumis à un contrat qui vous garantit un salaire mensuel. Vous serez payé en fonction de la quantité de travail que vous livrez. Il y a aussi le risque de ne pas être rétribué dans les temps. Dans la plupart des cas, les clients ne se trouvent pas à Madagascar, le paiement du salaire dépendra donc des motivations professionnelles et du sérieux du client. À titre d’information, les moyens de paiement se font par transfert de fonds (Western Union, MoneyGram, Paypal, etc.) ou par l’intermédiaire des banques malgaches.

De plus, il vous faudra aussi être en mesure de répondre à certains critères de qualification. La rédaction web à Madagascar exige que vous ayez une bonne culture générale pour écrire sur divers sujets. Vous devez être très performant pour garantir le référencement des sites web pour lesquels vous écrivez.

La rédaction web dans les sociétés

Il est tout à fait possible de travailler dans le secteur de la rédaction web à Madagascar par l’intermédiaire d’une société. Au regard de la population jeune et active, les sociétés offshore sont les plus aptes à leur donner l’occasion d’allier leur passion avec un poste stable.

Avantages de la rédaction web en sociétés

À l’ère où internet est devenu un pilier incontournable du monde moderne, les rédacteurs web qualifiés sont davantage sollicités par les sociétés offshore. Aujourd’hui, ce métier permet aux Malgaches de bénéficier de revenus et primes défiants toutes concurrences.

Un salarié de l’une des sociétés offshore sises à Madagascar, spécialisé dans la rédaction web, en plus de son salaire a droit à l’OSTIE et à la CNaPS. Sans compter les frais de déplacement ou transport du personnel ainsi que la cantine. Il aura droit ainsi à deux repas par jour en fonction de ses horaires de travail et des pauses café ou thé.

Le salaire de base des rédacteurs web à Madagascar est de 600 000 Ar. Ajoutez à cela les indemnités de travail et primes d’assiduité, l’employé de ces sociétés offshore gagnera mensuellement 700 000 Ar net.

Pour les jours fériés, les dimanches et les travaux de nuit, on octroie aux salariés une majoration qui peut aller jusqu’à 200% selon les sociétés. Un avantage non négligeable se trouve aussi dans la prime sur objectif. Cette dernière est définie selon des KPI précis et peut aller jusqu’à 100 000 Ar.

On peut alors dire sans équivoque que les rédacteurs web des sociétés offshore percevront un salaire allant de 700 000 Ar à 800 000 Ar. Certaines sociétés offrent aussi une prime d’ancienneté d’une valeur de 100 000 Ar payée trimestriellement.

La rédaction web en société apporte de nombreux avantages
La rédaction web en société apporte de nombreux avantages

Les rédacteurs web auront également la chance de travailler en équipe. De plus ils auront à leur disposition un accès illimité à internet.

Les inconvénients de la rédaction web dans les sociétés

Les rédacteurs web des sociétés offshore travaillent quarante heures par semaine. Cependant, ils sont soumis à des horaires variés et travaillent même durant les week-ends et/ou jours fériés. Ce système peut être très contraignant surtout pour les parents qui doivent organiser leur foyer en conséquence.

Dans certaines sociétés offshore, la rédaction web est combinée à un service client. En d’autres mots, des situations exigent que vous soyez en contact direct avec votre client. Ce qui n’est pas l’idéal si vous n’êtes à l’aise qu’à l’écrit.

Les apports économiques de la rédaction web

Madagascar est un pays parfait pour la rédaction web. Sa population est très jeune et se spécialise dans de nombreux domaines. De plus, l’internet à Madagascar est devenu très performant permettant ainsi le contact permanent entre les clients et les rédacteurs. Les textes de haut niveau des rédacteurs spécialisés en SEO et référencements ont fait que les commandes et le nombre de rédacteurs se sont accrues ces dernières années.

De plus, les sociétés européennes choisissent d’externaliser leurs sociétés à Madagascar pour profiter du faible taux de change à Madagascar. Ils bénéficieront d’employés qualifiés à moindre coût.

On constate une hausse des rédacteurs web à Madagascar
On constate une hausse des rédacteurs web à Madagascar

La rédaction web est devenue incontournable pour tous les sites. Les Malgaches sont pour la plupart trilingues, outre la langue maternelle, le français et l’anglais sont des langues parlées à Madagascar.

Témoignage de Mihary, une ancienne rédactrice web

Je suis Mihary, ancienne employée d’une grande entreprise offshore à Antananarivo. J’y suis restée pendant un an et demi. Au début, comme tous les débutants, j’ai commencé par les prises d’appel et au bout de 3 mois, j’ai intégré une nouvelle campagne en devenant une rédactrice web.

C’est avant tout ma passion pour l’écriture qui m’a poussée à intégrer cette société. Je m’y plaisais beaucoup et je me suis facilement adaptée. Être une rédactrice web était plus ou moins simple. Je m’occupais en ce temps de clôturer une résiliation d’abonnement de fournisseur d’accès internet. L’objectif était d’en faire vingt par heure. Et plus j’en faisais, plus je gagnais de l’argent :-P.

J’avoue que travailler dans une entreprise de rédaction web peut être très avantageux. On bénéficie d’une assistance médicale 24H/24 et 7J/7 sans payer les médicaments, d’un transport personnel à partir de 19 heures, d’une cantine avec des menus au choix tous les jours et de la CNaPS. Je peux aussi citer la possibilité d’évolution professionnelle interne en tenant compte de l’ancienneté ainsi que des expériences dans l’entreprise.

Mais surtout, la plupart des jeunes d’aujourd’hui sont très attirés par ces entreprises de service, car on peut y gagner de l’argent facilement. La preuve ? Ce métier ne demande pas trop de diplômes, débutants ou expérimentés, les sociétés recrutent les jeunes bacheliers, presque tout au long de l’année avec un salaire de base de 500 000 ariary net (au moins).

En revanche, il existe aussi pas mal d’inconvénients. Avec un horaire varié (heure française), il arrive de sortir très tard et travailler tôt le lendemain. Certaines campagnes requièrent même le travail de nuit entière et ne permettent à l’employé de ne sortir qu’à l’aube. Mais, je trouve que ce rythme de vie ne dérange pas particulièrement les jeunes qui s’y adaptent.

Je peux aussi parler du fait de travailler le week-end et les jours fériés même si ces jours sont majorés financièrement.

Personnellement, je trouve que ces entreprises contribuent quand même au développement économique du pays et ils génèrent plusieurs emplois à Madagascar. Par contre, ce fait incite les jeunes étudiants à ne pas faire ou à ne pas continuer leurs études universitaires car ils lorgnent sur cet « argent facile » qui se tient déjà à leur portée. Ils sont alors distraits de la voie qu’ils se sont fixés et auront plus tard des difficultés à trouver un métier convenant aux études qu’ils ont faites.

En tout cas, cette année m’a permis d’acquérir des expériences professionnelles et je ne regrette pas d’avoir travaillé en tant que rédacteur web.

L’externalisation des sociétés le prouve bien. À Madagascar, les jeunes vivent essentiellement de la rédaction web. Ceci pour vous dire que ce métier reste en perpétuelle évolution.

5 Commentaires

  1. Avatar Fidinirina Eric R.

    Je confirme, 15 Ar/min pour les débutants, 20 pour les rédacteurs de niveau intermédiaire et 30 Ar pour les rédacteur web sénior. Eh oui, pour 60 000 mots, un rédacteur web senior toucherait tous les mois 1 800 000 Ar, 1 200 000 Ar s’il s’agit d’un rédacteur web de niveau moyen et 900 000 Ar pour un rédacteur néophyte.

    Avec 700 000 Ar mensuels on est loin du compte. Avec plus de 200 000 Ar l’abonnement internet et environ 90 000 Ar de JIRAMA… nourriture, frais de scolarité des enfants, loyer… Désolé de t’annoncer qu’on est pas dans l’optique du « vous exercerez dans un métier très prometteur ».

  2. Bonjour,
    Un texte très bien rédigé, sauf que le prix de 12Ar n’est pas exact. C’est 20 Ar minimum en ce moment.

  3. Votre article est vraiment …. , 12 ar par mot ? Je ne serais jamais de celles qui acceptent de se faire maltraiter ainsi, et encore… Pour 12ar, vous allez devoir travailler jour et nuit, alors, où est l’avantage d’être freelance ?
    S’il vous plaît, prenez le temps de faire des recherches au lieu de dire des bêtises, c’est à cause de ce type d’article que les clients nous sous-estiment et nous proposent des tarifs aussi médiocres que les vôtres.

  4. Pas 12 ar mais 30 ar par mot.

    12ar c’est pour les débutants et encore pour les débutants c’est plutôt 15 ar ou plus.

  5. Avatar Nampoina RAKOTOARIMANANA

    Je rectifie en étant membre d’un groupe de freelancers Malgaches, on n’accepte pas un tarif de 12ar/mot mais 30 ar au minimum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here