Actuellement, les entreprises ont pour charge d’assurer leur business tout en créant du sens avec les acteurs de leurs projets, sans oublier toutefois, de prendre l’enjeu sociétal en compte. En effet, ces derniers, connus sous la désignation de « parties prenantes » (comprenez par là : collaborateurs, investisseurs, actionnaires, syndicats, communautés locales, pouvoirs publics et consommateurs) sont de plus en plus exigeants. Il faut maintenir un équilibre entre les objectifs économiques et l’atteinte du développement durable. C’est d’ailleurs pour cela que Ur-CSR Consulting et le cabinet BYW ont créé le salon RSE et IDD dont l’édition de cette année est portée sur le développement durable lié au secteur privé. Durant les deux jours qui lui ont été consacrés, divers débats autour de ce sujet et un éventail d’activités axées sur la mise en avant du capital humain ont eu lieu.

Salon RSE et IDD : Les enjeux de cette 4e édition

L’édition 2019 du salon de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et des Initiatives pour le Développement Durable s’est déroulée ces 3 et 4 juillet à Soarano dans l’enceinte de « The Station ». Les principaux organisateurs de cet événement, « BuyYourWay » et « Ur-CRS Consulting » en partenariat avec différentes entités, ont choisi à cette occasion le thème « Investir pour le développement durable de Madagascar » dans l’objectif de mieux guider les investissements à Madagascar dans différents domaines. Les discussions se sont focalisées sur plusieurs points tels que :

  • L’investissement durable et responsable
  • La conservation de la biodiversité
  • La jeunesse et l’entrepreneuriat rural
  • L’investissement dans le capital humain
  • L’économie verte et énergie renouvelable

Ce salon vise à faire connaître aux organisations qu’ils ne peuvent plus passer outre les demandes des parties prenantes. Il les incite à adopter une vision stratégique de l’ancrage sociétal de l’entreprise. Selon David Roger, dirigeant fondateur du cabinet BYW, il est primordial d’établir des solutions durables et des sens avec les parties prenantes. Pour lui, le fait de dialoguer avec elles peut être générateur de performance et d’innovation.

Effectivement, les activités réalisées lors de cet événement ont reflété l’objectif qu’ils se sont fixé. Bien sûr, à part l’exposition des participants, des conférences et des ateliers de soutien étaient au programme.

Orange Madagascar, partenaire du salon RSE et IDD: le numérique au service du développement social

Depuis plusieurs années, l’entreprise de télécommunication Orange Madagascar veille à se montrer, non seulement responsable, mais également solidaire et citoyenne. Cette fois encore, elle a su jouer son rôle, en tant que partenaire majeur du salon RSE et IDD, mais aussi en présentant son approche sur le capital humain et le développement rural. Le temps de l’événement, l’équipe d’Orange a présenté quatre espaces dont l’un d’entre eux favorise la gestion en interne.

Il est alors question du bien-être au travail : Orange Madagascar veut faire de la santé et de la sécurité une priorité dans le département des Ressources Humaines.

Orange Madagascar, partenaire gold du salon RSE et IDD, l'accompagnateur de la transition numérique dans toute l'Afrique
Orange Madagascar, partenaire gold du salon RSE et IDD, l’accompagnateur de la transition numérique dans toute l’Afrique

Mise à part la politique interne, elle a aussi dédié deux autres espaces au soutien pour les jeunes entrepreneurs et les start-ups, et à l’implication dans l’éducation dont :

Orange Fab Madagascar

Récemment, nous avons parlé de cet accélérateur de start-ups créé par le groupe Orange. Avis aux participants, le prochain rendez-vous est dans trois mois, c’est-à-dire en Octobre 2019 pour le second volet d’Orange Fab Madagascar.

POESAM ou Prix Orange de l’Entrepreneuriat social à Madagascar

Il partage le même concept qu’Orange Fab, si ce n’est à une différence près : ce concours est fait pour ceux qui ont des projets et non des start-ups. Le principe de base est de passer de l’idée vers la concrétisation. Évidemment, c’est Orange qui s’occupe d’accompagner les trois meilleurs projets sélectionnés par un comité de lecture. Les conditions sont simples, ils doivent être digitaux et répondre à un besoin social.

POESAM est le concours idéal pour un projet digital qui peut répondre à des besoins sociaux
POESAM est le concours idéal pour un projet digital qui peut répondre à des besoins sociaux

Orange School 

C’est l’espace qui permet à Orange Madagascar de s’impliquer dans le domaine de l’éducation. Il s’agit, d’une formation en télécommunication pour tous ceux qui souhaitent faire carrière dans ce domaine. Ayant au minimum un diplôme de Baccalauréat, les participants obtiendront un certificat au terme de leur apprentissage. Des opportunités leur seront par la suite offertes comme travailler chez Orange ou chez d’autres entreprises partenaires.

Orange School, prendre en main votre avenir
Orange School, prendre en main votre avenir

Services m-Agri

Le dernière espace s’est vu consacré au secteur de l’agriculture. Une plateforme appelée « services m-Agri », a été mise en place, pour faciliter l’échange entre les structures concernées comme les organismes paysans, les micro-entreprises rurales, les collecteurs, les opérateurs de marchés agricoles et artisanaux.

Orange Madagascar soutient activement l’entrepreneuriat et s’est imposé comme mot d’ordre : « le numérique ». Il encourage les projets prometteurs en leur ouvrant la voie. Toutefois, il s’agit uniquement d’œuvrer pour le développement, surtout social, en utilisant comme outil les TIC .

La vision et l’objectif du salon RSE et IDD sont d’inciter les organisations, qu’elles soient petites ou grandes, à contribuer au développement durable à travers le numérique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here