Les souvenirs photographiques à Madagascar : la pratique en un clic !

16/04/2019. « Souvenirs, souvenirs… je vous retrouve dans mon cœur ». Eh oui !!! Le célèbre chanteur Johnny Hallyday avait bien raison. Dans les années 90, avec la « massification » de l’appareil photo, il est devenu possible de garder nos souvenirs sous forme de papiers photo. Nous pouvions déjà les conservés soigneusement dans les albums photos. Et depuis la grande révolution technologique, nos souvenirs photographiques sont devenus numériques : le stock des photos se fait désormais dans le smartphone. Après une investigation du Stileex Post effectuée dans la capitale de Madagascar, avec une totale de 857 personnes sondées, nous voulons vous partager l’opinion sur les souvenirs photographiques à Madagascar.

Les avis à Madagascar sur les souvenirs photographiques

Les souvenirs photographiques chez les Tananariviens en image
Les souvenirs photographiques chez les Tananariviens en image

Les souvenirs photographiques : à Madagascar, ils sont très importants !

Les bons souvenirs se marient avec de bonnes photos capturées lors des bonnes fêtes. La majorité des Malgaches sondés dans les quatre coins d’Antananarivo confirment accorder de beaucoup d’importance à leurs souvenirs photographiques. Ce ne sont pas les occasions qui manquent pour faire de bonnes photos, et pour en faire des souvenirs. Mais les Tananariviens préfèrent généralement les grands événements « symboliques ». Et qui y a-t-il de plus emblématique que les fêtes familiales, entre amis et évidemment les fêtes religieuses.

Des moments à immortaliser durant les fêtes de famille
Des moments à immortaliser durant les fêtes de famille

D’après les statistiques recueillies auprès des citoyens de la Ville des Mille, il y a trois grands événements qui méritent vraiment d’être photographiés, pour ensuite devenir des souvenirs photographiques. Du point de vue du degré d’importance, les Tananariviens estiment que les fêtes religieuses ainsi que les mariages et fiançailles, à 84% chacun, sont des souvenirs importants à photographier. Bien sûr, les événements comme les naissances et les anniversaires sont aussi très importants aux yeux des quelques 77% des personnes sondées. Mais il y a tout de même 15% qui ne se préoccupent pas trop de l’importance des souvenirs photographiques lors des événements cités. Les 21% trouvent leurs intérêts dans les naissances ou les anniversaires.

Les mariages et fiançailles photographiés sont les plus populaires

Jusqu’à aujourd’hui, la plupart des Malgaches dans la capitale de Madagascar ont déjà eu recours aux services de vrais photographes professionnels. Ces derniers ne travaillent essentiellement que lors des mariages ou fiançailles des Tananariviens (69%). Ils vont transformer les photos de ce joyeux événement en de vrais souvenirs photographiques. Le taux de 25% pour les fêtes à l’église est aussi non-négligeable.

Les photos de mariage sont parmi les plus importantes
Les photos de mariage sont parmi les plus importantes

Les Tananariviens préfèrent être photographiés par des personnes de confiance

Selon les Tananariviens questionnés sur les événements marquants dans leur vie, ils pensent que les photos de souvenirs n’ont pas vraiment de valeur, surtout si on le fait soi-même : 12% pour les naissances et anniversaires, 3% pour les religieuses et 2% pour les mariages et fiançailles. Logiquement, les citoyens de la capitale vont se tourner vers des personnes dignes de confiance, c’est-à-dire les proches et les amis. En fait, c’est ce qu’estime la moitié des citoyens malgaches actuellement sur Tana.

L’on peut prendre pour exemple les photos de naissances ou d’anniversaires prises par des amis ou des proches (53%), ou encore des fêtes religieuses (52%), et même les mariages et les fiançailles (50%). Ça n’empêche pas beaucoup de Tananariviens de rêver d’être un jour photographié par un photographe professionnel lors de ces genres d’occasions.

Les photographes professionnels ne sont pas très valorisés

Quoi qu’il en soit, il y a une certaine contradiction entre les réponses et les envies des Tananariviens. En effet, le pourcentage des personnes voulant être photographiées lors des grands événements est assez élevé : 44% pour mariages et fiançailles, 42% pour les fêtes religieuses, et puis enfin 29% pour les naissances et anniversaires. Pourtant, les chiffres des personnes ayant déjà recouru aux services d’un photographe professionnel ne dépassent pas les 25%. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce résultat, notamment le coût de la vie à Madagascar.

La majorité des habitants n'a pas encore eu recours aux services d'un photographe professionnel
La majorité des habitants n’a pas encore eu recours aux services d’un photographe professionnel

Parmi les 74% des personnes sondées qui n’ont jamais profité des services de vrais professionnels pour se faire de beaux souvenirs photographiques, 18% ont l’intention de faire appel à ces derniers afin d’immortaliser une occasion. Les 92% ont avoué qu’ils voulaient se faire photographiés lors de leurs mariages ou leurs fiançailles (75%), et pendant les fêtes religieuses (17%).

Les professionnels ou les ambulants ?

Il est sûr que les souvenirs sont très importants pour les Tananariviens. Il y en a même qui se font graver les événements littéralement dans la peau avec les bien fameux tatouages. Mais la majorité de la population préfère les souvenirs sur papiers photos ou cartes mémoires. Outre les vrais professionnels, il existe aussi les photographes que l’on peut classer comme des « ambulants ». Ces derniers se regroupent dans le centre de la ville, sur l’Avenue de l’Indépendance et devant le parvis de l’Hôtel de Ville à Analakely. Apparemment, les Tananariviens qui penchent pour les photographes ambulants font ce choix surtout pour leur prix négociable et abordable.

Des centaines de photographes ambulants guettent surtout les touristes sur l'Avenue de l'Indépendance
Des centaines de photographes ambulants guettent surtout les touristes sur l’Avenue de l’Indépendance

Que conclure de ce sondage ?

Lors de notre investigation à travers toute la capitale, nous avons bien vu que les citoyens de la Ville de Mille sont accros aux souvenirs photographiques. Bien sûr, nous pouvons aujourd’hui immortaliser nous-mêmes nos propres occasions grâce à différentes évolutions technologiques, mais pour avoir des souvenirs photographiques de très bonne qualité, il nous est possible d’avoir recours à un photographe professionnel. Nous pourrons alors les garder, pour les montrer plus tard à nos enfants et petits-enfants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Tsiry Razafindrazaka
Tsiry Razafindrazaka
Vocation ou passion, depuis ma tendre enfance, je me suis démarqué des autres avec mon attachement à tout ce qui touche aux médias. L'un de mes plus grands rêves, écrire pour un grand quotidien ou une revue, se réalise enfin en prêtant ma plume au Stileex Post. Je suis tellement fier d'être entouré d'une équipe dynamique et passionnée, tout simplement à mon image.