Mon Tana collinaire essaimé d’escaliers
Jadis tu fus construit au coeur de la rizière
Erigé vers le ciel tout comme une prière
Tant de siècles de vie te restent reliés

Mon Tana collinaire aux mille et un métiers
Dont vivent des Gasys venus de l’ile entière
Aux visages riants malgré maux et misère
Tout au long des chemins parmi cent bénitiers

Mon Tana collinaire ô combien accueillant
Avec tes grands marchés aux éclats chatoyants
Et tes panoramas qui me coupent le souffle

Mon berceau collinaire où je naquis un jour
Tout à la fin d’un temps bien aveugle et si sourd
Qui cessa d’exister aprés un grand baroufle

2
Vos réactions

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Gonthier Louis PhilippeTito RABARY Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Tito RABARY
Invité
Tito RABARY

Bravo, c’est limite transcendant !

Gonthier Louis Philippe
Invité
Gonthier Louis Philippe

Merci, le tien est magnifique. Sèche tes pleurs, cher Tana, moi non plus je n’ai pas rendu les armes