Oh ma Tana par Ralamboarimanana Vaniah (candidat #42)

Ma chère Antananarivo ,

Ma ville natale , il m’est difficile de ne pas tomber sous ton charme.

Chaque jour je me réveille , devant ma fenêtre , je tressaille. La hâte de sortir , dans tes grandes routes sans en finir. Je marche , je sautille , je souris. Ta fleur qui fleurit , sous mes yeux , oh , j’en pétris.

En passant par tes ruelles et tes vieux immeubles , on ne peut que remarquer ta diversité culturelle et tes saveurs inédits. Tes monuments historiques qui te differencient , un large éventail d’activités qui nous nourrit. Des décors somptueux , au cœur de cette ville , hmmm… harmonieux.

La lumière de la nuit qui nous réunit , oh ma Tanà , je chavire en pensant à toi. Le tapage matinal de tes citadins, chaque matin , nous parvient même si nous sommes loin. Oh ma belle , tes marchés locaux qui nous gâtent , tes restaurants et tes lacs , qui davantage nous rattrappent.

Dans une si grande ville , on peut même y voir le crépuscule. Et tes aurores , luisantes et rosées , me donne toujours envie de te contempler. Tes montagnes et tes rizières ; un paysage abondant qui me rende folle éperdument.

Oh ma Tanà , il m’est difficile de m’éloigner de toi , où que je sois , je pense à toi. Je te reviens.

Ta chère petite citadine.

 

3 Commentaires

  1. Une très belle déclaration, originale qui plus est. Simple, courte mais époustouflante. Votre œuvre fait vraiment partie du top 3 parmi les 42. Bon courage pour la suite.

  2. Félicitation Vaniah j’aime ta façon de décrire notre cher tana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Plume Stileex
Plume Stileexhttps://stileex.xyz/
Il s'agit d'un concours littéraire organisé par La Revue en ligne Stileex