Madagascar accueille chaque année de nombreux étrangers qui désirent y élire résidence. Expatriés, investisseurs étrangers, avant de poser vos valises à la grande île, vous devez tout d’abord vous familiariser avec certains secteurs du pays. Culture, banques, logements, écoles, attestation d’emploi, nous avons listé ce que vous devez impérativement savoir pour vivre à Madagascar.

Pour vivre à Madagascar, il faut premièrement se familiariser avec la culture

Madagascar est réparti en 23 régions. Chacune des régions est composée de différents districts ou départements qui se subdivisent en arrondissements. Et ces derniers se décomposent en plusieurs « fokontany ».

La diversité de l’origine du peuple malgache a fait que le pays regorge de nombreuses cultures aussi uniques les unes que les autres, différentes pour chacune des 18 ethnies qui composent le peuple malgache. Cette pluralité d’ethnies a aussi créé moult tabous ou « fadifady » malgaches : comme manger de l’ail ou du porc dans certains endroits ou le fait que les femmes enceintes ne mangent pas d’écrevisses ni d’anguilles.

Pour vivre à Madagascar, chacun se doit, à l’instar des habitants du pays de respecter ces interdits, sous peine de subir un rejet de la communauté ou pire, être victime de certains désagréments. Renseignez-vous auprès des natifs ou des habitants, surtout dans les lieux reculés et/ou considérés comme sacrés de l’île, pour éviter toute mauvaise expérience.

Les banques à Madagascar

Il existe une pluralité de banques à Madagascar. Selon vos besoins, vous pourrez vous y inscrire à tout moment. Nous avons les banques primaires les plus utilisés dans la Grande-Île :

  • BNI Madagascar ou Banky Nasionalin’ny Indostria avec 80 agences
  • Bank Of Africa avec 92 agences
  • Société Générale Madagasikara, 57 agences
  • BMOI Banque de Madagascar et de l’Océan Indien avec 19 agences
Familiarisez-vous avec les banques primaires avant de venir vivre à Madagascar
Familiarisez-vous avec les banques primaires avant de venir vivre à Madagascar

Il existe cependant des banques d’affaires et de nombreuses institutions de micro-finance telles que : Accès Banque, BGFIBank, MCB, BM Madagascar, Baobab Madagascar, SBM Madagascar, SIPEM, OTIV Madagascar, ACEP, CECAM, …

Clin d’œil aux banques d'affaires et institutions de macro-finances
Clin d’œil aux banques d’affaires et institutions de macro-finances

Toutes ces banques sont ouvertes de 8h à 16h, certaines le sont aussi le samedi de 9h à 12h selon le tour de permanence.

Petit conseil : N’allez jamais dans les banques le lundi matin. Tout le monde a eu le temps de réfléchir à ses chèques à encaisser, ses sommes à verser pendant le week-end. Par conséquent, ils se ruent tous dès la première heure le lundi pour effectuer leurs opérations et les agents de la banque sont débordés avec les télé-compensations arrivées le vendredi après-midi et/ou pendant le week-end.

Optez pour le milieu de semaine ! Le mercredi ou le jeudi sont plus aérés pour faire un saut à la banque.

Prenez connaissance des tribunaux avant de vivre à Madagascar

Vous devez aussi vous familiariser avec le système judiciaire malgache qui se divise en trois catégories : la juridiction administrative, juridiction d’ordre judiciaire et la juridiction d’ordre financière.

Les tribunaux malgaches ouvrent de 8h à 16h (vous l’aurez remarqué, c’est l’horaire administratif) tous les jours ouvrables. Ils vous accueilleront et vous guideront à travers vos différentes demandes, à l’instar du casier judiciaire. À Antananarivo, la capitale de Madagascar, le tribunal se trouve près du lac Anosy.

La devanture du tribunal d'Anosy
La devanture du tribunal d’Anosy

Le système de transport à Madagascar

Madagascar est le pays où vous serez servi en terme de locomotion. Petits et grands budgets trouveront facilement chaussure (transport) à leurs pieds. On peut dire sans hésitation que tout (ou presque) s’y trouve. Les malgaches, avec leurs sens du commerce sauront vous satisfaire !

Les bus de la capitale

Pour vous déplacer dans la capitale, vous aurez un large choix de bus qui pourront vous conduire du centre-ville aux périphéries. Soyez quand même sur vos gardes, le système de bus à Madagascar diffère des pays développés. Le frais de transport est actuellement de 500 Ar.

Gare aux embouteillages, si vous voulez vivre à Madagascar
Gare aux embouteillages, si vous voulez vivre à Madagascar

Vous devriez vous accommoder aux embouteillages et aux heures de pointe qui sont synonymes de bus pleins à craquer.

Qu’en est-il des autres régions ?

Dans les autres grandes villes du pays, les bus sont toujours présents. Ils sont par contre, largement moins bondés que les transports d’Antananarivo en raison de la présence des pousse-pousse, cyclo-pousse et autres tuk-tuk électriques.

Les taxis-brousse pour rallier les villes

Pour rallier les différentes régions de Madagascar, outre le passage sur les emblématiques routes nationales, vous devez prendre des taxis-brousse. Ces derniers sont regroupés dans diverses coopératives.

Vous pouvez les prendre dans les gares de chaque ville pour découvrir Madagascar dans toute sa splendeur. À Antananarivo, les gares se trouvent à :

  • Andohatapenaka pour les villes comme Majunga, Ampefy et Tsiroanomandidy
  • Ambodivona toujours vers Majunga, mais aussi Tamatave et Besady
  • Fasan’ny karana pour Antsirabe et la zone Sud
  • Ampasapito pour aller vers Tamatave
  • Andranobevava pour la région SAVA
  • Ambohimanambola, encore en construction à l’heure où l’on parle mais est prévu de rallier la région Est avec la capitale.

Si vous êtes plus délicat et que pour voyager il vous faut un minimum de confort non négligeable, voici une liste de coopérative qui vous offriront un trajet serein et aux normes :

  • Cotisse : 032 11 027 33
  • Gasy Car VIP : 034 05 777 90 et Soatrans : 032 11 905 07 pour aller à Antsirabe 
  • Transmalala : 034 26 537 77
  • Malagasycar : 034 14 588 88
  • Kofimanga : 033 14 809 77 / 033 16 082 99

Et bien d’autres qui sauront satisfaire les besoins un peu plus sensibles des voyageurs.

Les autres véhicules

Évidemment, si vous n’êtes pas à l’aise avec les transports en commun, vous pouvez tout à fait faire appel à des taxis pour vos trajets en ville. Ces derniers se hèlent partout dans les rues. Toutefois, son système diverge de ce que vous aurez l’habitude de voir dans les grandes villes européennes : pas de compteur, il faudra négocier.

Pour vivre à Madagascar sans avoir à vous inquiéter des bouchons, investissez dans un deux roues
Pour vivre à Madagascar sans avoir à vous inquiéter des bouchons, investissez dans un deux roues

Si les taxis ne vous tentent pas trop, vous aurez la possibilité de vous procurer un véhicule à deux ou quatre roues, à votre guise. Concessionnaires automobiles, revendeurs d’occasions… le marché malgache reste très ouvert et est adapté à tous les budgets. Voici une petite sélection de nos concessionnaires préférés :

  • CT Motors Andraharo
  • Sicam Ankorondrano et Anosizato
  • Toyota Rasseta Behoririka et Ambohidahy
  • Sodiama Ankorondrano
  • Madauto Andraharo
  • Continental Auto Ankorondrano
  • Landis Automotive Behoririka
  • CFAO Ivandry

Bien sûr, si le « Vita malagasy » vous tente, vous pouvez vous aventurer à conduire les voitures made by Karenjy Madagascar.

Les logements à Madagascar

Logiquement, vous ne pourriez vivre à Madagascar sans avoir au préalable réfléchi à un logement. Tous les types d’appartements existent dans la Grande-Île, sans oublier les maisons et les studios… bref vous aurez l’embarras du choix.

Vous vous établirez dans des quartiers qui vous ressemblent tout en étant sûr d’avoir des voisins chaleureux. L’hospitalité est une qualité primordiale dans la culture malgache.

Il existe à Madagascar différentes agences immobilières sans oublier les « mpanera », ce sont des personnes qui vous aideront à trouver une maison (en toute légalité) sans avoir recours à des agences.

Vivre à Madagascar s'est aussi avoir la chance d'habiter dans des maisons moderne avec un grand jardin
Vivre à Madagascar s’est aussi avoir la chance d’habiter dans des maisons moderne avec un grand jardin

Dans la capitale de Madagascar, il y a plus d’une dizaine de quartier, et plus il est proche des écoles homologués plus le loyer sera conséquent. Les lieux les plus appréciés par les expatriés en terme de logement reste Ambotobe dans la mesure où ce dernier se situe à proximité du Lycée Français. Quelques minutes de marche suffiront à vos enfants pour atteindre leurs lieux de scolarisation. Il est, cependant très loin du centre-ville, mais vous pouvez y trouver des villas luxueuses et modernes avec tout le confort nécessaire. La location d’un appartement de type T2 à Ambatobe est entre 750 000 Ar (environ 187,5 euros) et 1 300 000 Ar (environ 325 euros) .

Vous pouvez aussi loger aux environs d’Andrainarivo, du Mausolée ou encore à Ampandrinomby pour vous rapprocher de l’Ecole Primaire Française.

Les quartiers d’Alarobia, Ivato, Ivandry ou encore Mahatazana seront aussi parfaits pour les expatriés qui veulent vivre à Madagascar. En effet, selon vos envies vous pourrez y trouver des maisons et/ou des appartements vous garantissant espace, jardin (avec ou sans piscine) et luxe à prix abordables.

Si toutefois les maisons à l’architecture traditionnelle malgache vous passionnent, vous serez servi dans les environs d’Andohalo, près du Palais de la Reine.

Les loyers à Madagascar varient selon la taille et le type de votre demeure. Elles peuvent aller de 500 000 Ar (environ 125 euros) à 5 000 000 Ar (environ 1 250 euros). Si vous voulez vous acheter une maison, cela dépendra aussi de vos critères de sélection. Pour vous donner déjà un ordre de prix, une villa à étage type F4 à Ambatobe coute 468 000 000 Ar (environ 117 000 euros).

En liaison avec les maisons, sachez que la JIRAMA (JIro sy RAno MAlagasy) régule l’eau et l’électricité à Madagascar. Le tarif est comme suit :

  • l’électricité est à 370 Ar/Kwh
  • l’eau est à 415 Ar/m³ jusqu’à 10m³ et au-delà à 1 155 Ar/m³

s’ajoutent à cela des frais proportionnels à votre consommation et des redevances fixes qui sont à 37 000 Ar pour l’électricité et 4 150 Ar pour l’eau.

Les écoles à Madagascar

Il est tout à fait évident que vous ne pouvez songer vivre à Madagascar sans savoir où instituer vos enfants. Le système éducatif malgache répond aux normes internationales. De surcroît, il existe dans le pays moult écoles qualifiées. À vous de choisir !

Les écoles homologuées par l’État français

Ce sont les établissement reconnus et homologués par l’AEFE ou Agence pour l’Enseignement du Français à l’Étranger. Le programme d’enseignement délivré dans ces écoles est similaire à ceux des établissements publics de France.

VilleNom de l’ÉcoleÉcoleCollègeLycée
TananariveLycée françaisxx
TananariveÉcole Primaire Française Cx
TananariveÉcole Primaire Française B et Dx
TananariveÉcole Primaire Française Ax
TananariveÉcole Peter Panx
TananariveÉcole la Claire-Fontainexxx
TananariveÉcole Birdx
TananariveÉcole Alliance Françaisexxx
TananariveCollèges de Francexxx
TuléarCollège Étienne de Flacourtxxx
TamataveLycée français de Tamatavexxx
MananjaryÉcole Primaire Françaisex
Nosy-beÉcole Primaire Française Lamartinex
ManakaraÉcole Primaire Françaisex
Fort dauphinÉcole Primaire Françaisex
Fort dauphinLa Claire-Fontainexx
MajungaCollège français Françoise Doltoxxx
FianarantsoaCollège René Cassinxxx
AntsirananaCollège français Sadi Carnotxxx
AmbanjaÉcole Primaire Française Charles Baudelairex
AntsirabeCollège français Jules Vernexxx
AntalahaÉcole Primaire Françaisex

Actuellement, il existe 23 écoles homologuées à Madagascar.

Les écoles homologuées par l'Education National Française sont membres de l'AEFE
Les écoles homologuées par l’Education National Française sont membres de l’AEFE

Les frais de scolarité varient entre 193 euros et 5 612 euros, selon l’école mais aussi du niveau et de la nationalité. En effet dans certains établissements les tarifs sont différents si l’enfant est de nationalité française ou malgache ou étranger tiers.

Les écoles anglaises et/ou américaines

À l’instar des écoles françaises, il existe aussi à Madagascar des établissements régis par le système éducatif britannique et américain. Moins présents que les écoles de l’AEFE, ces académies tendent cependant à attirer de plus en plus de parents.

En effet, pour l’éducation de leurs enfants, les parents veulent adhérer à un mode plus international, d’autant que l’anglais est l’une des langues les plus apprises au monde. Donc pourquoi pas ?

Voici la liste des écoles britanniques et/ou américaines à Madagascar :

  • American School Alarobia
  • Vision Valley School Talatamaty
  • Kits4Kids Mahatony
  • British School Ivandry

Les écoles malgaches

Ces écoles sont sous la tutelle du Ministère de l’Éducation Nationale Malgache. À ce titre, il s’agit d’établissement où l’on parle essentiellement en malgache. Cependant, de nombreuses structures locales privilégient l’usage du Français. Ce dernier, en plus d’être une langue parlée à Madagascar, est une langue officielle au pays.

Les écoles catholiques bénéficient d’une renommée palpable dans tout le pays. Méthode d’ enseignement, discipline stricte, les écoles catholiques sont réputées pour assurer un bon avenir à vos enfants.

Votre emploi à Madagascar

Plusieurs cas peuvent vous amener à Madagascar. Vous voulez investir dans la Grande-île, vous voulez y travailler ou vous y avez été embauché… dans tous les cas si vous comptez être employé dans une société à Madagascar, en tant qu’étranger vous devrez avoir une autorisation d’emploi.

L’article 43 du Code du travail interdit aux expatriés de travailler à Madagascar sans une attestation d’emploi à acquérir auprès du Ministère de la Fonction Publique.

Pour faire cette attestation vous devrez vous présenter à l’EDBM à Antaninarenina, collecter et remplir les documents nécessaires et payer les frais de 100€ qui seront toujours convertis au taux du jour de la demande.

Maintenant, vous connaissez les informations à impérativement connaître pour pouvoir vivre à Madagascar. Vous pouvez également renforcer vos notions en vous référant à cette sélection d’article :

Préparez vos valises et apprivoisez cette île.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here