Apprenez à détourer facilement une image sur Gimp en 9 étapes !

Si vous voulez extraire un élément d’une image pour l’intégrer dans une autre, mais que vous ne pouvez pas, pour une raison ou une autre, vous aventurer sur Photoshop, je vous conseille de vous tourner vers Gimp. Ce logiciel est libre, gratuit et est nettement plus facile d’accès je trouve. D’ailleurs aujourd’hui, je vous montre en 10 étapes simples et accessibles aux débutants, comment détourer une image avec Gimp. Allons-y !

Étape 1 : régler les fenêtres avant de commencer à détourer une image sur Gimp

Je tiens tout d’abord à préciser que pour ce tutoriel, j’utilise la version 2.8 de Gimp déjà dépassée par la version 2.10, mais qui reste encore très prisée par les utilisateurs. L’interface du logiciel peut être différente d’une version à une autre, mais les options restent (normalement) aux mêmes places.

Voici l'écran de démarrage de Gimp 2.8 avec la mascotte du logiciel, Wilber
Voici l’écran de démarrage de Gimp 2.8 avec la mascotte du logiciel, Wilber

Pour ce tutoriel, nous allons voir comment détourer un gâteau, mais en délaissant l’inscription « Love » qui trône dessus :P.

Nous allons détourer ce gâteau avec Gimp pour obtenir un arrière-plan transparent
Nous allons détourer ce gâteau avec Gimp pour obtenir un arrière-plan transparent

Notez par contre que cette première étape (régler l’affichage de la fenêtre) est facultative et s’applique uniquement si vous venez de télécharger Gimp et que vous l’utilisez pour la première fois.

Sachez que par défaut, trois fenêtres sont ouvertes dans le logiciel. Pour nettement plus d’ergonomie (et pour ne pas y laisser votre santé mentale xD), nous allons réduire ça à une seule. Pour ce faire, allez dans l’onglet « fenêtre », puis « mode de fenêtre unique ». Et voilà, maintenant ce sera plus facile de détourer une image sur Gimp !

Travailler avec une seule fenêtre, c'est mieux pour détourer une image sur Gimp
Travailler avec une seule fenêtre, c’est mieux pour détourer une image sur Gimp

Étape 2 : dupliquer le calque original

Après avoir ouvert l’image dans Gimp (en faisant un simple glisser-déposer ou en passant par le bon vieux menu « fichier »), il faut commencer par dupliquer le calque original. Oui, sachez que la règle d’or en création ou en retouche graphique est de ne jamais travailler sur le calque qui contient l’image d’origine ! En effet, si vous faites ça et que vous vous trompez dans vos manipulations, eh bien vous ne pourrez plus revenir en arrière et il faudra donc tout recommencer.

Pour dupliquer votre calque, faites un clic droit sur le calque original puis « Dupliquer le calque ». Ici, nous allons le renommer « base ».

Étape 3 : utiliser l’outil chemins

L’outil chemins sur Gimp est tout simplement l’équivalent de l’outil plume sur Photoshop (souvenez-vous, nous en avons déjà parlé dans ce tutoriel pour détourer une image).

L’outil chemins permet de détourer plus efficacement les courbes et les formes arrondies grâce à la souplesse des courbes vectorielles. Vous pouvez y avoir accès en cliquant sur son icône sur la boîte à outils.

Encadré en rouge, l'outil chemins de Gimp
Encadré en rouge, l’outil chemins de Gimp

Alors, pour commencer, marquez grossièrement le contour de l’image en y déposant des nœuds (ou point de contrôle). Entre chaque nœud se forme un segment, et c’est ce qu’on appelle « chemin ». Les chemins se dessinent à la souris par des clics successifs. Pensez par contre à maintenir la touche Ctrl enfoncée et cliquez progressivement de manière à suivre le contour du gâteau.

Avec l'outil chemin, marquez grossièrement le contour de l'image

À ce stade, ne perdez pas de temps dans la précision. De toute façon, rassurez-vous, on peut encore déformer les chemins après coup. Et justement, c’est ce que nous allons faire dans l’étape suivante :).

Étape 4 : déformer les chemins

Nous avons fini de détourer grossièrement l’image grâce à l’outil chemins. Nous allons maintenant déformer les segments de chemins de manière à ce qu’ils suivent très précisément le contour du gâteau.

Concrètement, faites Ctrl + clic droit sur le nœud pour avoir une tangente (une droite qui coupe un segment en deux). Vous pouvez facilement manipuler une tangente grâce aux poignées qui se trouvent à ses extrémités. Ces poignées permettent de modifier la courbure des segments et vous pouvez ensuite positionner facilement les chemins en bougeant leurs poignées.

Vous pouvez également déplacer les nœuds ou rajouter de nouveaux nœuds en faisant Ctrl + double clic à un endroit de l’image. Rajoutez-en uniquement si vous jugez qu’il n’y en a pas assez.

Déformez touuuuus les chemins que vous avez créés autour du gâteau.

Autres astuces pour vous en sortir facilement :

  • Pour un zoom : faites Ctrl + roulez la molette de la souris vers l’avant
  • Pour défiler de haut en bas : roulez la molette de la souris
  • Pour vous déplacer à gauche et à droite : Shift + roulez la molette de la souris
Après avoir déformé les chemins, le détourage est nettement plus précis
Après avoir déformé les chemins, le détourage est nettement plus précis

Étape 5 : choisir l’option des outils

Portez maintenant votre regard sur la boîte à outils (qui se trouve par défaut à votre gauche). Juste en dessous, vous verrez « Option des outils », et cliquez dessus.

Deux choix se présentent à vous : « Sélection depuis le chemin » et « Tracer le chemin ». Choisissez la première option en cliquant dessus. À partir de là, nous obtenons une sélection depuis le chemin que nous avons tracé.

Indiquée en rouge : sur la partie « Option des outils » (Option tools), choisissez « Sélection depuis le chemin » (Selection from path)
Indiquée en rouge : sur la partie « Option des outils » (Option tools), choisissez « Sélection depuis le chemin » (Selection from path)
Voici notre sélection depuis le chemin
Voici notre sélection depuis le chemin

Note : si vous choisissez « Tracer le chemin », vous aurez uniquement des lignes de traçage représentant le contour du gâteau, mais sans le gâteau. Et ce n’est pas ce que nous voulons.

Étape 6 : définir le rayon du contour progressif

Maintenant que nous avons notre sélection, allez dans le menu « Sélection », puis « Adoucir » (feather).

Pour que les bords de l'image ne soient pas trop nets ou trop "abrupts", pensez à toujours adoucir la sélection !
Pour que les bords de l’image ne soient pas trop nets ou trop « abrupts », pensez à toujours adoucir la sélection !

Une boîte de dialogue s’affiche sur votre écran et vous permet de définir le rayon du contour progressif. Autrement dit, vous allez maintenant « lisser » les bords de la sélection pour qu’il n’y ait pas trop de démarcation. Choisissez 1 pixel pour bien faire.

Entrez 1 pixel, puis OK
Entrez 1 pixel, puis OK

Étape 7 : créer un nouveau calque

Pour poursuivre à partir d’ici, nous allons créer un nouveau calque dans la fenêtre des calques sur votre droite. Petite piqûre de rappel : ne travaillez jamais sur le calque original, par précaution.

Pour créer un nouveau calque, allez dans le menu image, choisissez « Calque », puis « Nouveau calque ». Dans la fenêtre de dialogue qui apparaît alors :

  • renommez le calque par « nouveau »
  • cochez la case « Transparence »
  • cliquez enfin sur OK pour valider vos actions
Sur « layer name », renommez le calque par « nouveau »
Sur « layer name », renommez le calque par « nouveau »

Étape 8 : créer la sélection flottante

Après avoir créé le nouveau calque, cliquez sur le calque original dans la palette des calques. Puis, dans le menu édition, cliquez sur « Copier ».

Revenez maintenant dans le calque que nous venons de créer (celui que nous avons nommé « nouveau »), et faites « Coller » (menu édition, puis « Coller »).

Menu sélection, puis « Coller »
Menu sélection, puis « Coller »

Une sélection flottante apparaît désormais en haut de vos 3 calques.

Note : une sélection flottante peut être assimilée à un calque temporaire. Il faut l’ancrer avant de pouvoir travailler sur un autre des calques de l’image. Et pour en savoir plus sur la sélection flottante, matez ceci.

Indiqué en rouge au-dessus des calques : la sélection flottante
Indiqué en rouge au-dessus des calques : la sélection flottante

Et voilà, nous avons maintenant le gâteau sans le fond. Ce qui signifie que nous avons fini de détourer notre image sur Gimp !

Il ne reste plus qu'à ancrer l'image flottante pour obtenir l'image sans fond
Il ne reste plus qu’à ancrer l’image flottante pour obtenir l’image sans fond
Détourer une image avec Gimp : mission réussie !
Détourer une image avec Gimp : mission réussie !

Pour finir, n’oubliez pas d’exporter votre image dans un format qui accepte la transparence. Le plus connu étant le célébrissime .png. Et c’est sur ces bons conseils que ce tutoriel sur comment détourer une image sur Gimp touche à sa fin. Sachez que j’ai eu beaucoup de plaisir à le partager avec vous, du coup j’espère qu’il saura vous aider :). À très vite !

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour, merci pour ce joli tuto. Ca c’est vraiment passionnant. Cependant, pouvez-vous expliquer brièvement la 8 ème étape (créer la sélection flottante) car j’arrive pas à comprendre clairement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Fenosoa Hanitriniala
Fenosoa Hanitriniala
Passionnée de lecture, de voyage et de blogging. Éternelle amoureuse de Madagascar. Curieuse de tout. Carpediemiste. À travers ma plume, j'aspire à donner une image plus positive de mon pays. C'est pourquoi rejoindre l'équipe de Stileex a coulé de source pour moi. Une aventure palpitante ! <3