22/05/2019. La protection de l’environnement est devenue une priorité mondiale. La préservation de la nature fait aujourd’hui partie de l’un des buts ultimes fixés par les citoyens du monde. Avec la dégradation, la pollution et autres impacts via les actions de l’homme sur les différents écosystèmes, ce dernier ressent (enfin) l’importance même de sauvegarder l’environnement… ou du moins ce qu’il en reste. Mais ne soyons pas pessimistes ! L’Homme veut aussi conserver l’équilibre qu’il y a entre lui et son environnement naturel. En tant qu’adhérant à la conservation de la nature et des sociétés où vivent les hommes, le Stileex Post veut apporter sa contribution à cette cause. Découvrez donc dans cet article, les résultats de notre sondage effectué auprès des Tananariviens afin de connaître leur opinion sur l’écologie à Madagascar.

L’écologie à Madagascar en image

Voici l'opinion des Tananariviens sur l'écologie à Madagascar
Voici l’opinion des Tananariviens sur l’écologie à Madagascar

L’écologie à Madagascar a une valeur importante pour Antananarivo

Nous avons approché plusieurs habitants de la capitale de Madagascar, 892 personnes plus précisément, afin de voir le degré d’importance que ces derniers accordent à l’écologie à Madagascar. La réponse des personnes sondées est ferme et irrévocable puisque 98% d’entre eux pensent que l’écologie est d’une importance capitale pour tous. Seul 1% des habitants d’Antananarivo ne croit pas trop en la valeur de l’écologie dans la Grande Île.

Presque tous les Tananariviens sont conscients de l'importance de l'écologie à Madagascar
Presque tous les Tananariviens sont conscients de l’importance de l’écologie à Madagascar

Selon les Tananariviens, l’écologie est importante à plusieurs niveaux. L’investigation que nous avons menée nous a fourni quatre principales raisons pour protéger la nature. Les citoyens d’Antananarivo (36%) mettent le bien-être sanitaire devant, mais pas très loin de la préservation de l’environnement (29%). Bien sûr, 18% des personnes sondées se soucient de l’héritage à laisser à la génération future, mais ils gardent toujours en tête les atouts économiques (17%) d’un environnement stable et équilibré.

Les Tananariviens sont toujours prêts à agir contre la pollution

La population de la capitale donne beaucoup de valeur à l’écologie. Il est donc bien évident que 95% y sont sensibles. En effet, 61% des sondés ont avoué être très sensibles à la protection de l’environnement, si les 34% le sont assez. Mais d’une autre part, 4% des habitants d’Antananarivo ne sont pas vraiment compatissants à l’égard de l’écologie, à croire qu’ils ne s’y ouvrent et ne s’intéressent pas du tout.

Les Tananariviens sont conscients de l'état de l'écologie à Madagascar et sont prêts à agir
Les Tananariviens sont conscients de l’état de l’écologie à Madagascar et sont prêts à agir

L’un des points positifs est que les citoyens de la Ville des Mille se sentent concernés par l’écologie, à commencer par ce qui peut y nuire. Logiquement, les quelque 91% des Tananariviens sont préoccupés par les méfaits de la pollution à Antananarivo sur la société où ils vivent, tandis que 8% ont radicalement ignoré ce fait. En tout cas, il y a toujours un grand nombre de Tananariviens (86%) qui se comporte en bon citoyen. Ces derniers pensent pouvoir agir pour réduire la pollution de l’atmosphère dans la ville, voire dans tout le pays.

L’écologie à Madagascar : les campagnes de sensibilisation sont efficaces

Les campagnes de sensibilisation font partie des nombreuses activités pour réduire les impacts négatifs directs ou indirects sur l’environnement. Selon les 62% des sondés, le procédé est efficace dans ce combat pour la sauvegarde de notre écosystème, mais certaines personnes (31%) ne sont pas vraiment convaincues que la sensibilisation soit la meilleure option pour faire adhérer le plus de monde possible dans cet engagement. En effet, il existe encore 6% des Tananariviens qui pensent que méthode de la sensibilisation est totalement inefficace.

La sensibilisation, une arme assez efficace si utilisée pour le bien de l'écologie à Madagascar
La sensibilisation, une arme assez efficace si utilisée pour le bien de l’écologie à Madagascar

D’après ces personnes insatisfaites, si les sensibilisations sont vaines, chacun d’entre nous (65%) est blâmable. Pour d’autres, l’État (22%) ou encore les écologistes (7%) sont les premiers responsables. Bien évidemment, une petite partie des citoyens d’Antananarivo (5%) pense tout de même qu’il ne faut inculper personne. Tant dans les grandes villes qu’à la campagne, la sensibilisation reste une arme puissante pour une quête aussi noble que la conservation de l’environnement.

De simples gestes apportent du bien à l’écologie

Les autorités publiques, organisations internationales, associations écologistes ou juste des particuliers font beaucoup d’efforts, et ce n’est pas du tout à contrecœur. Le but est de changer, pas après pas, le comportement de chaque citoyen par rapport à l’écologie au pays. Les résultats de nos sondages confirment que la population d’Antananarivo a des réflexes écologiques. En effet, c’est une bonne nouvelle avec 40% de Tananariviens qui se soucient en permanence de la protection de la biodiversité. Plus de la moitié (52%) ont des réflexes écologiques, soit assez souvent soit de temps en temps.

Le bien-être de l'écologie à Madagascar commence par de simples gestes
Le bien-être de l’écologie à Madagascar commence par de simples gestes

Des petits gestes désintéressés, mais réfléchis, c’est ce dont l’écologie à Madagascar a besoin. Tous ceux qui le font déjà au quotidien peuvent vraiment être fiers. Ces derniers agissent et se battent pour une bonne cause. Bien sûr, chacun opère à sa manière, un peu moins de la moitié (46%) lutte contre le suremballage, si 25% a toujours le temps pour le recyclage avec le tri de leurs déchets. D’autres s’activent dans les produits biologiques à Madagascar (14%), et certains vont même jusqu’à privilégier les transports en commun (10%), mais l’objectif reste le même… la conservation de notre environnement.

Les auto-déclarations environnementales sont imprécises et ambigües

Il faut savoir que les enjeux dans la protection de l’environnement sont énormes. Ils se calculent à l’échelle mondiale. Les chiffres entre nos mains prouvent que la population des pays en voie de développement, comme à Madagascar, n’a pas entièrement confiance aux auto-déclarations environnementales émises par les entreprises. D’ après le bilan de notre sondage, 75% des Tananariviens se méfient des allégations imprécises et complexes faites par les entreprises sur leurs engagements par rapport à l’écologie à Madagascar.

D’autres, plus optimistes (14%), veulent bien croire en la sincérité et aux efforts des entrepreneurs. Grâce à la normalisation de ces auto-déclarations avec la norme ISO 14021, non seulement les consommateurs, mais aussi les écologistes se sentent plus rassurés. Cependant, 11% des habitants de la capitale hésitent encore entre faire confiance ou non en la crédibilité des auto-déclarations.

Pour conclure ce sondage sur l’opinion des Tananariviens sur l’écologie à Madagascar

La population de la capitale se dit être très sensible et concernée par l’écologie à Madagascar, elle le prouve bien avec l’importance qu’elle donne à la protection de l’environnement. C’est une grande chose de vouloir agir, mais c’en est une autre de pratiquer. Heureusement, il y a les campagnes de sensibilisation pour l’écologie. Mais faut-il fortifier les campagnes de sensibilisations ou trouver d’autres méthodes plus perspicaces ? En effet, quelles que soient nos orientations politiques, la conservation de l’environnement n’est plus qu’un simple besoin, elle est devenu un devoir, une obligation envers la nature, pour que l’Homme survive un peu plus longtemps dans son environnement naturel. La solution est déjà toute tracée… l’utilisation des énergies renouvelables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here