Organisation du foyer à Madagascar : comment font dada sy neny ?

16/05/2019. Nous l’avons déjà vu dans nos anciens articles, le quotidien d’une personne lambda à Madagascar commence à devenir un cercle vicieux. Et vous serez certainement d’avis qu’avec ce rythme de vie de plus en plus rude, une famille malgache standard a besoin d’une bonne gestion de foyer. Donc, si vous êtes à la recherche d’une organisation efficace pour votre foyer ou tout simplement curieux de ce qu’il en est à Madagascar, suivez ce sondage effectué par Stileex Post.

En effet, nos journalistes et enquêteurs ont approché 888 habitants de la capitale, toutes catégories socio-professionnelles confondues, pour un sondage afin de connaître l’organisation du foyer à Madagascar.

Les avis sur l’organisation du foyer à Madagascar

L'avis des Tananariviens sur l'organisation du foyer
L’avis des Tananariviens sur l’organisation du foyer

C’est papa et maman qui s’occupent de l’organisation du foyer à Madagascar

Ceux qui disent que l’organisation d’un foyer est un jeu d’enfant n’ont pas vécu assez longtemps auprès d’une famille Tananarivienne. D’après les résultats de nos sondages, chacun des membres de la famille a au moins une tâche à faire. Soit c’est la cuisine, soit c’est le ménage ou bien les deux en même temps. Selon les Tananariviens sondés, c’est papa, à 30%, et maman, à 28%, qui se chargent de l’organisation du foyer en général, en dépit rythme de vie.

Papa et maman s'occupent du foyer, et les enfants les aident aussi
Papa et maman s’occupent du foyer, et les enfants les aident aussi

Les enfants (28%) aussi aident les parents dans certaines tâches ménagères. Grand-papa et grand-maman (8%) ont plutôt le rôle de surveiller les petits enfants, surtout quand les parents vont au travail.

Une stabilité financière engendre une bonne organisation du foyer

La bonne gestion de la maison dépend surtout des revenus stables des membres de la famille. La plupart des foyers à Antananarivo sont constitués d’au moins deux personnes avec une stabilité de revenus (73%). L’organisation du foyer devient moins difficile qu’avec cinq personnes ou plus dans une maison (moins de 1%), mais il y a tout de même 13% de Tananariviens qui s’occupent seuls de leur foyer.

La bonne organisation d'un foyer requiert une stabilité financière de ses membres
La bonne organisation d’un foyer requiert une stabilité financière de ses membres

Comme vous pouvez l’imaginer, les factures sont payées par les personnes qui ont une stabilité de revenus, c’est-à-dire soit vous-même (41%), soit votre partenaire (29%). Mais dans les foyers standards, normalement, ce sont les parents (26%) qui règlent les factures. Le coût de la vie est assez lourd, mais l’on peut donc en déduire qu’avoir un revenu stable, c’est s’offrir une meilleure organisation de foyer.

L’organisation du foyer se fait chaque semaine pour les Tananariviens

Les 89% habitants de la Ville des Mille préfèrent s’arranger entre vous pour faire la cuisine et le ménage. En effet, la majorité des Tananariviens (52%) s’organise chaque fin de semaine, si 37% gèrent leur foyer au quotidien. D’après les sondés, il y a tout de même un pourcentage de 9% qui préparent la gestion de leur foyer chaque mois.

Faire la cuisine ou le ménage ?

Nous savons tous qu’aujourd’hui les parents s’investissent dans leur travail. Ces derniers n’ont donc pas vraiment le temps pour faire la cuisine ou le ménage. Pour les personnes aisées financièrement, l’organisation du foyer se fait par un ou plusieurs domestiques. Ceux qui n’ont pas les moyens le font seuls.

Les parents à temps plein au bureau délèguent l'organisation du foyer à un domestique
Les parents à temps plein au bureau délèguent l’organisation du foyer à un domestique

Habituellement, les Tananariviens préfèrent faire la cuisine (46%) et le ménage (45%) eux-mêmes avec leurs partenaires. Mais au moins un domestique est indispensable dans une grande maison de famille pour la cuisine (37%) et le ménage (39%), toujours selon les sondés.

Conclusion de ce sondage

Nous pouvons voir dans cet article que les parents Tananariviens sont les premiers responsables de l’organisation du foyer. Comme le veut la culture malgache, après le mariage, ces derniers vont gérer ensemble leur nouveau foyer. Chacun s’organise comme il le peut, par rapport aux revenus, mais aussi au temps libre pour faire la cuisine ou le ménage. Personnellement, ma femme et moi sommes à temps plein au travail, donc nous ne pouvons seulement que dîner ensemble, comme les 41% des citoyens de la capitale. Heureusement, comme les 54% des citoyens de Tana, nous pouvons encore regarder ensemble la télévision très souvent.

2 Commentaires

  1. Hey Tsiry, c’est très bien tout ça. Vous n’aviez pas de photos olombelona malagasy ?
    Et une autre thème de sondage que je voudrais vous proposer , combien de jeunes étudiants gagnent-ils leur vie et financent leurs études par leurs propres moyens et non ceux de maman et papa.

    • Tsiry Razafindrazaka Tsiry Razafindrazaka

      Bonjour à vous Mr Rabe,

      Nous vous sommes très reconnaissants de votre participation sur des sujets qui touchent directement la société malagasy, comme avec ce sondage sur l’organisation du foyer.

      Chez Stileex Post, nous recherchons aussi le plus d’informations pour faire avancer notre belle Grande-Île. Votre proposition de thème de sondage est une bonne idée, nous l’avons déjà pris en considération.

      En attendant, nous vous incitons à vous balader sur le site, pour découvrir entre autres les dossiers et reportages, les forums et même les coulisses du Stileex Post. Encore merci…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Tsiry Razafindrazaka
Tsiry Razafindrazaka
Vocation ou passion, depuis ma tendre enfance, je me suis démarqué des autres avec mon attachement à tout ce qui touche aux médias. L'un de mes plus grands rêves, écrire pour un grand quotidien ou une revue, se réalise enfin en prêtant ma plume au Stileex Post. Je suis tellement fier d'être entouré d'une équipe dynamique et passionnée, tout simplement à mon image.