Stileex App
Stileex App
Stileex App
Stileex App

Madagascar est un pays qui est très riche en culture. Les Ntaolo Malagasy sont très bien réputés par leur sagesse et leur éthique. Nos ancêtres étaient doués pour l’astrologie, car sans boussole, sans horloge, ils connaissaient la situation géographique et maîtrisaient la chronologie rien qu’en observant la nature et les astres. Avant même l’arrivée de la technologie à Madagascar, les Ntaolo avaient leur appellation des mois, des jours et des heures en rapport avec le « vintana » ou la destinée. Entrons alors dans le vif du sujet : les mois, les jours et les heures malgaches.

Les mois malgaches

Il est vrai qu’actuellement, on utilise le calendrier grégorien à Madagascar donc au quotidien on emploie les mois y afférent :

  • Janoary (janvier)
  • Febroary (février)
  • Martsa (mars)
  • Aprily (avril)
  • May (mai)
  • Jona (juin)
  • Jolay (juillet)
  • Aogositra (août)
  • Septambra (septembre)
  • Oktobra (octobre)
  • Novambra (novembre)
  • Desambra (décembre)
Le calendrier malgache est aussi un calendrier agricole
Le calendrier malgache est aussi un calendrier agricole

Mais les mois, comme les jours et les heures malgaches à l’origine correspondent au « vintana » qui est le destin ou la chance selon les habitants de Madagascar, les Ntaolo malagasy ont nommé les mois selon l’astrologie, selon la constellation du zodiaque et en rapport avec le calendrier agricole. Selon les mouvements astrologiques et les saisons agricoles, le premier mois malgache est donc entre le mois de mars et le mois d’avril. Le calendrier malgache est un calendrier lunaire, donc la date exacte du début de l’année dépend des mouvements de la lune. Il est aussi nécessaire de préciser que les noms de mois malgaches ont une origine arabe. Voici donc les douze mois malgaches selon le calendrier lunaire :

Mois malgacheSon équivalent général dans le calendrier grégorienDate exacte pour l’année 2019L’origine arabe du nom
AlahamadyMars-avril06 mars au 04 avrilAl-h’amal
AdaoroAvril-mai05 avril au 04 maiAth-thaûr
AdizaozaMai-juin05 mai au 02 juinAl-dzaûza
AsorotanyJuin-juillet03 juin au 01er juilletAs-sarat ân
AlahasatyJuillet-août02 au 31 juilletAl-asad
AsombolaAoût-septembre01er au 29 aoûtAs-sumbula
AdimizanaSeptembre-octobre30 août au 27 septembreAl-mizan
AlakaraboOctobre-novembre28 septembre au 27 octobreAl-aqrab
AlakaosyNovembre-décembre28 octobre au 27 novembreAl-qaûs
AdijadyDécembre-janvier29 novembre au 25 décembreAl-djadi
AdaloJanvier-février26 décembre au 23 janvier 2020Ad-dalû
AlohotsyFévrier-mars24 janvier au 22 février 2020Al-h’ût

Comme nous le constatons, l’année malgache ne dure pas 366 jours comme l’année inscrite dans le calendrier grégorien. L’année malgache 2019 a donc commencé le 06 mars et se termine le 22 février, d’où seulement 353 jours. Un mois malgache dure de 27 à 31 jours. Pour voir cela, il faut voir le calendrier lunaire :).

Une année malgache dépend primordialement de la lune ce qui explique le changement de date lors des fêtes malgaches tel que le nouvel an. Si l’on prend exemple de l’année du calendrier grégorien 2019-2020, le mois Alahamady en 2020 commencera donc le 23 février.

Les jours malgaches

Madagascar a hérité de plusieurs mots d’origine arabe. Même l’alphabet malgache vient du Sorabe arabe, les jours de la semaine n’en sont pas exclus. Comme les mois, les jours malgaches correspondent aussi chacun à la chance et au destin. Il y a des jours fastes et néfastes. Avant d’organiser un événement comme la circoncision par exemple, les Malgaches font appel aux mpanandro (équivalents d’astrologues) pour voir le jour favorable pour l’événement. Dans le calendrier malgache, il y a aussi 7 jours dans la semaine dans l’ordre vendredi à jeudi.

Il y a des jours fastes et néfastes même pour la réalisation du famadihana
Il y a des jours fastes et néfastes même pour la réalisation du famadihana

Zoma ramarovahoaka

C’est le premier jour du calendrier malgache. Mais dans le calendrier grégorien, ce jour équivaut au vendredi. Ce jour est associé à la couleur rouge pour les Malgaches, car c’est un jour de jouissance. Comme l’indique son nom ramarovahoaka, c’est un jour pour le peuple. C’est un jour de célébration de l’affection, mais cela n’empêche pas que le zoma soit un jour adapté aux funérailles chez les Malgaches. Et notez que le vendredi est un jour fort et puissant au niveau de la chance selon les Malgaches, car la lune est à l’Est ou « Tsinambolana ».

Asabotsy

C’est le samedi du calendrier grégorien. Les Malgaches ne déterminent pas le « vintana » pour ce jour. La couleur bleue est associée à ce second jour du calendrier malgache. C’est aussi un jour de fête correspondant à la noblesse. Les mpanandro jugent que c’est un jour idéal pour les mariages. Mais dans le royaume Imerina, le asabotsy est aussi un jour pour pleurer ceux qui nous ont déjà quittés.

Alahady

Le dimanche, le troisième jour est celui du Seigneur ou Zanahary. Il est considéré parmi les jours fastes, car selon les croyances, c’est l’idéal pour entreprendre quelque chose afin de réussir. Toutefois, comme le dit le proverbe « Ny alahady tsy andevenana, ny sisa no atahorana » (le dimanche n’est pas un jour d’enterrement pour ne pas risquer la malchance de l’avenir), le dimanche n’est pas un jour pour l’enterrement. Les Malgaches considèrent l’enterrement du dimanche comme un manque de respect au défunt. Il paraît même que les porteurs risquent la mort subite si jamais l’enterrement a lieu un dimanche.

Alatsinainy andro mafy sy kamo

Pour les Malgaches, le lundi est associé à la couleur noire, car c’est un jour néfaste et maudit. Contrairement au dimanche, il ne faut pas commencer quelque chose le lundi, car c’est un jour funeste. Pour les Merina, c’est le jour favorable au famadihana qui est une tradition qui consiste à exhumer les morts. Toutefois, le lundi est signe d’espoir chez les Malgaches.

Talata gorobaka

C’est un jour « fady » pour les enterrements. Aucun enterrement n’a lieu le mardi chez les Malgaches, car selon la culture, on peut mourir d’un rien le mardi. Mais comme il est associé à plusieurs couleurs, le mardi est donc un jour facile sans difficulté pour accomplir de magnifiques exploits. Ce cinquième jour de la semaine est aussi faste pour la tradition du famadihana.

Alarobia tsy miverina

Le sixième jour de la semaine malgache, équivalent du mercredi est associé à la couleur marron. C’est un jour sombre, c’est-à-dire, un jour pour les funérailles et l’exhumation. Il est fort, car les Malgaches le considèrent comme « mavesatra » ou lourd. Il ne faut pas faire des actions qui seront à l’encontre du destin pour ne pas risquer la mort. C’est le jour de la rupture avec tout ce qui est mal. Idéal à l’époque pour régler les dettes.

Alakamisy tokana amantany

Le jeudi est le dernier jour dans le calendrier malgache. Il doit son nom « tokana amantany » au fait que les Malgaches le considèrent comme un jour unique, le jour réservé aux rois et aux nobles. Même associé à la couleur noire, le jeudi est jugé comme faste pour les Malgaches. C’est un bon jour donc il n’est pas question d’enterrement. Les rois et les familles nobles ne faisaient rien le jeudi, car ils attendaient d’être servis. Ce jour est signe de plénitude donc c’est un jour idéal pour des accomplissements comme les fiançailles, les signatures de contrat, etc. Mais le Alakamisy tokana amantany est également associé à la sorcellerie. Actuellement, c’est le jour du mariage civil à Madagascar.

Les heures malgaches

Si vous avez trouvé que les mois et les jours étaient compliqués, vous allez encore plus vous étonner avec les heures malgaches. Nos ancêtres n’avaient pas d’outils pour déterminer l’heure, mais ils se contentaient d’observer le mouvement du soleil et des astres. Et c’est aussi la raison pour laquelle les heures malgaches ne correspondent pas tout à fait à l’heure universelle, car elles dépendent surtout du soleil. Et il est à noter que le soleil se couche plus tôt en hiver, donc l’heure dépend aussi de la saison de l’année, comme le climat. De nos jours, on utilise déjà l’heure universelle à Madagascar, mais les appellations malgaches sont encore utilisées. Voici donc l’heure malgache en général :

HeureAppellation en malgache
MinuitMisasakalina
1 heure 30Mitrena ombilahy
2 heuresManeno sahona
2 heures 30Mivoaka goaika
3 heuresManeno akoho
3 heures 30Maneno fitatra
4 heuresMazava ratsy
4 heures 30Mifoha olo-mazoto
5 heuresMifoha olona
5 heures 30Mipoaka andron-dolo
6 heuresMiranandro
7 heuresVaky masoandro
8 heuresMisandratr’andro
9 heuresMivoaka omby
9 heures 30Mivoaka omby tera-bao
10 heuresAtoandro be nanahary
11 heuresAmbolombodintrano ny andro
MidiMitatao vovonana
13 heuresMihilana ny andro
14 heuresTafalatsaka ny andro
14 heures 30Am-pamatoran-janak’omby ny andro
15 heuresAm-pitotoam-bary ny andro
15 heures 30Am-bava fisoko ny andro
16 heuresTafapaka ny andro
16 heures 30Mody omby tera-bao
17 heures 30Mody omby
18 heuresMaty masoandro
18 heures 30Maizim-bava vilany tsy ahita-mitsinjo ou tsy ahitantsoratr’omby
19 heuresManokom-bary olona
20 heuresHomam-bary olona
21 heuresTapi-mandry olona
22 heuresMivoaka mpamosavy
23 heuresMamaton’alina

Comme nous le constatons, l’appellation des heures malgaches est en fonction de la position du soleil et des activités à faire pendant la journée. Par exemple, à 3 heures du matin, on dit qu’il est « maneno akoho », car c’est l’heure où le coq commence à chanter. On dit « miranandro » à 6 heures du matin, car le soleil commence à illuminer le jour et à 19 heures, les Malgaches commencent à cuire le riz d’où l’appellation « manokom-bary olona ».

Les Malgaches déterminent l'heure selon la position du soleil
Les Malgaches déterminent l’heure selon la position du soleil

Pour conclure, la détermination du temps est établie grâce à l’observation de la nature, surtout des astres, mais aussi des activités qui marquent le moment. Les mois, les jours et les heures malgaches sont un peu difficiles à assimiler, car maintenant, on vit dans un monde moderne. Toutefois, ces termes font partie des programmes scolaires et font partie de l’éducation à Madagascar. Je pense que maîtriser ces termes est nécessaire pour les Malgaches, car il ne faut pas oublier d’où on vient. Sur votre smartphone, vous pouvez aussi télécharger des applications pour avoir un calendrier lunaire. Je tiens aussi à noter que le calendrier lunaire est aussi très utilisé dans la médecine traditionnelle à Madagascar. Si vous avez des propos à ajouter, n’hésitez pas à passer en commentaires.

Continuez votre lecture avec :

2
Commentaires

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Miharintsoa RajaonaryTatianah Tiavintsoa Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Tatianah Tiavintsoa
Membre

Ton article est très intéressant et enrichissant @Koloina. Personnellement, j’ai toujours pensé que le Talata gorobaka signifiait mardi de l’ennui ou quelque chose comme ça :D. Mais j’ai une petite question, que veut dire « vao mangiran-dratsy » pour les Malgaches ?

Miharintsoa Rajaonary
Membre

L’expression « vao mangiran-dratsy » ou encore « marainalinakoho » est un terme pour désigner le premier point du jour. Je pense qu’il n’y a pas d’heures précises, mais c’est pour exprimer l’aube et les premières heures du jour.