Que de chemin parcouru depuis mon enfance de jeune issu de la classe ouvrière immigrée sans un sou en poche. Mais comment me suis-je retrouvé chef d’entreprise alors que je me prédestinais à une carrière de chercheur en Mathématiques ?! Comment ai-je pu remonter la pente après avoir touché le fond en échouant à ma première expérience de créateur d’entreprise ? Voici mon histoire, l’histoire de Simon LEE alias Stileex.

Avant que tu ne commences à lire mon parcours, j’aimerais que tu aies ce message: Peu importe qui tu es, pauvre, riche, homme, femme, sans emploi, PDG, étudiant, etc. Je te donnerai toujours au moins 10 minutes de mon temps si tu veux discuter avec moi. +261 34 05 223 62 / +33 1 83 62 10 30.

Une formation académique en mathématiques

J’ai obtenu mon BAC S en 1999 avec mention Bien, spécialité mathématiques et option « européenne ». J’ai été admis juste après en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) au lycée Janson de Sailly (Paris 16e), classe de maths sup. Plus précisément en classe de « Sup4 », au cas où d’anciens camarades se reconnaîtraient ;)

Le lycée Janson de Sailly
Le lycée Janson de Sailly

Puis, je suis passé en MP* (Maths spé), toujours à Janson de Sailly. Dans cette classe, nous préparions les écoles les plus difficiles : ENS, Ecole Polytechnique, Centrale, les Mines, Supelec, etc.

D’ailleurs mon seul et unique rêve à l’époque était d’intégrer l’Ecole Polytechnique, les autres écoles ne m’intéressaient pas du tout.

Mais j’échoua une première fois le concours en 2001. J’ai alors fait 5/2 en classe de MP* au lycée Condorcet (Paris 9e). J’échoua une seconde fois le concours Polytechnique en 2002.

Mon premier logement fut une chambre de bonne de 9 m²... Mais j'avais vu sur la Tour Eiffel !
Le premier logement de Simon LEE fut une chambre de bonne de 9 m² dans le 16e à Paris… Mais avec vue sur la Tour Eiffel!

Je me suis alors orienté vers une carrière de chercheur en Mathématiques en suivant le cursus Magistère et Master en Mathématiques fondamentales de l’université Paris XI (Orsay) de 2002 à 2005.

Cependant la vie m’avait réservé un tout autre destin…

Les premières armes entrepreneuriales de Simon LEE

Je n’ai pas attendu de finir mes études pour commencer à faire des affaires. Lorsque j’étais en prépa à Condorcet (en 2001), on nous a désignés, moi et trois de mes camarades de classe, comme organisateurs de la soirée annuelle du lycée Condorcet (la Soirée Condorcet).

J’étais à dix mille lieues de m’imaginer que cette expérience allait changer mon destin de matheux comme vous allez le voir.

J’ai profondément adoré organiser cette soirée : c’était un défi, j’ai commencé à me frotter au monde du business, j’ai rencontré énormément de personnes, j’ai gagné de l’argent (plusieurs milliers d’euros !!), et le résultat a été exceptionnel avec près de 1200 personnes présentes à l’événement !

Lorsque j'étais organisateur de soirées à Paris
Simon LEE, organisateur de soirées à Paris

Avec l’argent que j’ai gagné, j’ai acheté mon tout premier PC. Ma première connexion internet a suivi immédiatement avec les fameux cd-rom de connexion gratuite en 56k d’AOL, Club Internet, etc. Et depuis, je ne me suis plus jamais déconnecté du web…

Je crée mon premier site web en 2002 et en 2003 j’adhère au programme de rémunération publicitaire Adsense pour gagner de l’argent sur Internet, l’activité LeeX Network est née !

Parallèlement, je monte une association avec un noyau dur d’amis qui m’ont entouré pendant l’organisation de la Soirée Condorcet. Et on a remis ça : organisation d’événements à Paris. C’était une période fantastique.

Cette association donna naissance quelques années plus tard, en 2006, à ma première vraie société spécialisée dans le marketing événementiel, une SAS au capital de 37 000 € : F Entreprise.

L'histoire de Stileex
L’histoire de Simon LEE

La chute de Simon LEE

En 2006, j’avais 25 ans. Jeune, sans expérience mais avec la rage au ventre, je me suis battu avec quelques amis pour lancer F Entreprise. Le business plan que j’avais pris tellement de temps à élaborer s’est révélé être très différent de ce qui allait se passer.

Nos premières soirées, qui devaient faire décoller notre activité ont été des échecs. C’est alors que j’ai pris conscience de l’importance fondamentale de la trésorerie dans la gestion d’entreprise. On avait plein d’idées, on avait un réel potentiel, mais aucun produit ou service qui générait du cash immédiatement.

Dans un dernier souffle, on réussit à remonter la pente en revendant sur Internet des produits imprimés à des organisateurs d’événements, milieu dont on connaissait bien les besoins. On a commencé à gagner de l’argent sur le web, mais j’ai fait deux erreurs fatales à ce moment:

  1. J’ai augmenté sans attendre les charges mensuelles (en louant des bureaux plus grands),
  2. Mon business dépendait d’un seul et unique fournisseur, lequel ne livrait pas forcément des produits de qualité…

Les retours de produits affluèrent, la démotivation de ce qu’il restait de mon équipe s’en suivit, pour déboucher sur un compte en banque à sec… Moins de deux ans après sa création, fermeture de la société F Entreprise.

J’ai trouvé un job de merde (préposé aux frites et caissier au Mac Do des Ulis dans le 91) pour pouvoir payer mon loyer et rembourser mes dettes. Je suis tombé en dépression. Je me sentais comme un moins que rien. J’avais touché le fond. C’était en fin 2007.

"Persistence..." (persévérance)
« Persistence… » (persévérance) – Il n’y a pas d’âge pour réussir ;)

Découverte de la vente ou Comment tout réussir dans la vie

Après avoir passé plusieurs mois sans bouger du lit, me laissant dépérir, je me suis dit : « Simon, ça ne peut pas se terminer comme ça ». J’alluma mon ordinateur et fonça sur la première offre d’emploi qui ne nécessitait ni diplôme, ni expérience mais proposant tout de même un salaire convenable et des avantages… Je suis donc devenu technico-commercial terrain pour Securitas Direct (Verisure).

En termes simples, je me suis mis à vendre des alarmes en porte à porte :D

Sur le coup, ça peut paraître dévalorisant pour un titulaire d’un BAC + 5 en Mathématiques, qui plus est ayant fait Maths sup / Maths spé. Mais ce fut l’expérience LA PLUS UTILE de toute ma vie.

Déjà, ça me permettait de me re-sociabiliser (j’avais arrêté tout contact avec des êtres humains pendant des mois). Mais surtout, on m’a enseigné le secret pour réussir dans la vie: savoir vendre.

A vrai dire, ce n’était pas ma première expérience de vendeur : lorsque j’étais étudiant, je travaillais pendant les week end et les vacances comme vendeur de machines Nespresso. J’étais payé une misère mais suffisamment pour régler mon loyer et quelques loisirs (j’habite et je subviens seul à mes besoins depuis que j’ai 17 ans). Déjà à cette époque, j’adorais vendre, j’aimais surtout le contact client et la satisfaction de résoudre un problème avec mon produit.

Je ne saurai jamais comment assez remercier les instructeurs qui m’ont enseigné l’art de la vente chez Securitas Direct. Ils m’ont donné un super pouvoir : être capable de vendre n’importe quoi à n’importe qui, immédiatement.

Je me suis rendu compte qu’une multinationale comme Securitas Direct a bâti sa réussite avec de la vente en porte à porte. J’ai compris qu’il valait largement mieux être bon vendeur qu’avoir un bon produit; qu’aucune stratégie marketing, aussi intellectuelle soit-elle, ne remplacera l’efficacité d’une approche personnelle et d’une vente en directe.

J’ai alors maîtrisé l’outil qui allait me faire réussir : la vente. Je vous conseille d’ailleurs les lectures de les 6 étapes de la ventela prospection et la vente en porte à porte, les techniques d’influence qui poussent à l’achat ou encore le récit qui montre que la persévérance est la clé du succès.

Après Sécuritas, j’ai travaillé pour deux promoteurs immobiliers et la marque Alter Eco, toujours en tant que commercial (chef de secteur dans la région Ouest France).

Simon LEE reprends la route de entrepreneuriat !

On ne se refait pas… Je suis né entrepreneur, je mourrai entrepreneur. En fin 2009, je lâche tout, je démissionne de mon poste de chef de secteur confortablement rémunéré avec belle voiture de fonction, carte essence illimitée, téléphone illimité, carte péage illimité, tickets restaurants, etc… pour me remettre à mon compte.

Je reprends une vieille activité : LeeX Network. En fait, je n’avais jamais vraiment arrêté de m’occuper de mes sites web, je les entretenais régulièrement, j’en créais de nouveaux de temps en temps, et ça me rapportait quelques centaines d’euros par mois.

Je décidais également de réaliser un rêve : quitter la France et m’établir dans un pays d’Europe de l’est. L’activité LeeX Network ne nécessite pas que je sois présent en France, j’ai juste besoin d’une connexion Internet.

J’ai jeté mon dévolu sur la République tchèque (ok les puristes diront que c’est en Europe centrale…). J’arrive donc à Prague en tout début janvier 2010.

La vue de mon premier appartement à Prague
La vue de mon premier appartement à Prague

J’y ai vécu 2 années extraordinaires de ma vie, inoubliables. J’ai rencontré des personnes de tout horizon (il y a beaucoup d’expats à Prague), j’ai appris le tchèque, j’habitais un très beau duplex en plein centre ville, je passais mes journées à me promener, à manger au resto, à faire des achats, et le soir je faisais la fête ! I have met there my best friend, Anicka ;)

Quelques heures par jour (2 à 3 heures grand maximum), je travaillais sur mes sites web. Des journalistes français rédigeaient des articles que je publiais sur Internet. Voilà, c’est tout ce que je faisais comme travail.

En mode travail à Prague
Simon LEE en mode travail à Prague

Mais au bout de deux ans, je me suis lassé de cette vie. De plus, je me sentais totalement inutile dans la société. Je gagnais de l’argent avec quelques sites web, plus par technique que par qualité. Et la plupart du temps je n’étais qu’un consommateur. Je voulais créer une vraie entreprise, et je voulais de l’aventure. J’avais également le pressentiment que je ne pourrai éternellement vivre de ces sites web (et la suite me donna raison).

En surfant sur Internet, je tombe sur l’interview d’un homme qui est parti sur une île perdue et qui y est devenu riche. C’était décidé, je pars moi aussi dans un pays exotique. En novembre 2011, je me suis envolé pour….

Madagascar

Choc psychologique. Mais c’est quoi ce pays ! Pas de nom de rue, des gens qui traversent n’importe comment, des voitures qui ne laissent passer aucun piéton, des marchants ambulants PARTOUT, chaleur, averses torrentielles transformant les chaussées en rivières en quelques secondes, de l’extrême pauvreté, des camionnettes servant de bus dans lesquels entrent les passagers par l’arrière, des taxis 2 chevaux ou 4L, des moustiques enragés, des trous en plein milieu des rues, des embouteillages continuels, …

Mais je ne me décourage pas. J’ai un visa touriste de seulement 3 mois pour créer et lancer une société. Alors je dois m’activer.

Je crée donc en janvier 2012 la société Euclide Premier Sarlu. Je recrute et forme trois employés avant de repartir à Prague en février 2012. C’était déjà une belle victoire.

Je pensais pouvoir gérer mes employés à distance, que je n’aurai à me rendre à Madagascar que trois à quatre fois par an. Je me trompais.

J’ai vite compris que si je ne résidais pas à Madagascar 24h/24 alors ma société n’aurait aucune chance.

Dilemme : il fallait que je fasse un choix, il fallait que je quitte définitivement l’un des deux pays, la République tchèque ou Madagascar. Rester à Prague signifiait un nouvel échec entrepreneurial. Et ça c’était hors de question.

J’ai vendu mes meubles, rendu mon superbe duplex, fait mes adieux à mes amis et j’ai pris un vol pour Antananarivo en mai 2012, j’y habite jusqu’à aujourd’hui.

Mes premiers bureaux à Antananarivo, Antsahavola
Les premiers bureaux de Simon LEE à Antananarivo, Antsahavola

Je vis de nouveau une période difficile : ma société ne décolle pas, mes sites web ne rapportent plus, mes premiers employés me plantent, ma famille me laisse tomber, je me demande comment je vais finir mes mois. Je disais à ma compagne qu’on devait se nourrir que de légumes, la viande étant trop coûteuse.

Je redoutais de devenir l’un de ces français sans un sou errants dans la Grande Île, un « vazaha reraka ». C’était en fin du premier semestre 2013.

Encore un effort

Tous mes employés m’ont abandonné, l’un d’eux a même essayé de m’extorquer de l’argent. Seule ma compagne reste fidèle à mes côtés, m’affirmant qu’elle me suivrait quoi qu’il se passe, pour le meilleur et l’occurrence pour le pire… La plus belle preuve d’Amour que je n’ai jamais eu.

Je n’ai pas lâché l’affaire.

J’avais vendu plusieurs sites web en France et à Madagascar. Le problème d’un site web est qu’il ne rapporte de l’argent qu’une fois. Après il faut trouver un autre client et recommencer tout le processus. Par contre j’avais remarqué que l’hébergeur web, lui percevait une rente annuelle pour chaque nouveau site web mis en ligne.

Je remarque également qu’il y a très peu d’hébergeurs web localisés à Madagascar même, et que celui qui semblait être le plus sérieux était hors de prix.

C’est décidé, je lance mon activité d’hébergeur web.

J’ai passé plus d’un mois complet à travailler nuit ET jour, au sens littéral du terme. Je dormais peu, je travaillais sans arrêt. J’ai tout mis en place : un serveur pour les hébergements mutualisés, un système de facturation, un site web, des offres commerciales, etc.

J’ai commencé à faire de la pub sur Facebook, j’ai eu mes premiers clients.

Mais ça n’allait pas assez vite. Pour acheter un hébergement web, il faut d’abord que le client crée son site web… Alors j’ai décidé de vendre de nouveaux des sites web, mais avec un concept tout à fait innovant : au lieu de payer une somme conséquente une fois pour l’achat du site, le client paye un abonnement annuel qui inclut la création du site, son hébergement, le nom de domaine et le support.

Mes ventes ont décollé, et ça m’a également permis de rencontrer beaucoup de chefs d’entreprise, lesquels de fil en aiguille m’ont acheté d’autres services (maintenance informatique, consulting, etc.).

Et là enfin…

Aujourd’hui cette société d’hébergement web, renommée Simafri, possède un portefeuille de plus de 800 clients en abonnement actif dont de prestigieuses entreprises malgaches.

Simafri, hébergeur web à Madagascar
Simafri, hébergeur web à Madagascar

LeeX Network a de nouveau une équipe de plusieurs dizaines de collaborateurs qui gère de très beaux sites web dont celui-ci et annuaire.mg.

J’ai créé une autre société, Atout Persona, spécialiste des systèmes d’information (ERP et CRM), société qui représente ma plus importante activité avec plusieurs dizaines de clients en abonnement actif dont de grands comptes. Atout Persona a une magnifique équipe d’une vingtaine d’employés triés sur le volet.

J’ai même été présentateur télé sur une chaîne nationale malgache ! [Emission Webactus sur la RTA pour ceux qui s’en souviennent ;)]

Nous sommes en novembre 2016, je viens d’avoir 35 ans.

Je sais que l’avenir me réserve encore des coups durs, mais je saurai comment m’en sortir, je les attends de pied ferme ;) Et puis c’est ça la vie !

La première formation conférence de Simon LEE

J’écris ce nouveau paragraphe plusieurs mois après avoir publié mon parcours sur Internet. Plus précisément, nous sommes aujourd’hui le 28 mai 2017, 18h36 (GMT+3).

Je ne m’imaginais pas que cet article aurait un tel impact. Bien sûr il y a eu les nombreux commentaires (voir ci-dessous), les messages privés sur Facebook et les emails; mais ce récit a même engendré de nombreuses rencontres IRL (In Real Life comme disent les jeunes).

Exemples de témoignages que j'ai reçus
Exemples de témoignages que Simon LEE a reçu

Vous, mes chers lecteurs, m’avez témoigné que mon histoire vous inspirait, vous motivait et vous encourageait à surmonter vos propres épreuves. Beaucoup d’entres vous m’ont demandé de devenir leur coach et de donner des formations et des conférences.

Au début, je déclinais ces demandes, principalement par manque de temps. Mais début mars 2017, je me suis dit « Simon, dans la vie il faut faire des choses hors du commun, et si en plus ça peut aider autrui, alors j’aurais été utile ici bas« . Je décide donc de donner ma première formation conférence pour fin avril. Je choisis pour cette occasion un thème que je maîtrise parfaitement et qui peut permettre à chacun de réussir dans la vie (personnelle comme professionnelle) : la vente.

Stileex Upgrade
Ma première formation conférence Stileex Upgrade

Le rendez-vous est fixé : formation conférence « Devenez un Meilleur Vendeur » le 26 avril 2017 à l’IKM (Institut culturel malgache) dans le quartier d’Antsahavola, Antananarivo Madagascar.

Je dois vous avouer que j’avais peur que la salle soit vide. Mais je gardais la foi. Et ce fut un succès total! Près de 350 personnes avaient répondu présent à l’événement, la salle était pleine, certains ont même accepté de se tenir debout car il n’y avait plus de places assises !

J’avais dans mon auditoire un public de tout horizon : des commerciaux de profession bien sûr, mais également des entrepreneurs, des chefs d’entreprise, des managers, des étudiants, des fonctionnaires, des enseignants, etc.

Je salue notamment la présence de l’équipe commerciale de G4S qui a toute mon amitié (ce sont eux qui sécurisent mon domicile, et je les recommande), SSSM / Vetclinic (également des amis, je recommande leur excellente clinique vétérinaire et je vous invite à découvrir leur chenil où j’ai adopté mes propres chiens), Microcred (ils ont d’excellents produits d’épargne), Wink (je vous les conseille également), Guanomad, L’Express de Madagascar, BETC, SAHA, User Madagascar, Eole, Easylink, PACOM, Ivana, Cap Pharma, Holcim, I-Conciergerie, Adess, la Pharmacie d’Ambohibao, Vogue, etc.

Je remercie également toute l’équipe d’Atout Persona et celle de Mercatis&Co qui m’ont apporté une aide précieuse pour l’organisation de mon événement. Merci, vous assurez ;)

Je vous aime peuple malgache, merci de m’accepter parmi vous ! En retour, je souhaite partager avec vous ce que j’ai de plus cher : la persévérance !

La suite ?

Je pense à une deuxième formation conférence, pourquoi pas dans une ville de province. Et je réfléchis également à une émission de télé ou créer des vidéos pour Youtube :)

Côté business, je souhaite développer mes activités à l’international, et pour cela je recherche un investisseur, avis aux fortunés ;)

A bientôt pour la suite de l’aventure !

Lancement d’une société à Maurice !

En mai 2017, j’annonçais ma volonté de me développer à l’étranger (en dehors de Madagascar). C’est donc chose faite en ce mois de décembre 2017 ! Je viens de créer une société à Maurice pour développer mon produit phare dans l’Océan indien et l’Afrique. C’est une nouvelle aventure qui commence, un nouveau défi que je relève :)

Je recrute une dizaine de collaborateurs, alors si vous veniez rejoindre notre aventure ? C’est par ici !

Simon LEE
Simon LEE

Ma deuxième formation conférence « La persévérance, la clé du succès » :

Faisons plus amples connaissances avec ce serial entrepreneur dans son son portrait chinois toujours sur notre site!

118
Écrivez un Commentaire

avatar
74 Fils de commentaires
44 Réponses à un fil
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réaction
Fil de commentaire le plus populaire
74 Auteurs des commentaires
CorinneedithFidelerananjasonrananjason Auteurs de commentaires récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Corinne
Invité
Corinne

Très belle histoire! Des leçons à prendre pour avancer dans la vie.

edith
Invité
edith

Merci pour ce beau témoignage de vie qui m’aide à comprendre que nous traversons tous des moments difficiles dans nos vies. Mais nous devons faire le choix de rester « coucher » ou de nous lever et continuer la bataille de la vie. Merci encore !!!!

Fidele
Invité
Fidele

Belle histoire. Elle m’encourage davantage.
Merci! Que Dieu te Bénisse.

rananjason
Invité

Très beau récit entreprenant. Je suis formateur en entrepreneuriat de fonction, informaticien de formation, « coach en devenir » par passion (ayant quand même réussi à transformer la vie d’une personne !).
Pourtant, l’adage du cordonnier mal chaussé semble me toucher. En effet, il m’est difficile de changer ma vie et d’atteindre mes objectifs personnels et familiaux. Pire, les projets entrepreneuriaux que j’entreprends avec ma femme comme autre rentrée d’argent semble faillir.
Du coup, votre histoire personnelle me redonne de l’espoir.

Agence Digitale
Invité

Beau parcours, chapeau !

Alain KABORE
Invité
Alain KABORE

Bonjour Simon
Votre histoire est simplement formidable!
Ne jamais lâcher l’affaire…
Ca m’a donné beaucoup à réfléchir et la rage d’aller de l’avant…
Bon vent et surtout merci pour ce que vous faites au profit des TPE/PME

DARRIEU
Invité
DARRIEU

Bonjour, je suis actuellement une formation d’administratrice réseaux chez Linagora à La Défense Paris. Linagora est le leader dans l’open source. Peut etre mes nouvelles compétences ou mon expérience pro pourraient vous aider en tant que collaborateur ou pourrais-je être votre intermédiaire avec l’entreprise Linagora si elle pet vous aider dans votre développement.
Bien cordialement
S DARRIEU

Narivo Rampanarivo
Invité
Narivo Rampanarivo

Merci pour le partage!une tres bonne experience!! humilite!!felicitation !!

Jaona Sitraka
Invité
Jaona Sitraka

Salutation,
Vraiment merci pour ces conseils, en lisant l’article, je me suis rendu compte que vous avez un excellent sens de l’humour et peut-être qu’au final, c’est cela qui vous a remotivé. Car c’était le cas pour moi: connaître un peu de gloire, trahison sous forme de corruption, toucher le fond… J’ai voulu me venger mais à quoi bon? On est à Madagascar: le pays où la corruption est devenue un sport national :D . Du coup, j’en ai écris des histoires, ces histoires devenues un script: je compte en faire un film.. Mais comment ?

rananjason
Invité

Jaona Sitraka. Je te soutiens dans ton entreprise de faire un film sur les histoires de corruption qui t’arrivent. Au fait, au lieu de te prendre trop au sérieux, je te conseille plutôt le second degré, comme les dramas nippons.

Serge
Invité
Serge

Bonjour;
J’aime bien ton expérience; quel conseil tu me donnes si je veux créer une école à Madagascar.
Serge

Anja Oliniaina RAMANDIAMANANA
Invité
Anja Oliniaina RAMANDIAMANANA

Bonjour,

Je vous ai seulement découvert lundi et depuis j’essaie de trouver le temps de lire chacun de vos articles.
Tout d’abord, merci de nous faire tous ces partages et de contribuer aussi lourdement à la prise de conscience des jeunes et futurs entrepreneurs.
Décidée depuis peu à lancer ma propre affaire, je me sens toute confiante et pleine d’espoir, c’est tout à fait vrai, tout est dans la persévérance.
J’ai toutefois une proposition si vous le permettez … puisque j’ai raté la conférence de l’année dernière (à l’époque, j’étais très loin d’imaginer qu’un jour j’aurai cette envie de créer ma propre entreprise)…
Pourquoi ne pas organiser une tournée annuelle pour vos conférences ?
Je sais que chaque année, une multitude de nouvelles vagues de jeunes entrepreneurs font surface … Et apparemment j’en fais partie … je parle un peu au nom de ceux ou celles qui ont exactement besoin de ce genre de soutiens et/ou conseils avant de se lancer en toute confiance dans ce qui pourrait être la plus grande aventure de leurs vies.

Merci encore!!!

REJO Nambinina
Invité
REJO Nambinina

SUPERBE parcours,
Inspiration, création, envie, désir, courage et encore tant d’autres facettes revigorées à la lecture
Très bonne continuation et au plaisir de notre futur rencontre :-)

Faly
Invité
Faly

pffiuu! ben dis donc Félicitation! en effet
ça c’est de la fibre entrepreneuriale!

je passerai te voir, et voir ton entreprise, je retourne à Mada vers octobre

Bonne continuation et encore félicitation Stileex!

SAKOU Mesmin
Invité
SAKOU Mesmin

Stileex,
Super, ton expérience de la vie en Re-motive plus d’un……!
Je suis en train de faire des choix cruciaux pour mon avenir et je dois dire que ton parcours m’encourage énormément !
Je ne sais si tu touche aussi au domaine de l’énergétique (j’y suis expert !), mais j’espère avoir l’occasion de faire appel à tes services un jour !

Faly
Invité
Faly

Salut Sakou Mesmin,
j’aimerais discuter un peu avec toi sur l’énergie et Madagascar.
si tu es dispo
mon email: [email protected]

Rakoto
Invité
Rakoto

Bonjour Mr.

C’est une bonne histoire de vie que je viens juste de lire. Merci

Mais j’ai une question: vous disez que SIMAFRI c’est une hébergeur héberge le site à Mada ou dans une autre pays comme pays d’Europe par exemple?

Merci

Rakoto
Invité
Rakoto

Bonjour Mr.

C’est une bonne histoire de vie que je viens juste de lire. Merci

Mais j’ai une question: vous disez que SIMAFRI c’est une hébergeur située à Madagascar, alors je me demande si on veut hébergé notre site chez vous, notre site vas être hébergé à Mada ou dans une autre pays comme pays d’Europe par exemple? Vous avez des serveur d’hébergement ici à Mada ou?

Merci

RASOLONDRAIBE Richard
Invité
RASOLONDRAIBE Richard

Très belle illustration de la providence divine; Notre Dieu ne change pas. Tout comme Jacob, Joseph, Moïse,……,
ce Dieu peut toujours nous en faire des choses si merveilleuses comme celle-ci

Rina
Invité
Rina

Merci pour votre histoire, ça donne envie de faire encore plus et de ne rien lâcher. C’est encourageant!

Franck
Invité
Franck

Bonjour Simon,

Un grand merci pour ce partage! Une belle motivation pour ne pas laisser tomber nos projets et faire renaître également nos vrais valeurs jusqu’à pousser nos limites.
Thanks ;)

Au fait, quid de Vanille S.? :)

Pierre
Invité
Pierre

Félicitations et je partage vos valeurs.
Au plaisir d’un échange à Tana (où je tente de démarrer une activité) ou ailleurs.

Annays
Invité
Annays

Je trouve ton article hyper généreux Simon et un grang bravo à toi d’avoir su garder le cap par ton esprit de leader et de partager à tous des valeurs importantes, tant humaines qu’en toutes démarches dans l’entrepreneuriat. Alors à ton prochain écrit :)

N'guessan Koffi Franck Donald
Invité
N'guessan Koffi Franck Donald

Ce que j’ai retenu de la vie

 » Avance, tombe, relève-toi, mais ne t’arrête jamais

 » Sois généreux sans rien attendre en retour

 » Pardonne mais n’oublie pas

 » Partage tes idées, personne ne les volera, au contraire les autres les enrichiront…sur ces derniers mots, je souhaiterais apporter une idées afin de promouvoir vos produits et services dans mon pays la Côte d’ivoire par représentation. Mon entreprise et la vôtre pourraient conjointement travailler afin d’accroître le chiffre d’affaire en créant de valeur à ajoutée forts revenus. M. N’guessan

PHIL
Invité
PHIL

Bonjour ,

Merci de la réponse , je vais faire cela en Normandie : ROUEN à bientôt pour les nouvelles …..
cordialement .

Phil

Philippe
Invité
Philippe

BONSOIR
J’aimerais savoir si il est possible de faire un ratio pour le porte à porte : nombre de portes à faire ouvrir par rapport au nombre de vrai OUI donnés , et croyez vous que le créneau des panneaux photovoltaïques est porteur ?
Je vous remercie
Phil Héas

OSMANE
Invité

Bonjour

je tiens à vous féliciter , j’ai lu votre parcours et j’ai voyagé avec vous !
j’aime bien les battants ! je suis moi aussi passé par là , je formation comptable , à vendre & débloquer des GSM , vendeurs de logiciels de gestions depuis 20 ans , et enfin un cabinet de comptabilité depuis 7 ans …

et pourquoi pas un partenariat pour l’installation de nos logiciels de gestion à Magadascar , avis aux sociétes Malgaches

Khalil
Invité
Khalil

Je viens de m’installer à Montréal et j’ai commencé le porte à porte, mais mon but est de lancer mon propre business, c’est pour ça que je suis tombé sur votre histoire.
Chapeau bas !!!
À mon tour maintenant !!!

Manahira
Invité
Manahira

tres belle story…. continuez, c’est un modèle pour nous….. surtout moi qui etudiait le droit des affaires.. je vais tte suivre Monsieur Modele… kkkkkkk

Zozandry
Invité
Zozandry

Merci Monsieur pour votre message,
je suis en train de planifier encore d’autre business plan pour que je puisse me lever encore,je confirme que c’est très très dur d’être abandonné pendant ce période(dur), je suis heureux d’entendre qu’on peut être vainqueur à la fin de l’histoire.Cela me donne de l’espérance donc je vous remercie encore.

lalaina
Invité
lalaina

Un vrai parcours de combattant, je vous dis bravo et bonne chance !!! l’avenir est hasardeux mais ce qui différencie les uns des autres c’est la persévérance, et ça vous l’avez dans les veines !!!

andrianandrasana
Invité
andrianandrasana

Toutes mes félicitations!!

MANIKAM BIANCA
Invité
MANIKAM BIANCA

Never give up!

Djaffar Abdallah
Invité
Djaffar Abdallah

Tu deviens une de mes idoles

volatiana
Invité
volatiana

Quelle belle histoire!!!
! T’es courageux et un modèle, félicitations!!! Bonne continuation…. merci pour ce partage

Dr Aintso Ranaivo (PhD)
Invité
Dr Aintso Ranaivo (PhD)

Oui, il y a de l’espoir et on peut encore réussir dans ce pays sans tricher ni voler mais en travaillant dur…Très beau témoignage, merci du partage!

JOHANNES
Invité
JOHANNES

Bonjour,
vous êtes basé en France ou à Madagascar ?

Stileex
3 avenue Mondetour
Cergy 95800
France

Andry Mahery
Invité
Andry Mahery

Des partages comme ca, il en faut plus pour apprendre aux jeunes que faire les choses c’est comme CA .
En tout cas merci .
J’aimerais m’entretenir avec vous si c’est possible . Je laisse mon mail : ***

Didier Houssin
Invité
Didier Houssin

Merci pour ce partage. Après une expérience entrepreneuriale de 5 ans en France de 2009 à 2014 dans les services informatique (ESN), je suis à mon tour dans l’étude de la création d’une société sur Madagascar pour m’y installer avec ma compagne franco-malgache. J’aimerai bien échanger avec vous sur ce sujet.

RAMBOAMAMPIANINA Onja
Invité
RAMBOAMAMPIANINA Onja

Bonjour, d’abord bravo! Vraiment je vous admire pour votre ténacité. C’est pas tous les jours qu’on rencontre quelqu’un qui va au bout de ses rêves comme vous, et qui vient ensuite raconter son parcours avec une telle honnêteté :) . Et un petit clin d’oeil aussi pour votre compagne qui s’est battu à vos coté. C’est quelqu’un de bien! Au début vous n’avez pas pas pensé à faire des études de commerce? Et est ce que c’était handicapant (ou pas du tout) de ne pas avoir fait des études de marketing ou de commerce ou de gestion ?

TAHINASOA
Invité
TAHINASOA

C’est vraiment touchant, moi même j’ai pu retiré beaucoup de leçons sur cette vraie histoire! Etant être un entrepreneur, il ne faut jamais abandonné quoi qu’il arrive, il faut être créatif(ve) et aller toujours de l’avant. Bon courage à tous(te).

Sandrine Rakotovao
Invité
Sandrine Rakotovao

Tous mes vœux de réussite à tous ces futurs entrepreneurs, gardez courage et persévérance.

Ambinitsoanirina christina
Invité
Ambinitsoanirina christina

Merci pour le partage. Longue vie pour votre entreprise.👍

Tsiorimalala
Invité
Tsiorimalala

wow! Quelle belle aventure! Merci pour cette partage, c’est une très bonne inspiration pour moi. Je suis sur le point de monter ma première entreprise, parfois je me disais que ce n’est pas fait pour moi d’être un entrepreneur face à tous ces obstacles et échecs qui me suivent partout… Mais là, c’est une très belle inspiration pour moi ton histoire :)

Toutes mes félicitations!

herinomenjanahary jean bosco
Invité
herinomenjanahary jean bosco

tres belle histoire weh! (y)

Jackie Sutter
Invité

Quelle belle expérience de vie. Un excellent message à partager. Merci pour ce temoignage.

LOHA
Invité
LOHA

BRAVO! Quel message de détermination, d’espoir, d’humilité, des valeurs qui nous permettent de faire de grandes choses dans n’importe quelle situation. Un bel exemple de vie!

Anon
Invité
Anon

C’est genial – mais j’ai franchement un peu decroche apres avoir lu ‘j’echoua’ a deux reprises…

Andrianarivo Christian
Invité
Andrianarivo Christian

Bonjour,
Quelle histoire très inspirante et avec beaucoup de leçon à apprendre. Vous êtes forts. Chapeau.
Merci de passer le contact.
Bonne journée.

Ikialapeps
Invité
Ikialapeps

Merci pour ce partage enrichissant. Un bon exemple à suivre
Quand on veut, on peut! n’est ce pas?

Rachel ralifidy
Invité
Rachel ralifidy

Et bien, ton succès suite à de tel parcours ; tu le mérites mon grand. Rare sont ceux qui sont diplômés à ton niveau s’exprimant avec tant d’humilité. Et les tiens, tu ne les as pas volés. Je n’en doute pas que tu sauras faire face à d’éventuels coups durs encore. Tu reflètes l’image d’une de mes enfants : ambitieuse et déterminée. Bonne route.

Nivohanitra
Invité
Nivohanitra

Impressionnant et stylet parcours ! Bravo Mr Simon. Avancez toujours positif pour l’avenir

RANDRIANAIVOHERISOA Diary
Invité
RANDRIANAIVOHERISOA Diary

Bonjour,
Je regorge d’idées d’entreprise et aimerais bien pouvoir les concrétiser, en commençant par une d’abord. Ce n’est pas facile, je suis découragée la plupart du temps, on m’a dit plusieurs fois que je ne possède pas l’étoffe entrepreneuriale, mais j’ose encore rêver jusqu’à maintenant. Votre histoire est très inspirante et donne le genre de nouveau souffle qu’il faut pour avoir du courage. Merci beaucoup.

Mbola
Invité
Mbola

Bravo Simon et bon courage pour la suite :)

rakoto Tina
Invité
rakoto Tina

Nous sommes dans le même rage, délire et tout ce qui s’en suit dans l’amour de l’entrepreneuriat.
Dans le même cas aussi. Bref, beaucoup de ressemblance, mais c’est le domaine qui nous différencie. Une petite rencontre pour un échange et partage d’expériences s’imposent à mon avis.
Cordialement.

Mihajah
Invité
Mihajah

Belle description de Tana, on peut pas faire mieux lol

Nary Rabenoro
Invité
Nary Rabenoro

quel parcours! merci beaucoup du partage, on peut en tirer des leçons, cela nous donne le courage d’avancer et de persévérer, encore merci

RAOELIJAONA Antsa
Invité
RAOELIJAONA Antsa

Respect,
Une chose que j’ai beaucoup apprécier avec Simafri c’est que quand on demandait conseil , bah c’est le boss qui vous répondait direct.

Charlie
Invité
Charlie

J’ai l’impression de marcher dans vos pas, avec le même rêve de se lancer dans l’entrepreneuriat … mais je suis encore au stade du bac (même série et même mention). En tout cas merci pour le partage, c’est motivant et ça me prépare déjà à quoi je dois faire face !

RAMILISON Marc
Invité
RAMILISON Marc

Excellent, une expérience qui mérite d’être partagée 1.000 fois et suscitera sans doute des vocations.
L’entrepreneuriat à Madagascar c’est comme commencer un jeu vidéo en mode very very hard … chapeau.
A bientôt j’espère

D. H.
Invité
D. H.

Un seul mot : Chapeau…
Je suis un peu dans la même situation, j’ai tout lâché en Europe pour me reconstruire à Mada, votre expérience est très encourageante et j’espère en motivera plus d’un.

Hanitra Josette
Invité
Hanitra Josette

Il faut toujours penser positif et ce qu’on fait sera positif. Foi de ma personne qui l’a expérimenté. En tous les cas Bravo à toi!!!

RAMANANTSOAVINA Andotiana
Invité
RAMANANTSOAVINA Andotiana

Merci pour ton histoire! quel parcours!!! il faut dire que le fait d’avancer, de tomber, de se relever est une source de force morale pour un avenir meilleur. je souhaite un avenir meilleur pour toi et ta famille.

RAMANANA Iantsanala
Invité
RAMANANA Iantsanala

Woouaaahh !!
Félicitations !!!
Merci pour le partage !!
tous mes voeux de Succès pour vous!!

Soilihi
Invité
Soilihi

Cette histoire nous apprend beaucoup de choses et nous vous remercions chaleureusement. Nous aimerions que des personnes comme vous puissiez nous aider, nous les jeunes, à travers la télé ou la radio. Votre discours nous motive beaucoup et on en a vraiment besoin pour notre avenir.

Vola Naina Rasolonjanahary
Invité
Vola Naina Rasolonjanahary

Un grand coup de chapeau!! Felicitations! tres impressionante partage. Il faut croire que la vie n’offre pas de cadeau, il faut combattre pour reussir. Grand merci et soyez toujours benis

Vali
Invité
Vali

c’est bien de voir quelqu’un qui croit à ce qu’il fait. C’est dommage de voir beaucoup de jeunes compatriotes qui attendent des mannes tombés du ciel et n’ont pas de sens de l’entreprenariat mais qui ont des objectifs de travailler pour les autres.
je te souhaite beaucoup de réussite l’ami. Ta rage de vaincre te poussera toujours plus haut et en avant.

Ralandison Ando Faneva Hantamalala
Invité
Ralandison Ando Faneva Hantamalala

Merci pour ce partage! Nous avons le même âge mais je n’ai pas la même force que vous! Mais ce que vous avez partagé m’a vraiment inspiré. Merci!

RAKOTOVAO Sandrine
Invité
RAKOTOVAO Sandrine

Merci pour votre partage qui j’espère inspirera plus d’un Malgache! Tous mes meilleurs voeux de succès pour la suite!

Lucile TOBSON
Invité
Lucile TOBSON

Mes sincères Félicitations! Chapeau.
Merci pour le partage

Dominique ANDRIANTAVY
Invité
Dominique ANDRIANTAVY

Chapeau ! Félicitations. Un success story qui inspire beaucoup.

RATIARISOA Daniela Loberline
Invité
RATIARISOA Daniela Loberline

Un grand merci à toi de partager ton histoire. Comme hasard, je suis en train de rédiger mon business plan depuis 3 jours et 2 nuits blanches, je me disais je lâche tout c’est compliqué. C’est pas ma tasse de thé, je suis diplômé d’une licence en informatique, pas en commerce international ! Mais grâce au partage d’un ami sur Facebook je tombe sur cet article. JE CONTINUE !!

Rachadi Aboubakar
Invité
Rachadi Aboubakar

Très bon message, j’aimerais bien m’entretenir avec vous pour recueillir plus de conseils de la vie. En tout cas merci beaucoup pour le partage avec plein d’humilité

Michelle
Invité
Michelle

Et wow, une vraie success story !!

BOUVIER Fred
Invité
BOUVIER Fred

Très belle histoire, nous avons quelques points communs, et vivons dans le même pays.
Chapeau en tout cas , il est effet important d’avancer, de tomber parfois, de se relever et de ne jamais douter.
A bientôt.

Ratolojanahary Tahina
Invité
Ratolojanahary Tahina

Très belle histoire, vraiment inspirante