Haa, notre bonne mère Nature. Ses plantes ont depuis toujours joué pour beaucoup dans la survie de l’humanité. Malade ? Hop, du « tambavy » ou juste quelques extraits de plantes et ça ira mieux. Envie d’un thé ? Ce sera au citron, à la cannelle ou au gingembre ? Il existe même des restaurants diététiques qui n’ouvrent leurs menus qu’aux aliments contenant des substances thérapeutiques comme la berbérine.

C’est comme avec ces recettes de grand-mère et ces remèdes naturels pour guérir les grippes passagères ou même prévenir certains cancers. À la base de la plupart de ces préparations se trouvent des extraits de plantes qui contiennent des alcaloïdes comme la berbérine, une substance naturelle présente chez de nombreuses plantes.

La berbérine et ses propriétés miraculeuses

La berbérine est un élément organique naturel que l’on trouve en très grande quantité chez des plantes comme l’hydraste du Canada, le cotis du Japon ou encore l’épine-vinette. Oui, ces plantes sont tous d’origine étrangère, mais à Madagascar, on peut trouver de la berbérine dans les pervenches (Catharanthus roseus).

Alcaloïde, au même titre que la caféine ou la théine, la berbérine se présente le plus souvent sous la forme d’une poudre jaune au goût amer appelée chlorhydrate de berbérine (berbérine hcl). Elle est réputée avoir un effet très positif sur le système circulatoire et sur la flore intestinale, et est exploitée par la médecine ayurvédique (Inde) et dans la pharmacopée chinoise depuis plus de 2 500 ans.

La berbérine en complément alimentaire
La berbérine en complément alimentaire

Généralement, la berbérine est prise en tant que complément alimentaire, car elle est surtout reconnue pour favoriser la perte de poids. Ce n’est toutefois pas là sa seule propriété intéressante puisque, pour donner un exemple, en réduisant le niveau de sucre dans le sang, il a été découvert qu’elle a également la faculté de combattre le diabète de type II.

De là, les scientifiques ont aussi trouvé qu’elle agissait contre le surpoids et contre les maladies cardiovasculaires tout en ayant des caractéristiques immunostimulante (renforce le système immunitaire), antifongique et antibactérienne.

Entre autres vertus, la berbérine est aussi excellente pour le foie, le transit intestinal, contre les troubles digestifs et le cholestérol tout en ayant des propriétés neuroprotectrices.

Enfin, l’on pense également que la berbérine est excellente pour, au moins, prévenir certains cancers comme celui du col de l’utérus, du foie, du sein ou du cerveau. Elle est en effet toxique pour les cellules cancéreuses dont elle bloque aussi la prolifération.

Comment agit la berbérine ?

Pour agir efficacement contre l’obésité et le surpoids, la berbérine stimule la production d’AMPK ou l’Adenosine Monophospate activated Protein Kinase. Cette enzyme, qui intervient dans le métabolisme énergétique, va dégrader les lipides et les glucoses en énergie et va ainsi entraîner la réduction du taux de graisse, de triglycérides plus précisément, au niveau de l’abdomen et, plus important, dans les artères.

La berbérine est ensuite un hypoglycémique, en d’autres mots, elle a la faculté de faire baisser le taux de glucose dans le sang en améliorant l’efficacité des enzymes responsables de la métabolisation des glucides dans le corps (processus appelé glycolyse). Cette propriété est intéressante pour ceux souffrant du diabète de type II et ceux atteints du cancer : les cellules cancéreuses ont en effet besoin de 10 fois plus de sucre que les cellules saines.

La berbérine pour lutter efficacement contre le diabète et le surpoids
La berbérine pour lutter efficacement contre le diabète et le surpoids

Lors d’une étude chinoise en double aveugle sur les effets de la berbérine, des médecins ont prescrit 1 g de berbérine/jour durant 2 mois à 97 diabétiques de type II souffrant de complications hyperlipidémiques (en gros, trop de gras dans le sang). Il a alors été constaté une diminution significative à jeun de leur taux de glycémie, d’hémoglobine (utilisé pour diagnostiquer le diabète), de triglycérides (du gras) et même d’insuline.

En réduisant l’hyperlipidémie et l’hyperglycémie, la berbérine aide aussi à prévenir les risques cardiovasculaires : avoir moins de graisse et moins de sucre dans le sang réduit les risques de formation de plaques d’athérome, ces blocs de gras qui finissent par boucher les artères.

Quand on est en surpoids, soit on est affreusement mignon soit on est affreusement gros, mais dans les deux cas, on va au-devant de complications cardiovasculaires
Quand on est en surpoids, soit on est affreusement mignon soit on est affreusement gros, mais dans les deux cas, on va au-devant de complications cardiovasculaires

Les effets de la berbérine en résumé

La berbérine est une bonne alternative pour tous ceux qui veulent perdre du poids. Son action en fait un complément alimentaire très intéressant puisque non seulement elle réduit la graisse, cholestérol comme triglycérides, mais elle améliore également la glycolyse ce qui diminue de manière palpable la glycémie. De quoi ravir les diabétiques de type II qui n’ont pas trop confiance en la médecine moderne.

Naturellement, en diminuant le taux de graisse et de sucre, la berbérine prévient aussi les risques de complications cardiovasculaires. À cela s’ajoutent enfin des propriétés immunostimulante, antifongique, antibactérienne, antispasmodique ainsi que des vertus protectrices du foie, du colon et de l’intestin.

Pour ne rien gâcher, la berbérine n’induit que peu ou prou d’effets secondaires : des constipations éphémères, somme toute très rares, des ballonnements et de possibles petits soucis gastro-intestinaux temporaires sans grande gravité. Et c’est tout. Pour le reste, il faut tout de même rester prudent et éviter d’en donner aux femmes enceintes et aux jeunes enfants.

La berbérine à Madagascar

La berbérine est généralement extraite de l’épine-vinette, ce qui n’empêche pas de la retrouver ailleurs, notamment dans les Catharanthus roseus, les pervenches de Madagascar.

Personnellement, merci à mes études en botanique, je sais que cette plante est utilisée dans le sud, dans l’Androy, tant comme antibiotique que comme produit minceur naturel. Son utilisation doit toutefois se faire absolument sous supervision expérimentée, car la pervenche est une plante toxique qui contient pas mal d’alcaloïdes anticancéreux.

Les pervenches de Madagascar contiennent aussi de la berbérine
Les pervenches de Madagascar contiennent aussi de la berbérine

Du coup, je ne vous conseille pas de prendre la pervenche pour en faire n’importe quoi et surtout pas pour en manger :). Le mieux c’est d’aller directement en pharmacie et de se renseigner sur la berbérine qui devrait y être disponible en gélules de 300 à 900 mg. Évidemment, demandez l’avis de votre médecin avant ! :).

Écrivez un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des