18/12/2018. En général, qu’elles soient alcoolisées ou hygiéniques, en période de fêtes ou pas, les boissons sont incontournables pour les Tananariviens.

Aujourd’hui, empruntons donc pour un temps le chemin de la sobriété et intéressons-nous uniquement à la consommation de boissons rafraîchissantes non alcooliques. Mieux, intéressons-nous à celles produites industriellement vu qu’elles représentent la grande majorité des boissons disponibles sur le marché. Alors, entre les boissons gazeuses, les boissons énergisantes, les jus de fruits (en brick ou pas), les sirops et les jus en poudre, nous nous sommes posé la question : lequel est le préféré des Tananariviens ? Mais déjà, les Tananariviens ont-ils l’habitude d’en acheter ?! L’équipe Stileex a concocté un nouveau sondage rien que pour vous.

Aperçu de la consommation de boissons rafraîchissantes non alcooliques dans la capitale

Les résultats du sondage sur la consommation des boissons rafraîchissantes non alcooliques
Les résultats du sondage sur la consommation des boissons rafraîchissantes non alcooliques

Pas bon pour la santé ?

Premier constat qui saute aux yeux : s’acheter des boissons hygiéniques n’est pas coutume pour les Tananariviens. À la question « Avez-vous l’habitude de boire des boissons hygiéniques ? », « boissons hygiéniques » désignant ici tout ce qui est boissons gazeuses, énergisantes, eau gazeuse, etc., il est apparu que 66% des 961 personnes interrogées ont répondu par non.

Parmi les causes de cette réticence figurent en premier lieu les raisons de santé. En effet, à peu près le tiers des abstinents, 37%, n’en consomme pas à cause de leur état de santé et 26% avouent sans ambages qu’ils trouvent ça mauvais pour la santé. 20% pointent ensuite du doigt la présence de (trop de) gaz dans la composition des boissons.

Pour la minorité restante, les raisons invoquées sont plus nuancées : 9% trouvent que c’est cher, 3% que c’est trop artificiel et 2% que c’est trop sucré.

Sur la question particulière du jus de fruits industriel maintenant, 78% des sondés avouent ne pas avoir l’habitude d’en consommer, contre 22% pour ceux qui le font souvent. C’est encore plus que pour les boissons hygiéniques !

Interrogés sur les raisons qui leur inspirent cette répulsion, c’est encore une idée à la peau dure qui refait surface : ils sont 40% à dire que les jus de fruits industriels sont mauvais pour la santé. 18% n’en consomment ensuite pas pour des raisons de santé, 15% évitent d’en boire parce qu’ils trouvent ça trop artificiel, et 10% jugent que c’est trop cher pour eux.

Enfin, 9% n’en boivent pas parce qu’ils trouvent ces boissons trop sucrées, et un petit 4% en veulent tout particulièrement aux jus de fruits pétillants, trouvant qu’il y a trop de gaz dedans.

Les Tananariviens n'ont pas l'habitude de boire des boissons hygiéniques
Les Tananariviens n’ont pas l’habitude de boire des boissons hygiéniques

Intrigués par cette histoire de « mauvais pour la santé », nous nous y sommes intéressés de plus prés, mais cette fois-ci en interrogeant les sondés qui sont consommateurs de boissons. Du coup, si l’on zoome sur chaque catégorie, cela donne ceci :

  • 64% trouvent que les boissons gazeuses sont mauvaises pour la santé, contre 31% qui trouvent que non.
  • 61% trouvent que les boissons énergisantes sont mauvaises pour la santé, contre 24% qui trouvent que non.
  • Pour ce qui est des jus de fruits industriels, la tendance est carrément inversée, car seuls 35% trouvent qu’ils sont mauvais pour la santé et 63% affirment que non.

Où achète-t-on nos boissons ?

Une majorité écrasante des consommateurs s’approvisionne auprès des épiceries : 88%. On reconnaît bien là les publicités malgaches qui carburent à l’éternelle rengaine « Ho hitanao eny amin’ny mpivarotra mahazatra anao » xD : tout ce qui est produit de premières nécessités, y compris les boissons, peut se trouver auprès de l’épicerie du coin.

Viennent ensuite ceux qui se fournissent auprès des bars, qui comptent pour 8%. Ils ne sont ensuite que 2% à courir les rayons des supermarchés et 1% à s’abreuver auprès des pousse-cageots, vous savez, ces chariots opportunistes qui sont toujours là quand on crame sous le soleil à attendre un bus, ou quand on veut se rafraîchir le gosier au détour d’une ruelle.

À Madagascar, tous les ménages ne peuvent pas faire leurs courses au supermarché
À Madagascar, tous les ménages ne peuvent pas faire leurs courses au supermarché

Que boivent les Tananariviens ?

À en croire les résultats, les boissons gazeuses ont largement leur place sur la table des sondés consommateurs : 77 % en boivent généralement.

Les boissons énergisantes telles que Red Bull, Boost Vitality, XXL, ou encore Monster viennent tout de suite après, même s’ils arrivent loin derrière avec 11% des consommateurs qui en boivent. Les jus de fruit en brick le suivent de très près avec dix pour cent (10%) qui se rafraîchissent avec.

Il est aussi ressorti que les boissons gazeuses sont les boissons préférées de 72% d’entre eux, tandis que 19% sont plus pour les jus de fruits industriels. 6% préfèrent ensuite les boissons énergisantes et, enfin, 1% sont pour les jus en poudre.

Terminons ce tour d’horizon en nous intéressant à la fréquence d’achat pour les 3 boissons rafraîchissantes non alcooliques les plus chères au cœur des Tananariviens :

On remarque que les fréquences d'achat des boissons gazeuses et des jus de fruits sont bien éclatées, au contraire de celles des boissons énergisantes
On remarque que les fréquences d’achat des boissons gazeuses et des jus de fruits sont bien éclatées, au contraire de celles des boissons énergisantes

Ce qu’on peut retenir de ce sondage sur la consommation des boissons rafraîchissantes non alcooliques

Ce qui est sûr, c’est que la consommation de boissons rafraîchissantes non alcooliques n’est pas d’usage pour les Tananariviens, car ils sont tout de même 66% à affirmer ne pas boire de boissons hygiéniques et ce chiffre grimpe jusqu’à 78% pour tout ce qui est jus de fruits industriels.

Mais alors, qu’est-ce qui intéresse les gens me direz-vous ? Eh bien l’on devine sans difficulté que ce sont surtout les jus de fruits naturels faits maison/produits artisanalement, mais aussi, tout simplement, l’eau (eau de la JIRAMA ou eau en bouteille) : indétrônable, abordable et sans effet sur la santé.

Parce que oui, autre fait marquant, les personnes réticentes à boire les boissons industrielles le sont principalement pour des raisons de santé : soit ils ne peuvent vraiment pas à cause d’un problème de santé, soit ils pensent sincèrement que ces boissons vont les rendre malades à force. Un avis partagé même par ceux qui en consomment régulièrement : 61% pensent que les boissons énergisantes ne sont pas bonnes pour la santé, 64% pour les boissons gazeuses. À chaque fois, le tiers des consommateurs, en gros.

Étonnamment, ils ont décidé d’offrir davantage de crédit aux jus de fruits industriels : 63% jugent ainsi qu’ils ne sont pas mauvais pour la santé. Les Tananariviens considèrent-ils instinctivement que tout ce qui n’est pas naturel est nocif pour l’organisme :) ?

Enfin, terminons en soulignant l’incontournabilité des épiceries : on savait qu’elles jouaient, avec les marchés, un rôle majeur dans la façon dont les Malgaches faisaient leurs courses. Maintenant, on sait également qu’ils attirent les faveurs de 88% des achats des consommateurs de boissons rafraîchissantes ! La définition même du commerce de proximité.

Note de la rédaction : Vous avez une question sur Madagascar qui vous turlupine ? Un sujet qui vous démange ? N’hésitez pas à le poster dans les commentaires, nous l’inclurons sûrement dans nos prochains sondages !

Retrouvez également ici tous les sondages et études statistiques menés par l’équipe Stileex à ce jour.

Vos réactions

avatar
  S’abonner  
Notifier de