30/08/2019. Selon l’étude « Happiness and Life Satisfaction » de Esteban Ortiz-Ospina et Max Roser, les pays riches sont plus enclins à être optimistes vis-à-vis de la vie, ce qui peut d’ailleurs se remarquer avec l’indice du bonheur mondial, qui place d’ailleurs les pays tels que la Finlande, le Danemark et la Norvège sur le podium des pays les plus heureux au monde cette année, suivis par d’autres pays de l’Europe du Nord. Mais argent serait-il synonyme de bonheur ? Le Stileex Post a alors fait une étude sur terrain à Antananarivo, auprès de 1044 sondés, pour connaître le rapport entre le bonheur et l’argent à Madagascar.

Résumé de notre sondage sur le bonheur et l’argent à Madagascar

Le sondage sur le bonheur et l'argent à Madagascar en image
Le sondage sur le bonheur et l’argent à Madagascar en image

Comment gagner de l’argent à Madagascar ?

Si l’on demande aux Tananariviens quels sont les trois moyens de gagner de l’argent qui leur viennent spontanément à l’esprit, les réponses ne se font pas trop attendre : travailler et gagner un salaire (57%), travailler à son compte (56%) et avoir sa propre entreprise sont les réponses les plus fréquentes que nous avons reçues. Moins cités, mais tout de même opté par certains Tananariviens, être inventeur et découvreur (25%), l’argent sale (21%) et les placements immobiliers qui ont deux points de moins (19%) arrivent en second plan.

Les jeux d’argent, sachant que seuls 7% des Malgaches y jouent régulièrement, les placements financiers, gagner un héritage, les crédits, être un sportif de haut niveau, vendre tous ses biens, être artiste ou encore faire des économies sont sans doute les moyens jugés les moins efficaces au vu des voix obtenues, qui sont respectivement de 17%, 12%, 12%, 11%, 9%, 8% et 4%.

Mais quel est alors, parmi ces options, le meilleur moyen de gagner de l’argent ? Selon les Tananariviens, rien ne vaut le fait de travailler à son compte pour devenir riche (35%), qui devance de onze points l’option travailler et gagner un salaire (24%). Si l’on entend bien souvent que personne ne devient riche en travaillant 8h par jour et en gagnant un salaire, décidément les citoyens de la capitale pensent bien le contraire.

L’avenir ne fait pas peur aux Tananariviens

La prochaine question que nous avons posé aux Tananariviens leur demande quel énoncé décrivait le mieux la façon dont ils abordaient la vie. Selon les réponses reçues, nos sondés hésitent entre « Peu importe ce que l’avenir me réserve, je suis prêt(e) » opté par 430 Tananariviens soit 41% de notre panel, suivi, à un point près, par l’énoncé « Je me prépare pour l’avenir, mais sans oublier de profiter parfois du moment présent » qui a convaincu 40% de nos interrogés. 19% des Malgaches, quant à eux, préfèrent vivre au jour le jour, sans se soucier du lendemain.

La priorité à Madagascar : l’argent, la famille, la santé ?

Alors, à Madagascar, on rend plutôt hommage aux amis, à la famille en chantant bien haut « les copains d’abord » comme Georges Brassens ou non ? Eh bien non, au pays, la santé passe avant tout, d’après quasiment 3 Tananariviens sur 4, suivie par la famille à 27% et enfin par l’argent et la carrière selon 16 interrogés parmi notre panel de 1044 personnes, soit 2%.

Même si l’argent ne semble pas trôner dans la liste des priorités de nos sondés, nous avons quand même tenu à savoir pour quelle raison voulaient-ils de l’argent. Pour la majeure partie (82%), pouvoir acquérir des biens de valeur semble être la motivation première des habitants de la capitale, suivie par l’envie de vivre sans soucis ni contraintes (16%) et la soif de pouvoir (2%). Nos Tananariviens veulent tout de même rester modestes car aucun d’eux n’a opté pour la gloire.

Le bonheur est dans un travail bien rémunéré selon les Tananariviens

« Combien de Tananariviens ont déjà songé à changer de vie ? » Contrairement à ce que l’on puisse penser, les Tananariviens sont bien heureux avec la vie qu’ils mènent, car seuls 14% de nos interrogés y ont pensé. Pour quelle raison ? 71% d’entre eux se disent malheureux et les 29% restants affirment ne pas gagner beaucoup. Par contre, aucun sondé n’a affirmé détester son travail.

Mais donc à Antananarivo, choisit-on un travail pour les revenus qu’il génère ? Absolument. Car selon 3 Tananariviens sur 5 (60%), le choix d’un travail se fait suivant la rémunération. D’ailleurs, selon 64% de nos sondés toujours, d’importants revenus garantissent un travail intéressant et agréable. C’est sans doute en corollaire avec cette question qu’ils nous ont répondu à 70% ne pas vouloir changer d’emploi avec un revenu moins élevé pour être plus épanouis dans leur vie professionnelle. 29% sont tout de même prêts à franchir le pas, tandis que 3% hésitent.

Les Tananariviens et le travail

Nous avons premièrement demandé combien d’heures les Tananariviens travaillaient :


Salariés Artisans, agriculteurs et commerçants  Professions libérales Cadres, chef d’entreprises et professions intellectuelles supérieures
Moins de 5h 0 % 3 % 1 % 0 %
6h 5 % 6 % 11 % 0 %
7h 5 % 7 % 6 % 0 %
8h 73 % 37 % 41 % 100 %
9h 7 % 23 % 22 % 0 %
10h 6 % 20 % 14 % 0 %
11h 0 % 0 % 1 % 0 %
12h et plus 4 % 4 % 4 % 0 %

Suivant ces heures de travail, les Tananariviens jugent qu’ils peuvent s’estimer heureux en gagnant, à eux seuls, entre 400 et 600 000 Ar (37%), un peu plus pour 28% des sondés qui demandent entre 600 et 800 000 Ar. Pour 16% des Tananariviens, entre 200 et 400 000 Ar peuvent suffire, tandis que pour 10% de nos sondés, entre 800 et 1 000 000 Ar devraient faire leur bonheur. 6% ont besoin d’un peu plus de billets pour se sentir comblés, à hauteur de 1 000 000 à 1 500 000 Ar. Les plus « gourmands », mais que l’on comprend au vu du coût de la vie à Madagascar et qui constituent 1% de notre panel, ont affirmé que gagner entre 1 500 et 2 000 000 Ar les rendraient heureux. 2% des Tananariviens ayant participé à notre sondage ont répondu pouvoir se contenter d’entre 100 et 200 000 Ar.

Mais gagner de l’argent pour quoi faire ? Les trois choix les plus répétitifs des Tananariviens sont pour l’achat ou la construction d’une maison (79%), l’achat d’un terrain (51%) et d’une voiture (24%). Venir en aide à la famille et mettre de l’argent de côté suivent avec 21% des voies. Acheter des meubles (13%), une moto (10%) ou faire des dons (10%), des appareils électroménagers (8%), voyager (7%), régler ses problèmes de santé (3%) ou créer sa société (1%) font également partie des projets des Tananariviens.

Pour le bonheur, à Madagascar on est prêt à sacrifier de l’argent

À Madagascar, près de 3 Malgaches sur 5 sont prêts à sacrifier de l’argent pour le bonheur. Ensuite, pour être heureux, 19% de nos sondés avouent pouvoir se débarrasser de leur famille ou de se ruiner la santé pour 7% de notre panel. Les 3% restants n’ont pas voulu émettre d’avis dessus.

Toujours dans ce sens, 4% de nos sondés ont avoué n’avoir aucun scrupule à faire du mal à leurs proches si on leur donnait assez d’argent pour pouvoir ne manquer de rien de toute leur vie, la majorité (96%) a tout de même répondu par la négative.

90% des Tananariviens ne se considèrent pas dans le besoin

Riches ? Non aucun Tananarivien n’estime l’être, par contre 1% de nos sondés se disent en cours de le devenir. Ce qui est sûr, c’est que les citoyens de la ville des mille affirment ne manquer de rien, à 90%. Les 9% restants se disent pauvres. Oui, mais souhaitent-ils devenir riches un jour ? Plus de la moitié de nos sondés, 56% plus précisément, sont confiants à ce sujet, 33% souhaiteraient probablement le devenir tandis que 11% des 1044 Tananariviens que nous avons interrogé ne souhaiteraient pas tout à fait devenir riches.

Par ailleurs, 65% de notre panel pense qu’il est possible de devenir riche à Madagascar si 35% ont répondu par la négative.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here