17/04/2019. Nous avons récemment vu dans un de nos précédents articles que le rythme de vie des Tananariviens actuel est assez rude. Pourtant, les Tananariviens (ou presque) arrivent à faire la cuisine avant de partir au boulot. Chez Stileex Post donc, nous avons voulu approfondir le rapport entre les Tananariviens et la cuisine. Nous avons alors questionné quelque 875 personnes dans tout Antananarivo.

La cuisine chez les Tananariviens en image

La cuisine et les Tananariviens en infographie
La cuisine et les Tananariviens en infographie

Les Tananariviens sont à l’aise dans leur cuisine

Nous avons effectué ce sondage dans la capitale de Madagascar, mais nous pensons que le résultat pourrait être le même dans toute la Grande Île. En effet, selon les statistiques entre nos mains, il y a d’un côté 65% des sondés qui cuisinent chez eux. La majorité des Tananariviens, jusqu’à 91%, se sent à l’aise dans leur propre cuisine, si les 9% restants trouvent leur cuisine un peu trop petite.

Beaucoup de Tananariviens aiment cuisiner chez eux
Beaucoup de Tananariviens aiment cuisiner chez eux

De l’autre côté, l’on peut compter 35% des citoyens de la Ville des Mille qui ne touche même pas aux ustensiles de cuisine à la maison. Il y aurait beaucoup de raisons (ou d’excuses :P), mais on peut les classer en trois. D’abord le manque de temps pour cuisiner (66%), mais aussi le manque d’affinité avec la cuisine (32%), et enfin le fait qu’ils n’aiment pas manger chez eux (2%). Pour ces derniers, ils préfèrent plutôt manger dans un restaurant ou un fastfood à Antananarivo.

La cuisine est un plaisir nécessaire

Si avant dans la tradition malgache faire la cuisine à la maison était juste la responsabilité des femmes et des filles, aujourd’hui, vous pouvez voir que tout le monde doit se met à la tâche au quotidien. Selon les résultats, 57% des personnes sondées font la cuisine 7 jours sur 7. Heureusement que la plupart d’entre ces citoyens prend la cuisine comme une nécessité (35%), mais aussi comme un loisir (33%). Ce qui devient un plaisir nécessaire… mais sans en dépendre bien sûr !

L'art de cuisiner est nécessaire pour les Malgaches
L’art de cuisiner est nécessaire pour les Malgaches

Chaque Tananarivien dans ces 68% qui adorent la cuisine a son propre argument. Certains aiment trouver des idées et des recettes en faisant les courses, d’autres s’amusent en préparant les ingrédients et les plats, ou encore en décorant et en soignant les plats pour enfin faire plaisir à leurs convives. Mais jusqu’à aujourd’hui, 27% de ces sondés ne voient la cuisine que comme une obligation… et même une corvée (5%).

Les cours de cuisine et de pâtisserie : les Tananariviens deviennent de plus en plus intéressés

Nous avons vu un peu plus haut qu’une majeure partie des Tananariviens aime faire la cuisine. Pourtant, ces derniers ne sont pas très enthousiastes dans le développement de cet art. En fait, c’est comme tous les Malgaches qui ont reçu l’héritage culinaire de leurs parents, les cours ne sont pas trop intéressants. Mais bien évidemment, le coût de la vie à Madagascar serait une cause de ce désintéressement. Sinon, il faut savoir que seuls 14% des Tananariviens ont suivi des cours de cuisine, et c’est 11% pour la pâtisserie. Quoi qu’il en soit, les citoyens qui n’ont jamais pris de cours sont quand même attirés par cet art, avec 43% pour les cours de cuisine et 41% pour la pâtisserie.

68% des citoyens de la capitale prennent beaucoup de plaisir à cuisiner
68% des citoyens de la capitale prennent beaucoup de plaisir à cuisiner

Mon cas personnel pour conclure

Il y a bien longtemps, quand j’avais encore des parents, je ne me préoccupais même pas de faire la cuisine, encore moins la vaisselle, car je n’aimais pas ça. Aujourd’hui, même avec les petits cours et les exercices de cuisine donnés par ma mère, je dois me débrouiller tout seul. Je suis totalement synchronisé avec les réponses des Tananariviens. Et je vais peut-être suivre des cours de cuisine… dispensés par ma femme :).

Vos réactions

avatar
  S’abonner  
Notifier de