Stileex App
Stileex App
Stileex App
Stileex App

02/04/2019. Avant les années 80, les maisons et les terres dans les grands quartiers de la capitale de Madagascar ont été très convoitées par la plupart des malgaches. Ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui. En effet, la Ville des Mille est actuellement saturée de ces bâtiments qui poussent comme des champignons. Pourtant les citoyens ne veulent pas déménager de leur habitat actuel. Contradictoire dites-vous ? Pour tenter de comprendre si le déménagement est toujours d’actualité à Antananarivo, nous, chez Stileex Post, avons recouru à nos meilleurs enquêteurs.

L’opinion des habitants d’Antananarivo sur le déménagement en une image

Les Tananariviens se sentent mieux dans les zones urbaines

Qu’ils soient propriétaires ou locataires de biens immobiliers, presque tous les Tananariviens, soit 94%, sont plus ou moins satisfaits de leur habitat actuel. En fait, l’urbanisation à Madagascar atteint les grandes villes, surtout les anciens provinces. Selon les statistiques recueillis via les 907 personnes enquêtées, 64% n’ont jamais déménagé de chez eux et 35% l’ont déjà fait au moins une fois dans leur vie. Cette flemme de déménager ne l’est peut-être pas vraiment, car il est fort possible qu’elle soit plutôt liée à la culture malgache. Nos ancêtres malgaches nous ont appris à nous attacher à nos terres comme ils l’étaient.

Actuellement, à croire que les Tananariviens sont toujours très fidèles à cette culture. Selon les résultats de nos investigations, 71% ne déménagent que rarement et seuls 3% le font souvent. Et lors du déménagement, il faut avouer que ce sont les citoyens de la capitale, soit 74%, eux-mêmes qui changent de maisons pour aller vers d’autres zones urbaines. Les 26% qui reste viennent soit de la campagne et des périphéries de la capitale, soit des provinces ou même de campagne de province.

Des raisons très diversifiées

Bien sûr, il existe différentes raisons pour une exode ou un déménagement, mais après l’investigation, les 3 premiers motifs sur les 5 donnés par les Tananariviens pour déménager sont plutôt « négatifs ». Tandis que les deux autres sont « acceptables ». Nous pouvons le voir ci-après :

  • le loyer trop cher : 26%
  • le problème avec le propriétaire ou le voisin : 23%
  • le motif professionnel : 20%
  • pour trouver du travail : 14%
  • pour une raison familiale : 10%
  • autres : 6%

Les Tananariviens se débrouillent par leurs propres moyens

La vie d’aujourd’hui est assez dure, c’est pour cela que les citoyens de la capitale (37%) préfèrent se débrouiller par leurs propres moyens pendant un déménagement, plutôt que de louer un véhicule (23%) ou recourir à une agence de déménagement (23%), même si faire appel à ses proches (11%) est aussi une bonne idée. De toute façon, une majeure partie des Tananariviens n’emballent pas leurs affaires quand ils vont déménager (56%), pour ne pas débourser trop d’argent.

Les Tananariviens se débrouillent avec leurs propres moyens pour le déménagement
Les Tananariviens se débrouillent avec leurs propres moyens pour le déménagement

Durant ces 5 dernières années, seulement 26% des citoyens d’Antananarivo ont changé de logements. Les 67% d’entre eux ont en moyenne dépensé entre 20 000 Ariary et 100 000 Ariary (après tout, le déménagement nécessite un budget si on ne considère par exemple que le transport des meubles). Mais même si le centre-ville de la capitale est plein à craquer, pour ceux qui ont déjà déménagé, 88% n’envisagent pas de le refaire de sitôt.

L’extension des grandes villes serait une bonne solution

Tout au long de cette investigation, nous avons pu comprendre les diverses raisons et les organisations des citoyens d’Antananarivo pendant le déménagement. Bien sûr, c’est toujours contradictoire que la ville soit autant saturée par les immeubles ici et là, et que la population tananarivienne y reste quand même. L’on peut en conclure que l’urbanisation, et surtout le déménagement est toujours d’actualité à Antananarivo, même si une grande partie des Tananariviens ne pense plus à changer de logement, au moins pour cette année. Vous l’aurez peut-être aussi remarqué, mais il faut vraiment une solution à long terme contre l’encombrement des immeubles sur Antananarivo, surtout dans le centre-ville. La solution serait peut-être l’extension vers les périphéries ? Notre équipe chez Stileex Post peut approfondir cela lors d’un prochain article.

Continuez votre lecture avec :

Commentaires

avatar
  S’abonner  
Notifier de