Développement durable de Madagascar : en route pour l’avancée du pays

29/05/2019. Les Objectifs de Développement Durable (ODD), un cadre et concept commun mondial font l’objet de débat depuis quelques années. Le pouvoir malgache est actuellement très actif avec ses partenaires internationaux, comme le PNUD. Beaucoup d’organisations internationales appuient fortement les ambitions des autorités étatiques qui se sont succédé afin de réduire, voire supprimer totalement la pauvreté dans notre pays. L’État malgache, accompagné des organisations et associations internationales, mobilise plusieurs projets en parallèle pour atteindre au moins un des objectifs mis en place pour le développement durable de Madagascar. Stileex Post encourage évidemment l’évolution rapide et durable de la Grande Île. Notre article du jour porte alors sur le développement durable à Madagascar. Nous avons donc recueilli les opinions des Tananariviens sur cette thématique.

L’avis des Tananariviens sur le développement durable

L'avis des Tananariviens sur le développement durable à Madagascar
L’avis des Tananariviens sur le développement durable à Madagascar

Les Tananariviens sont très sensibles au développement durable de Madagascar

Le développement durable de Madagascar est un sujet qui touche profondément la population malgache, surtout ceux de la capitale. En effet, pas moins de 8 Tananariviens sur 10 se sentent concernés par une possibilité de l’avancée du pays sur le plan social, économique et bien sûr politique. Sur les 901 personnes sondées à Antananarivo, 34% y sont très sensibles. Tandis que 45% se placent sur une réceptivité assez modérée.

Les Malgaches s'engagent depuis longtemps dans son plan national de développement durable pour Madagascar
Les Malgaches s’engagent depuis longtemps dans son plan national de développement durable pour Madagascar

Si le développement durable est aujourd’hui d’ordre mondial, le sujet n’attire pas pour autant tous les habitants de la « Ville des Mille« . Selon nos chiffres, 20% des Tananariviens sont peu sensibles au développement durable de Madagascar, si 1% n’y accorde aucune attention.

La biodiversité et le réchauffement climatique sont les plus importants

Évidemment, le développement durable à Madagascar comme partout dans le monde s’étale sur plusieurs axes et donc aussi sur différentes cibles, qui ne pourraient être complètes les uns sans les autres. Ils ont été mises en place pour l’évolution permanente de tous les secteurs existants dans le pays. Notre sondage sur l’écologie à Madagascar montre bien qu’aujourd’hui, les citoyens de la ville d’Antananarivo octroient une grande importance à la préservation de la biodiversité de Madagascar, entre autres pour promouvoir le tourisme vert. Mais d’autres enjeux comme la lutte contre le réchauffement climatique, les problèmes environnementaux et la préservation des ressources naturelles sortent aussi du lot. Voyez par vous-même :

  • La préservation de la faune et de la flore : 21%
  • La lutte contre le réchauffement climatique : 20%
  • La préservation des ressources naturelles : 15%
  • La réduction de la pauvreté et l’exclusion : 14%
  • L’amélioration des conditions de travail : 13%
  • Le recyclage des produits : 13%
  • La réduction des écarts du niveau de vie entre les pays pauvres et riches : 4%
Les enjeux climatiques sont énormes dans cette quête de développement durable de Madagascar
Les enjeux climatiques sont énormes dans cette quête de développement durable de Madagascar

Comme nous pouvons le constater, la réduction des écarts du niveau de vie entre les pays pauvres et les pays riches fait partie des objectifs des autorités. Mais avec 4%, il semble bien que cet enjeu ne soit pas la priorité pour les Tananariviens pour la Grande Île. Du moins pour l’instant.

Développement durable de Madagascar : Les consommateurs sont les plus impliqués

Rappelons-le, le développement durable à Madagascar s’éparpille dans (presque) tous les secteurs actifs de l’île, que ce soit économique, industriel, social, environnemental, culturel ou politique, etc. D’après les personnes sondées, les consommateurs dans ces secteurs ont, de nos jours, un très grand rôle à jouer dans la préservation de l’environnement (63%).

Mais pour les 33% des citoyens de la capitale, l’État et les pouvoirs publics ont aussi le devoir de protéger la santé de la planète, si les différentes entreprises ne sont tout de même responsables qu’à 4%. L’on peut donc en déduire que les consommateurs dans chaque secteur ont chacun une part de responsabilité dans cette lutte pour l’environnement.

Qui sont les plus responsables ?

Tournons-nous vers le développement durable économique et environnemental de la Grande Île. En fait, les Tananariviens sondés, à 61%, trouvent que la consommation de produits verts ne contribue pas vraiment à la préservation de l’environnement. Cependant, 39% en sont fermement convaincus.

Le développement d'un pays commence par la stabilité de son environnement (au sens propre et figuré)
Le développement d’un pays commence par la stabilité de son environnement (au sens propre et figuré)

Aujourd’hui, force est d’admettre que ce chiffre de 31%, avec les entreprises « traditionnelles » qui ne vendent pas de produits verts, est encore assez haut. Cependant, la majeure partie des citoyens d’Antananarivo (près de 7 personnes sur 10) admet que les entreprises commercialisant les produits verts, comme les produits biologiques, sont beaucoup plus responsables que les autres entreprises.

Le commerce reste un vecteur important dans le développement durable de Madagascar

Quoi qu’il en soit, les habitants de la capitale (81%) ne vont pas acheter de produits verts qui ont pour seul argument l’écologie. C’est pour cela qu’il serait plus profitable pour les commerçants de combiner ce point fort avec d’autres atouts. Plusieurs entreprises et industries vantent donc, avant tout, leurs produits dans la catégorie « durable » pour attirer de nouveaux clients (53%).

Plusieurs entreprises se lancent aujourd'hui dans le durable pour un soutien aux objectifs de Madagascar
Plusieurs entreprises se lancent aujourd’hui dans le durable pour un soutien aux objectifs de Madagascar

Non seulement ces derniers développent des gammes de produits dans le juste milieu entre les divers secteurs pour obtenir un produit durable, critère très recherché par les consommateurs, mais ils les commercialisent aussi avec des prix imbattables. En effet, hormis la qualité et efficacité du produit (29%) ou encore son design (12%), l’accessibilité au prix (58%) est un autre critère bien évalué par les Tananariviens, à cause du coût de la vie.

Pour conclure ce sondage sur l’opinion des Tananariviens sur le développement durable à Madagascar

La thématique du jour, le développement durable à Madagascar, est assez large. Il est axé sur plusieurs secteurs en même temps. Mais pour résumer, les consommateurs Tananariviens prennent le développement durable à Madagascar très au sérieux. En tant que premiers responsables, les autorités étatiques, accompagnées par des organisations nationales et internationales, font de gros efforts afin d’atteindre les objectifs fixés. Il en est de même pour le grand public qui est le premier consommateur et aussi le premier impliqué. Nous savons tous que Madagascar traîne encore parmi les pays sous-développés, mais les habitants de la capitale restent confiants à 60%.

Cette assurance peut jouer sur les divers enjeux comme la préservation de la faune et de la flore ou la lutte contre le réchauffement climatique et bien d’autres. Et d’ici quelques années, la vulnérabilité économique et sociale de notre cher pays ne sera plus qu’un mauvais cauchemar. Les entreprises malgaches nous offrent déjà des produits de gamme durables grâce à l’abondance de nos ressources naturelles. Nous sommes bien sur le chemin du développement durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Tsiry Razafindrazaka
Tsiry Razafindrazaka
Vocation ou passion, depuis ma tendre enfance, je me suis démarqué des autres avec mon attachement à tout ce qui touche aux médias. L'un de mes plus grands rêves, écrire pour un grand quotidien ou une revue, se réalise enfin en prêtant ma plume au Stileex Post. Je suis tellement fier d'être entouré d'une équipe dynamique et passionnée, tout simplement à mon image.