Stileex App
Stileex App
Stileex App
Stileex App

01/07/2019. Un acte de générosité, d’humanité ou de patriotisme ? Le don de sang peut être qualifié de volontariat car il appelle au bon vouloir de chacun à donner une part de vie. Comme on dit « celui qui donne du sang donne de la vie ». C’est bien dans cet état d’esprit que Stileex Post s’est décidé de vous partager l’avis des Tananariviens du don de sang à Madagascar. Nos journalistes de chez Stileex Post se sont donc aventurés dans toute la capitale de Madagascar pour sonder au total quelques 873 citoyens de la Ville des Mille.

L’avis des Tananariviens sur le don de sang à Madagascar

L'avis des Tananariviens sur le don de sang à Madagascar
L’avis des Tananariviens sur le don de sang à Madagascar

Les deux tiers des Tananariviens ne connaissent pas leur groupe sanguin

Questionnés sur leur groupe sanguin, 2 Tananariviens sur 3 avouent ne pas le connaître. Pour ceux qui ont pris connaissance de cette classification, sachez qu’à Madagascar, voici la répartition de la population selon leur groupe sanguin :

  • O+ : 28%
  • AB + : 21%
  • A+ : 21%
  • B+ : 13%
  • AB- : 7%
  • B- : 5%
  • O- : 3%
  • A- : 2%

Les Tananariviens connaissent-ils les critères requis pour faire un don de sang ?

En général, oui. Nous avons proposé ce questionnaire avec possibilité de choix multiple. Ainsi, selon les Tananariviens, il faut être en bonne santé (46%), peser au moins 50 kg (22%), ne posséder ni tatouages ni piercings récents (13%), ne pas prendre de médicaments (12%) et être âgé de 18 à 60 ans (7%).

Ces réponses sont toutes exactes, mais voici la liste complète des critères qui vous seront exigés pour devenir donneur de sang :

En effet, d’abord, il faut avoir entre 18 et 70 ans. Au-delà de 60 ans, il faudra l’approbation de votre médecin traitant pour donner votre sang.

Ensuite, il vous faut peser au moins 50 kg, et aussi être en bonne condition physique, un des critères primordiaux.

Il est également capital de ne pas jeûner, mais aussi de ne pas être enceinte, de ne pas avoir subi d’intervention chirurgicale depuis les 4 derniers mois, comme il est nécessaire que vos piercings et tatouages datent de 4 mois et plus.

Pour pouvoir faire un don de sang à Madagascar, il vaut mieux ne pas avoir de tatouages ni de piercings, si non qu'ils datent au moins de 4 mois
Pour pouvoir faire un don de sang à Madagascar, il vaut mieux ne pas avoir de tatouages ni de piercings, si non qu’ils datent au moins de 4 mois

Les médicaments tels que les antibiotiques peuvent vous contraindre à ne pas faire de don de sang à Madagascar. Si vous en avez récemment pris, cela doit remonter à il y a 2 semaines. Vous devez ne pas contracter d’infections non plus. Donc avant un don de sang, évitez surtout l’automédication. Et enfin, votre dernier don de sang doit remonter à 2 mois.

Pour qui faire un don de sang selon les habitants de Madagascar ?

Donner de son sang, il peut y avoir plusieurs raisons. Mais ce qui est sûr à Madagascar, c’est que les Tananariviens donneront de leur sang : en premier lieu pour les membres de la famille et amis malades (67%), mais encore pour les personnes dans des cas urgents (18%) voire des circonstances graves et inattendues. Ce qui peut, par exemple, être le cas pour la cohue à Mahamasina lors de la célébration de la fête de l’indépendance le 26 juin 2019 dernier qui a fait un triste bilan de 79 blessés et plus d’une quinzaine de morts. 15% des habitants de la capitale sont également prêts à faire un don de sang pour les patients cancéreux.

« Savoir donner, donner sans attendre… »

Malgré ces aveux, il nous est également apparu que sur les 873 personnes sondées à Madagascar, seules 166 personnes (soit 19%) ont déjà fait un don de sang. La perte de temps (31%), les efforts demandés (9%), la crainte d’une transmission virale (9%), la peur des aiguilles (6%) sont les principales raisons avancées par les réfractaires. Les autres raisons sont l’hématophobie (2%), la qualité de l’accueil (1%), les frais de déplacement (1%), l’inaccessibilité aux lieux de collecte (moins de 1%), sans oublier la religion qui peut, dans certains cas, freiner les potentiels donneurs. Cette dernière a été citée dans l’option « autre » (9%) de notre sondage.

À part la peur des aiguilles, les Tananariviens pensent toujours que le don de sang à Madagascar n'est qu'une grosse perte de temps
À part la peur des aiguilles, les Tananariviens pensent toujours que le don de sang à Madagascar n’est qu’une grosse perte de temps

Nous avons tout de même tenu à savoir si ces non consentants malgaches comptaient faire un don de sang plus tard. D’après ces derniers, 3% sont certains de le faire un jour, si 11% sont encore indécis jusqu’ici. Un même pourcentage de 11% a avoué que cela était peu probable, tandis que 14% sont sûrs de ne jamais changer d’avis. Soyons confiants, 60% ne savent pas encore si un jour ils en feront. Espérons que oui.

Les dons de sang se font surtout dans les hôpitaux

19 malgaches sur 100 ont déjà fait un don de sang. Ces dons se sont principalement faits dans des hôpitaux publics (84%), dans des cliniques privées (12%), dans une association (2%) ou lors d’événements (1%).

Le reste de nos sondés (1%) n’a pas voulu émettre de réponse. Ils ont fait ces dons pour une personne en particulier (58%) ou juste par pur altruisme (40%). 2 Tananariviens sur 100 ont tout de même choisi de ne pas se prononcer dessus.

Les raisons qui ont incité les malgaches à faire leur premier don de sang

Nous savons tous les valeurs que porte le peuple Malagasy. Selon les Tananariviens que nous avons rencontrés, les raisons qui les ont poussé à faire leur tout premier don de sang, c’est d’abord le « fihavanana ». En effet, 42% de ces citoyens ont déjà donné leur sang parce qu’un membre de la famille ou un proche en avait besoin. 18% l’on juste fait pour aider les autres, si la même quantité de personnes à niveau de 18% se sentent en très bonne santé et ainsi veulent aussi faire en profiter les autres.

Un premier pas vers le don de sang, c'est grand un pas vers le sauvetage de plusieurs vies
Un premier pas vers le don de sang, c’est grand un pas vers le sauvetage de plusieurs vies

Des campagnes publicitaires ont su persuader les quelques 4% des habitants de la capitale de faire un don de sang. Tandis que les 2% ont été informé par les médias, d’autres 2% sont juste des donneurs bénévoles. Dans le pays, même une simple connaissance pourrait vous encourager à passer à l’acte (1%). Donner « une part de vie » à un membre de votre famille, voire à une personne totalement inconnue est un acte désintéressé, plein de dignité et qui mérite le respect.

En conclusion de ce sondage sur l’avis des Tananariviens sur le don de sang à Madagascar

Le don de sang n’est pas encore une pratique très populaire à Madagascar, encore moins dans la capitale. Bien sûr, des organismes et associations se font une joie de recueillir les globules rouges auprès des milliers de donneurs de sang à Antananarivo. D’après les donneurs Tananariviens que nous avons rencontrés, 44% d’entre eux ont déjà effectué au moins un don de sang au cours de leur vie. 3 personnes sur 10 ont bien voulu donner un peu de leur sang 2 fois, si 17% l’on fait 3 fois d’affilées. La générosité des malgaches en termes de don de sang se reflète sur l’infographie téléchargeable un peu plus haut. Malgré ce que l’on peut dire, même avec tout ce courage et ce cœur, l’on ressent un vrai manque dans le secteur de la communication surtout dans les grandes villes. Aujourd’hui, le citoyen d’Antananarivo dispose de plusieurs flèches à son arc. Les spots télé (37%), des messages téléphoniques (22%), des tracts (20%), la presse (16%) ou des bannières sur Internet (4%) peuvent servir de très bons supports publicitaires. Mais il faut agir assez rapidement, car le don du sang et la sensibilisation virent lentement vers un rouge inquiétant.

Continuez votre lecture avec :

Commentaires

avatar
  S’abonner  
Notifier de