05/07/2018. « Voyage, voyage », comme le disait Desireless, « plus loin que la nuit et le jouûûr ». Pour sûr, voyager, c’est cool. Ça fait voir du pays, rencontrer de nouvelles personnes, c’est tripant, mais encore faut-il en avoir les possibilités. Vous, amis lecteurs, avez-vous déjà voyagé ? Ne vous êtes-vous jamais demandé où vous vous situiez par rapport à vos compatriotes malgaches ? Chez Stileex, si, et c’est pourquoi nous avons décidé d’en avoir le cœur net !

Ce qui va suivre est donc la restitution d’un sondage sur le thème « Les Malgaches et les voyages à l’étranger ». Il a été réalisé à Antananarivo auprès d’un échantillon de 1 032 personnes interrogées dans la rue.

Les faits saillants du sondage « Les Malgaches et les voyages à l’étranger »

Sondage : les habitudes de voyage à l'étranger des Malgaches
Sondage : les habitudes de voyage à l’étranger des Malgaches

Vous pouvez télécharger ce document en cliquant ici : Habitudes de voyage à l’étranger des Malgaches

Voyager est un luxe

Sans surprise, c’est l’écrasante majorité des sondés qui disent n’être jamais allés à l’étranger : 87%, soit pratiquement 9 Tananariviens sur 10.

La première raison avancée par ceux qui ne sont jamais partis est le manque de moyen financier (66%). Encore une fois, rien d’étonnant quand on sait que Madagascar est positionné 4e au classement 2018 du FMI (Fonds Monétaire International) des pays les plus pauvres de la planète, avec un PIB par habitant de 424 dollars US. À noter qu’en 2017, ce PIB par habitant était de 382,2 dollars US et que nous étions classés… 5e !

9 tananariviens sur 10 ne sont jamais partis à l'étranger
9 Tananariviens sur 10 ne sont jamais partis à l’étranger

Après le manque de moyens, la seconde raison bloquante la plus évoquée est toute bête : 19% des interviewés ont tout simplement dit n’avoir aucune raison de voyager à l’étranger !

Le profil du voyageur

Ils sont donc 13% à être allés au moins une fois dans un pays étranger, une minorité où l’on observe la parité homme-femme.

Pour autant, on remarque que ce sont 26% des cadres qui ont déjà voyagé, 21% des retraités, 19% des artisans, commerçants et chefs d’entreprise, 17% des enseignants et des personnes de professions libérales (avocats, etc.), 13% des simples salariés sans fonction d’encadrement, et seulement 6% des personnes sans activité professionnelle (comme les étudiants et les conjoints non travailleurs).

Affaires ou tourisme, les raisons de voyager se valent, avec environ 45% pour chaque bord. Pour autant, on remarque que les salariés sont les plus nombreux à voyager (23%), talonnés par les personnes sans activité professionnelle comme les étudiants et les conjoints non travailleurs (18%). Enfin, les cadres ainsi que les enseignants et les personnes de professions libérales (avocats, etc.) arrivent ex æquo à la troisième place avec 14%.

Les malgaches partent à l'étranger autant pour le tourisme que pour les affaires
Les Malgaches partent à l’étranger autant pour le tourisme que pour les affaires

Il est aussi intéressant d’observer que ce sont les retraités qui ont voyagé le plus souvent (plus de 6 fois), suivis par les cadres (respectivement 23% et 16%). Par contre, si l’on s’intéresse à ceux qui ont voyagé de 2 à 5 fois, il en ressort que ce sont les salariés et les cadres qui prennent la première place (26% et 20%). Au final, ceux qui n’ont voyagé qu’une seule fois dans leur vie appartiennent à la catégorie des salariés et des personnes sans activité professionnelle (25% pour chacun).

Parmi ceux qui sont partis, 26% sont sans enfants, tandis que, pas loin, ils sont 26% à en avoir deux. En troisième position, on retrouve ceux qui en ont 4 ou plus avec 19% des voyageurs. On peut décemment en conclure que le nombre d’enfants n’est principalement pas un frein pour partir. D’ailleurs, en règle générale, le voyageur malgache voyage seul : ils ne sont que 39% à avoir voyagé en famille, 26% à avoir voyagé avec des collègues et 32% à avoir voyagé entre amis. Et quand vient le moment de poser ses valises à destination, ils sont 49% à résider à l’hôtel contre 32% chez la famille et 10% chez des amis. En revanche, si l’on s’intéresse spécialement à la destination France, le ratio monte à 47% pour ceux résidant chez la famille et 45% à l’hôtel.

D’une manière générale également, ceux qui partent à l’étranger préfèrent y rester le plus longtemps possible. 31% font ainsi un séjour de plus d’un mois quand ils partent, alors qu’ils ne sont que 22% à rester 1 mois. Ils sont par contre 20% à rester de 8 à 15 jours à leurs destinations, et 19% pour un séjour de 4 à 7 jours. Quant à ceux qui restent moins de 3 jours, ils ne sont que 1%.

Pour terminer, intéressons-nous à deux aspects liés au voyage : les billets d’avion et le roaming. Pour les premiers, ils sont majoritairement achetés en agence de voyages (53% des voyageurs le font), puis en agence d’une compagnie aérienne (36%), tandis qu’Internet n’est représenté qu’avec un marginal 8%. Quant au roaming (utilisation de son téléphone mobile malgache à l’étranger), seuls 27% des consultés avouent l’utiliser à l’étranger, profitant ainsi de leur numéro local là où ils sont en déplacement.

Partir, mais où ?

Toutes les destinations ne se valent pas pour le voyageur malgache. Première parmi les pays les plus visités (38% des voyageurs y sont déjà allés), la France est aussi la destination favorite des bourlingueurs malgaches et ce sont 15% de ceux qui y sont allés qui la préfèrent aux autres pays. Elle est talonnée par l’île Maurice à ce classement qui, elle, score 12%, puis par les États-Unis, troisième avec 8% des choix.

On note toutefois que le palmarès s’inverse dès lors que l’on regarde du côté des pays les plus visités par les personnes qui ne sont parties qu’une seule fois : Maurice devient première, attirant 25% des voyageurs interrogés, suivis de la France (23%), lui-même ex æquo avec d’autres destinations citées en marge des propositions du questionnaire dont surtout la Réunion, l’Inde puis la Thaïlande.

Quant à ceux qui sont partis plus de 6 fois, les chiffres reprennent le classement des destinations préférées à savoir la France comme pays le plus visité (58%), suivie de Maurice (32%) et par d’autres destinations variées (23%). Les États unis arrivent 4e à ce classement avec 13%.

Enfin, si l’on se penche sur les pays les plus visités, sans critères particuliers, on obtient le classement général suivant :

  1. France : 38%
  2. Maurice : 29%
  3. Comores : 9%
  4. Chine : 7%
  5. Afrique du Sud : 7%
  6. Seychelles : 5%
  7. Allemagne : 5%
  8. USA : 5%
  9. Kenya : 3%
  10. Canada : 3%
  11. Japon : 2%

À noter également que les problèmes de visa sont relativement rares : seuls 10% des voyageurs sondés en ont eu.

Les compagnies aériennes préférées

Les compagnies aériennes les plus empruntées par les bourlingueurs malgaches sont Air Madagascar (53%), Air France (26%), Air Mauritius (23%) et Air Austral (5%).

Air Madagascar est la compagnie aérienne préférée des malgaches
Air Madagascar est la compagnie aérienne préférée des Malgaches

En revanche, en excluant les personnes n’ayant voyagé qu’une seule fois dans leur vie, on voit (et c’est normal vu les destinations préférées) que les compagnies favorites sont Air Madagascar (32%), Air France (23%), Air Mauritius (20%), et, en quatrième position, un outsider : Ethiopian Airlines qui rassemble 7% des voix.

Ceux qui ne sont pas partis

C’est quasiment le tiers des 87% jamais sortis de Madagascar qui ne veulent pas quitter le pays (31% exactement) et ce même si l’occasion se présentait.

De leur côté, ceux qui voudraient bien partir, moyennant la bonne opportunité bien sûr, constituent 67% des 87%. La destination qui les fait le plus rêver est de loin la France où 33% d’entre eux veulent aller en premier. Ils sont ensuite 15% à vouloir aller aux USA, 10% au Canada et 6% sur d’autres destinations dont surtout Dubaï, la Suisse et l’Australie. Nos îles voisines que sont Maurice et la Réunion sont toutes deux respectivement à la 7e et 8e position (remportant chacune 5% des intentions) après l’Allemagne et la Chine.

La France fait rêver les malgaches qui ne sont jamais partis à l'étranger
La France fait rêver les Malgaches qui ne sont jamais partis à l’étranger

Notons pour finir que 2% de ceux qui n’ont jamais quitté Madagascar n’ont pas eu d’opinion et n’ont donc pu se décider si oui ou non ils sauteraient sur l’occasion d’aller à l’étranger si une opportunité se présentait.

Que peut-on dire sur les Malgaches et les voyages à l’étranger ?

Peu de Tananariviens (à fortiori, de Malgaches, serait-on tenté de dire) voyagent ou ont voyagé en dehors du pays. Pour autant, ceux qui ont la chance d’avoir accès à ce luxe le font assez régulièrement avec 38% des voyageurs sondés qui sont repartis au moins une fois au cours des 12 derniers mois (statistique excluant les personnes affirmant n’avoir voyagé qu’une seule fois dans leur vie). Sur ce même laps de temps, ils sont 21% à être repartis à l’étranger 2 à 5 fois, et 6% à l’avoir fait plus de 6 fois.

Malgré cela, la perspective de voyager à l’étranger ne séduit pas autant de monde qu’on le penserait avec “seulement” un peu plus des deux tiers de ceux qui n’y sont jamais allés qui veulent bien tenter l’aventure.

L'Île Maurice, une destination très prisée par les malgaches
L’Île Maurice, une destination très prisée par les Malgaches

Enfin, il est clair que la France reste la destination prisée, préférée et même rêvée des Malgaches. À la seconde place par contre, une invitée surprise : l’île Maurice ! Le Tigre de l’océan Indien a décidément beaucoup de choses à nous apprendre.

Le mode opératoire de cette étude

Le sondage a été répondu par 1 032 Tananariviens abordés dans la rue. Voici les principales caractéristiques de ce panel :

Genre :

  • 43,02% sont des femmes
  • 56,98% sont des hommes

Tranches d’âge :

  • 13,86% ont entre 15 et 17 ans
  • 20,64% ont entre 18 et 24 ans
  • 24,90% ont entre 25 et 34 ans
  • 21,90% ont entre 35 et 49 ans
  • 13,95% ont entre 50 et 64 ans
  • 4,75% ont plus de 65 ans

Catégories socioprofessionnelles :

  • 35,85% appartiennent à la catégorie Autres personnes sans activité professionnelle
  • 21,90% appartiennent à la catégorie Employés
  • 10,56% appartiennent à la catégorie Professions intermédiaires
  • 7,56% appartiennent à la catégorie Artisans, commerçants et chefs d’entreprise
  • 6,98% appartiennent à la catégorie Cadres et professions intellectuelles supérieures
  • 6,40% appartiennent à la catégorie Retraités
  • 5,81% appartiennent à la catégorie Agriculteurs exploitants
  • 4,94% appartiennent à la catégorie Ouvriers

2
Écrivez un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses à un fil
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réaction
Fil de commentaire le plus populaire
2 Auteurs des commentaires
Andriatiana RakotomangaLantoRatsida Auteurs de commentaires récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
LantoRatsida
Invité
LantoRatsida

Étude intéressante. Le cas des jeunes 15-35 ans ne serait-il pas disponible dans les interprétations ? En tout cas merci.