04/12/18. Avec décembre viennent entre autres, avec les mangues, les litchis et la pluie, les fêtes de fin d’année. L’occasion pour certains de revoir tata Berthe à la réunion de famille annuelle, ou, pour d’autres, de renouer un temps avec Belou à une teuf. Vous savez, Belou, l’éternel boute-en-train de la bande et, étrangement, l’éternel célibataire aussi :).

Dans ce premier sondage de la semaine, vous l’avez sûrement deviné, nous allons nous intéresser à cette effervescence toute particulière qui anime chaque fin d’année. Sonnez hautbois, résonnez musettes et sortez le sapin, voici comment se passe les fêtes de fin d’année à Antananarivo !

Un instantané sur comment se passe les fêtes de fin d’année dans la capitale

Résultat du sondage sur les fêtes de fin d'année à Antananarivo
Résultat du sondage sur les fêtes de fin d’année à Antananarivo

Des fêtes pas si universelles que ça

Vous pensiez que tout le monde faisait la rumba en mode dubstep à la St Sylvestre ? Pas vraiment. Que ce soit pour Noël ou pour la St Sylvestre, nous avons noté qu’à chaque fois, à peu près le tiers des 975 personnes que nous avons sondées ne faisaient pas la bringue.

Plus précisément, ils sont 35% à ne pas fêter Noël et 30% à ne pas fêter le passage à la nouvelle année.

Comment les Tananariviens fêtent-ils la Nativité ?

Parmi ceux qui célèbrent la Nativité (65% des sondés donc), 46% sortent leurs sapins artificiels du placard pour l’occasion, tandis que 18% le préfèrent au naturel. 31% ont ensuite choisi de ne pas se plier à cette tradition, avouons-le, occidentale. Le reste, à savoir 5%, a préféré ne pas se prononcer.

Un Noël sans sapin est-il encore un vrai Noël ?
Un Noël sans sapin est-il encore un vrai Noël ?

Pour 72% d’entre eux, Noël se fête en famille, entouré des siens. 22% préfèrent par contre le passer en communion à l’église et célébrer là-bas ce qui reste quand même une fête à forte consonance religieuse.

Rien de mieux que de passer Noël en famille
Rien de mieux que de passer Noël en famille

Ils sont ensuite 5% à organiser des festivités entre amis et une très (très) faible minorité fréquente espaces et autres soirées au cabaret : 0,16%.

Enfin, il est apparu que la tendance globale pour Noël est de rester dans la capitale avec 87% des gens qui fêtent Noël qui ne sortent pas de la ville.

Et comment les Tananariviens fêtent-ils la St Sylvestre ?

Si, comparées à ceux qui fêtent Noël, plus de personnes fêtent la fin de l’année (70%), elles sont également plus nombreuses à se réunir en famille en cette occasion : 84%.

12% préfèrent ensuite accueillir la nouvelle année en organisant une fiesta entre amis, tandis que seuls 2% vont réveilloner à l’église. 1%, enfin, préfèrent l’ambiance festive des espaces.

Les églises, au réveillon de la St Sylvestre, ne sont pas aussi remplies qu'à Noël
Les églises, au réveillon de la St Sylvestre, ne sont pas aussi remplies qu’à Noël

Là encore, comme pour la fête de Noël, on préfère rester à Antananarivo, le choix de 82% des célébrants.

La question du budget

Questionnés sur leurs habitudes budgétaires en prévision des fêtes de fin d’année, ils ne sont que 37% à dire économiser pour.

Le montant de ce budget s’élève entre 50 001 et 100 000 ariary pour 34% d’entre eux et 50 000 ariary et moins pour 21% des interrogés. 16% ensuite prévoient entre 150 001 et 200 000 ariary pour fêter comme il faut les fêtes de fin d’année et c’est entre 100 001 et 150 000 ariary pour 15 autres pour cent.

Pour le reste :

  • 5% économisent entre 200 001 et 250 000 ariary
  • 2% prévoient entre 500 001 et 550 000ariary
  • 2% également prévoient entre 300 001 et 350 000 ariary
  • 1% préparent 600 000 ariary et plus
  • 1%, enfin, économisent entre 400 001 et 450 000 ariary

Quant au temps pris pour économiser ce budget-là, ils sont 36% à y arriver en 1 mois et 25% à dire… qu’ils n’ont pas besoin d’économiser :).

Économiser pour les fêtes de Noël ? Nooon... xD
Économiser pour les fêtes de Noël ? Nooon… xD

17% disent après que ça leur prend entre 1 et 3 mois pour réunir la somme, tandis que pour 6%, ça leur demande plus de 3 mois jusqu’à 6 mois.

À noter que ceux qui prennent plus de 6 mois pour compléter leur budget sont minoritaires et ne représentent que 1% de ceux qui budgétisent leurs fêtes.

En conclusion de ce sondage sur les fêtes de fin d’année

Pour sûr, décembre est synonyme de fêtes, de confettis et de vorontsiloza pour la plupart des Tananariviens : 65% fêtent Noël et 70% célèbrent la St Sylvestre.

À Noël, le sapin reste un incontournable même si 46% des célébrants le préfèrent en plastique. Eh oui, c’est comme ça depuis qu’abattre des sapins est devenu illégal. Ils sont par contre 18% à enfreindre la loi et à choisir un sapin naturel (le vrai) qui sent le sapin (le vrai) pour un beau Noël (le vrai ?) :). Enfin, ils sont 31% à célébrer Noël, mais à ne pas décorer pas de sapin.

D’une manière générale, que ce soit pour Noël ou la fin de l’année, les Tananariviens aiment se retrouver en famille, surtout à la St Sylvestre. Par contre, les églises attirent plus les gens à la Nativité tandis que faire la bamboula entre amis jusqu’à minuit passé se fait surtout le 31 décembre.

Pour autant, seuls un peu moins de 4 Tananariviens sur 10 prévoient un budget pour Noël et le réveillon. Si 25% des célébrants ont ce budget sans même économiser, la part majoritaire d’entre eux, 36%, mettent 1 mois à le monter. Dans l’absolu, il leur faut moins de 6 mois pour réunir le montant voulu.

Terminons sur la popularité des foires et autres bazars de Noël qui fleurissent un peu partout en ville en cette période : 32% des célébrants (Noël et St Sylvestre donc) visitent volontiers ces événements, le tiers d’entre eux en gros.

Note de la rédaction : Vous avez une question sur Madagascar qui vous turlupine ? Un sujet qui vous démange ? N’hésitez pas à le poster dans les commentaires, nous l’inclurons sûrement dans nos prochains sondages !

Retrouvez également ici tous les sondages et études statistiques menés par l’équipe Stileex à ce jour.

Écrivez un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des