11/12/2018. Lorsqu’on parle des loisirs des Malgaches, on a souvent tendance à prendre en compte les sports, sans même les évoquer directement. Lorsqu’on demande pourquoi certains jeunes plongent dans la criminalité, c’est parce qu’il n’y a pas assez d’infrastructures sportives pour mieux les contenir, dit-on souvent. Telle est la politique sportive qui anime l’entrain de l’éternelle jeunesse. Houlà ! Temps mort s’il vous plaît, mais il n’y en a que pour le sport ou quoi ! Pensées d’une ex-écolière qui s’amusait à sécher les cours d’éducation physique et sportive : restez assis devant votre télé et matez-moi ces rigolos de Rajao et de Pasitera.

Avec la profusion des studios de cinématographie à Madagascar, il faut reconnaître que le cinéma malgache prend suffisamment d’élan pour accéder à une couverture nationale. Mais est-ce que les Malgaches s’y intéressent ? Et considèrent-ils que ces films méritent leur attention ? On va essayer de donner des éléments de réponse à travers un sondage sur le sujet.

Ce que les Tananariviens ont à dire sur les films/séries malgaches ?

Sondage sur l'opinion des Tananariviens concernant les films et les séries malgaches
Sondage sur l’opinion des Tananariviens concernant les films et les séries malgaches

Les films made in Madagascar ont-ils du succès chez les Tananariviens ?

Avec tous ces CD pirates qui pullulent dans la nature, on serait tenté de dire que l’offre subit la logique de la demande. Eh bien, sur un total de 961 Tananariviens enquêtés, 64% n’ont pas l’habitude de regarder des séries ou des films malgaches. Ce n’est pas ce que l’on peut appeler avoir du succès.

En creusant la question, on a constaté que l’attitude désintéressée des 36 autres pour cent (36%) par rapport aux films malgaches est notamment liée à la qualité de ceux-ci. En effet, 46% des gens qui n’en regardent pas disent que la qualité de la production malgache laisse à désirer. 27% avancent ensuite que l’histoire contée dans ces films n’est pas du tout intéressante, et ils sont 24% à trouver que les scénarios se ressemblent un peu trop à leur goût. Enfin, 3% disent qu’ils ne visionnent pas les œuvres cinématographiques malgaches, car elles coûtent trop cher pour eux.

Notons aussi que parmi les habitués des films malgaches, 43% ont une préférence exclusive pour cette production, au détriment des films étrangers donc. De ce côté là, ils sont 17% à être adeptes des films étrangers. Enfin, ils sont 40% à affirmer qu’ils aiment à la fois les films étrangers et les films malgaches.

Les types de films et de séries les plus appréciés

En examinant les résultats de ce sondage, on peut dire que les Malgaches aiment bien rire et être « tapa-tsinay » : le genre comédie accapare en effet la majorité des suffrages avec 72% des habitués qui le préfèrent.

Les Tananariviens aiment les films comiques
Les Tananariviens aiment les films comiques

Les films d’amour viennent en seconde place, recueillant 21% des votes, tandis que seuls 4% préfèrent les films d’aventure, 2% pour les films d’action, et 1% pour les films d’horreur.

La qualité des films malgaches

Il faut admettre qu’un film ou une série aux images de mauvaise qualité peut accabler l’audience. En s’intéressant à la question de la qualité des œuvres malgaches perçue par le public, il ressort que celui-ci accorde réellement de l’importance à cet aspect.

Oui, il y a de la qualité, mais ce n'est pas du made in Madagascar malgré le titre
Oui, il y a de la qualité, mais ce n’est pas du made in Madagascar malgré le titre

Parmi les sondés, 52% reconnaissent ainsi que les films et les séries malgaches sont juste d’assez bonne qualité. 35% affirment ensuite qu’ils sont de bonne qualité.

Néanmoins, 4% trouvent qu’ils sont de niveau moyen, 8% pensent que leur qualité est mauvaise, et moins de 1% jugent que les films made in Madagascar sont tout bonnement mauvais.

La performance des acteurs

En plus de la question de qualité, il faut aussi considérer les compétences générales des acteurs des films. Le fait d’être un bon ou un mauvais acteur impacte sur l’estime du public, d’autant plus que les spectateurs croient qu’ils peuvent toujours faire mieux s’ils étaient à sa place.

Qui ne connaît pas Rajao, le Rajao tout court
Qui ne connaît pas Rajao, le Rajao tout court

50% des enquêtés habitués aux films gasy trouvent qu’en général, les acteurs et actrices sont assez bons dans leurs jobs. 42% disent même qu’ils ont du mérite et les classent comme bons. 3 % pensent ensuite qu’ils ont un niveau de jeu moyen et 4% les voient comme assez mauvais. Ceux qui les considèrent comme de mauvais acteurs comptent, enfin, pour moins de 1%.

Que dire de plus sur ce sondage sur les films et séries malgaches ?

Tous ces résultats tendent à ériger petit à petit la notoriété des films malgaches. Même si l’audience reste moyenne, à savoir 36% des personnes sondées, s’ils en redemandent, c’est qu’ils sont réellement fans. En plus, l’enthousiasme et la volonté à booster l’industrie cinématographique malgache transparaissent à travers le fait que 74% des habitués achètent des œuvres originales.

26% des consommateurs de films malgaches n'achètent pas d'œuvres originales
26% des consommateurs de films malgaches n’achètent pas d’œuvres originales

Entre les CD originaux et les CD pirates, la seule différence est que ces derniers coûtent moins cher. Pourtant, parmi les raisons qui empêchent les gens de regarder habituellement les films malgaches, le coût n’a pourtant accaparé que 3% des suffrages. Se pourrait-il que la raison poussant les gens à acheter des CD pirates soit qu’ils aiment pirater ? Ou peut-être n’aiment-ils pas donner leur argent aux producteurs ?

On remarque également que nos comédiens malgaches semblent se démarquer brillamment auprès de leur public. Au-delà de l’aspect culturel et socio-économique exploité dans les films, tels que Malok’ila, Miranah, Andrebabe, Ikala Jeannine, et tous les autres (désolée de ne pas pouvoir tous les énumérer), la performance des acteurs participe donc grandement aux succès de ces œuvres.

Note de la rédaction : Vous avez une question sur Madagascar qui vous turlupine ? Un sujet qui vous démange ? N’hésitez pas à le poster dans les commentaires, nous l’inclurons sûrement dans les prochains sondages.

Retrouvez également ici tous les sondages et études statistiques menés par l’équipe Stileex à ce jour.

5
Vos réactions

avatar
3 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
RAZAFINDRAKOTO CarmenAndriamaromanana Henintsoa AnnieStileexBristol Rassam Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
RAZAFINDRAKOTO Carmen
Invité
RAZAFINDRAKOTO Carmen

Après on a cinéma et Cinéma. On a ceux qui font des produits audiovisuels et ceux qui font des films qui se consomment surtout en salle,respectant les critères d’une oeuvre cinématographique, comme il se doit. D’un point de vue personnel dirais-je, l’article est assez étroit.
Parce qu’à Madagascar, on a un festival de cinéma, ce qui fait qu’on peut bien traiter le sujet en exploitant le côté pile et le côté face de la chose.

Andriamaromanana Henintsoa Annie
Invité
Andriamaromanana Henintsoa Annie

Le cyber harcèlement chez les jeunes Malgaches ☺️

Bristol Rassam
Membre

Sujet très intéressant, et qui pousse vers une autre question. Pourquoi donc ces talentueux lauréats des Rencontres des Films Courts ne se lancent pas dans le long-métrage ? De mon propre avis, je pense que cette industrie n’est pas encore structurée, de la production à la distribution. Et pourtant le potentiel est énorme avec les cinéphiles qui ne maîtrisent pas la langue de Molière.

Stileex

Problème de marché… C’est le problème de nombreux secteurs à Madagascar malheureusement

RAZAFINDRAKOTO Carmen
Invité
RAZAFINDRAKOTO Carmen

Effectivement, ce qui a fait que la thématique de la 14ème édition du festival ayant eu lieu en Avril dernier s’est portée sur « La professionnalisation des métiers de l’audiovisuel ». La quête à la structuration est en cours, ce qui est un peu dommage c’est que ça mette autant de temps. Genre .. 14 ans …