Stileex App
Stileex App
Stileex App
Stileex App

27/03/2019. Qui d’entre nous n’a jamais souhaité avoir sa propre maison ? Ou même en posséder plusieurs pour ensuite les faire louer ou encore les revendre ? Et pas juste au Monopoly ! Malheureusement, en réalité, acquérir un bien immobilier n’est pas vraiment à la portée de tout le monde et encore moins à Antananarivo, le coût de la vie peut le confirmer. Pourtant, actuellement, à Antananarivo, le centre-ville est tellement saturé, justement par des maisons, appartements et immeubles commerciaux qui ont émergé très rapidement à partir du début du XXIè siècle. Les citoyens de la Ville des Mille louent-ils leur maison ou pas ? Chez Stileex Post, nous avons donc décidé de creuser pour savoir si les Tananariviens sont juste des locataires ou plutôt des propriétaires de leur maison.

Note : Nous avons ainsi enregistré nos discussions avec 903 habitants d’Antananarivo.

Le sondage sur l’immobilier à Antananarivo en image

À Antananarivo, la grande majorité est propriétaire d’immobilier

D’après les résultats de l’investigation que nous avons mené, la majeure partie de la population de la capitale de Madagascar (58%) est propriétaire de leur maison ou de leur appartement, et que les 40% sont des locataires. Quelques-uns des enquêtés (2%) n’ont émis aucune réponse. Mais quoiqu’il en soit, comme nous l’avons énoncé un peu plus haut, le centre-ville est de nos jours inondé par ces différents immeubles de luxe, surtout dans le quartier d’Analakely et ses alentours. C’est pour cela que les Tananariviens, qu’ils soient propriétaires (65%) ou locataires (62%)préfèrent aménager plutôt dans les quartiers assez calmes hors du centre-ville voire en périphérie, avec 29% pour les propriétaires et 30% pour les locataires.

À Antananarivo, 58% de la population est propriétaire d'immobilier
À Antananarivo, 58% de la population est propriétaire d’immobilier

Bien sûr, ce sondage n’a pas été fait pour comparer les locataires et les propriétaires, mais pour être plus objectif et plus clair, nous allons les séparer en deux cas :

Les propriétaires d’immobilier à Antananarivo hésitent à faire louer leurs maisons

Selon les propriétaires qui ont participé à notre sondage, ces derniers (81%) ne veulent pas faire louer leur maison, ou du moins une partie. 75% ne pensent même pas le faire un jour. Tout comme pour ceux qui ambitionnent de mettre leur propriété sur le marché de la location, il ne sont tout juste que 12% à être motivés. Les propriétaires d’immobilier à Antananarivo nous indiquent le montant de la location avec les chiffres suivants :

  • Moins de 50 000 Ariary : 1 %
  • 50 001 Ariary à 150 000 Ariary : 7 %
  • 150 001 Ariary à 250 000 Ariary : 2 %
  • 250 001 Ariary à 350 000 Ariary : 2 %
  • Sans réponse : 88 %
La location n'emballe pas trop les propriétaires tananariviens
La location n’emballe pas trop les propriétaires tananariviens

Tous les papiers sont en règle du côté des propriétaires

Les autorités publiques exigent aux propriétaires d’immobilier qui louent leurs propriétés de régler leurs impôts et autres taxes en bonne et due forme, que ce soit à Antananarivo ou n’importe où à travers le monde. Apparemment, plus de 94% des proprios tananariviens payent non seulement leurs impôts mais aussi tous les autres frais correspondants à leurs biens. Ce chiffre est également confirmé par notre sondage sur la fiscalité à Madagascar.

94% des propriétaires d'immobilier à Antananarivo payent leurs impôts !
94% des propriétaires d’immobilier à Antananarivo payent leurs impôts !

Pour le locataire : une dizaine d’année de location au maximum

Vous l’aurez sans doute déjà compris, nous parlons ici du temps que passe les locataires dans la maison louée. Comme vous pouvez le voir plus haut sur l’infographie téléchargeable, 3% des citoyens d’Antananarivo sont locataires d’immobilier depuis 20 ans et même plus. Mais ces locataires n’y restent généralement qu’entre 1 an à 4 ans (37%) et 5 ans à 10 ans (35%) avant leur déménagement. C’est le temps passé en moyenne par les familles qui n’ont pas encore de propriété privée. Mais il ne faut pas n’ont plus négliger les habitants des autres provinces ou encore les étudiants qui ne font juste que passer, en signant par exemple un contrat de bail de moins d’une année (15%).

Ils sont au maximum entre 3, 4 ou 5 personnes dans une seule famille ou un groupe d’amis à habiter dans une maison de location, ils atteignent ensemble les 73% des interrogés pour ce sondage. Et seulement 2% ont atteint le nombre de huit personnes.

Les conditions avant de s’engager dans la location

Le loyer mensuel est très important

Le montant du loyer mensuel est une des conditions les plus importantes selon les locataires. La majorité opte pour une fourchette soit très basse, soit convenable, tandis qu’un tout petit pourcentage peut se permettre de louer des immeubles à un prix très élevé. Voyez par vous-même :

  • Moins de 50 000 Ariary : 17%
  • 50 001 Ar à 150 000 Ariary : 63%
  • 150 001 Ar à 250 000 Ariary: 17%
  • 250 001 Ar à 350 000 Ariary : 3%
Les locataires à Antananarivo accordent beaucoup d'importance au loyer lors du choix de l'immobilier
Les locataires à Antananarivo accordent beaucoup d’importance au loyer lors du choix de l’immobilier

L’eau, l’électricité, les toilettes, la douche et la cuisine

Il faut bien l’avouer, avec le coût de la vie qui ne cesse de grimper, les locataires ont évidemment le droit d’imposer quelques règles… D’abord par rapport à l’hygiène, mais aussi à l’environnement. La plupart des enquêtés ont déjà l’eau courante (53%) et l’électricité (78%) à l’intérieur. Il en est de même pour la cuisine, où 35% sont à l’extérieur et 65% à l’intérieur. Par contre, comme la majorité des cas à Madagascar, les toilettes (70%) sont presque toujours à l’extérieur.

La majorité des foyers ne dispose pas de toilettes intérieures
La majorité des foyers ne dispose pas de toilettes intérieures

Une qualité et une taille moyenne suffisent aux locataires

Du côté de la qualité et de la taille, les Tananariviens qui recherchent une maison à louer ne sont pas vraiment exigeants. Il faut juste qu’il y ait l’essentiel dont ils ont besoin, à savoir l’életricité, l’eau, etc. Par exemple, le confort et la salubrité passent en deuxième position, mais ils vont tout de même compter au moment de conclure l’accord. D’après ceux que l’on a questionné, 47% trouvent la qualité assez moyenne, si 70% sont conquits par la taille de la maison.

Facture des entretiens et de la JIRAMA

Paraît-il qu’en général, même si le locataire est fautif, les factures pour les entretiens sont payées par le propriétaire, enfin 70%. Toutefois, il y a encore 23% des locataires qui acceptent d’un commun accord de partager la facture.

Parler de la facture mensuelle de la JIRAMA entre propriétaire et locataire a toujours été très sensible. Plus d’un quart des enquêtés a refusé de nous répondre. Mais fort heureusement, il y a encore 73% qui ont accepté. Voici les pourcentages :

  • Moins de 5 000 Ariary : 8%
  • 5 001 Ariary à 10 000 Ariary : 3%
  • 10 001 Ariary à 20 000 Ariary : 7%
  • 20 001 Ariary à 30 000 Ariary : 10%
  • 30 001 Ariary à 40 000 Ariary : 5%
  • 40 001 Ariary à 50 000 Ariary : 5%
  • 50 001 Ariary à 60 000 Ariary : 15%
  • 150 001 Ariary à 200 000 Ariary : 2%
  • Je ne paie pas 18%

Que peut-on conclure de ce sondage ?

En toute honnêteté, je préfère largement être propriétaire que locataire. D’abord pour ne pas dépenser beaucoup trop d’argent chaque mois. Mais à chacun sa façon de gérer sa vie. Mais quoi qu’il soit, aujourd’hui, pour trouver une belle maison à louer, soit il nous faut de la chance, soit de l’argent. Le locataire ne décide pas vraiment de toutes les conditions dans le contrat de bail. Pour la plupart des Tananariviens, dès que c’est habitable, qu’il y ait de l’électricité (mais pas forcément de l’eau), une douche et des toilettes, bref l’essentiel, c’est ok !

Continuez votre lecture avec :

Commentaires

avatar
  S’abonner  
Notifier de