Stileex App
Stileex App
Stileex App
Stileex App

14/12/2018. On le sait tous, la qualité d’Internet à Madagascar dépend vraiment du fournisseur qu’on choisit. Une chose qui est vraie qu’il s’agisse d’une connexion terrestre ou de l’Internet mobile.

Le sondage d’aujourd’hui s’intéresse justement à la connexion mobile dans la capitale, centre névralgique de la mondialisation à Madagascar. Maintenant que la téléphonie mobile a connu (et connaît encore ?) un boom, I’Internet mobile suit-il le mouvement ? Ou, au contraire, un long chemin attend-il encore les fournisseurs ? C’est ce que nous allons voir.

Le point sur l’utilisation de la connexion mobile chez les Tananariviens

Sondage sur le niveau de connectivité des Tananariviens
Sondage sur le niveau de connectivité des Tananariviens

Il faut un smartphone pour se connecter

Tout du moins, c’est ce que l’on penserait en voyant les résultats de ce sondage. Parmi les 961 personnes que nous avons interrogées, 21% ont avoué avoir un smartphone.

Dans cette proportion d’heureux propriétaires, on en compte 82% qui ont une connexion mobile sur leurs précieux. En comparaison, chez les 79% sans smartphone, ils sont 13% à être quand même connectés. En tout et pour tout enfin, smartphones ou pas, ce sont 25% des interrogés qui ont une connexion internet sur leur mobile.

En nous intéressant aux fournisseurs de connexion mobile, on remarque que 54% des connectés utilisent une connexion Telma, 27% en utilisent une de chez Orange, 18% sont chez Airtel et 1% chez Bip.

J'ai un smartphone ! Nananère !
J’ai un smartphone ! Nananère !

Ce que l’on fait le plus avec sa connexion internet

Et donc, avec une connexion mobile, les opportunités s’étendent vers plusieurs options d’utilisation. Autant en profiter au maximum n’est-ce pas ? Eh ben non ! Il est apparu qu’une seule activité s’accapare presque les deux tiers du temps de connexion : Facebook, en tête et qui regroupe 61% des activités faites sur Internet mobile.

22% sont ensuite consacrés au surf et 9% aux courriers électroniques. Viennent ensuite les autres réseaux sociaux qui représentent 4% et le jeu en ligne, 3%. Fermant la marche, le tchat et le téléchargement ne prennent que 1% chacun.

C’est en interrogeant les internautes mobiles sur leur utilisation principale qu’on remarque vraiment la domination de Facebook : ils sont 84% à faire surtout ça sur leur téléphone. Le surf, en tant qu’utilisation principale, ne représentant plus que 10% des suffrages.

Le reste, vous vous en doutez, fait peine à voir : 3% utilisent surtout leur connexion mobile pour aller sur les réseaux sociaux (autres que Facebook), 1% principalement pour leurs emails, 1% pour les jeux en ligne et un dernier pour cent (1%) pour les téléchargements.

Un forfait data ? Cela va de soi !

Internet mobile, c’est mieux avec un forfait data : seuls 5% des connectés ont indiqué qu’ils n’en utilisent pas.

Évidemment, c’est à chacun sa préférence, à chacun ses moyens, et à chacun sa consommation. Le volume de data le plus utilisé se situe entre 10 et 50 Mo, une tranche représentant 37% des connectés. Viennent ensuite ceux qui souscrivent à une offre allant de 26 à 50 Mo (16%), puis ceux qui sont plus dans la fourchette entre 6 et 10 Mo.

Les consommateurs utilisent bien sans sourciller les forfaits data des opérateurs mobiles
Les consommateurs utilisent bien sans sourciller les forfaits data des opérateurs mobiles

Les forfaits entre 76 à 100 Mo attirent ensuite 10% des connectés mobiles, ex æquo avec la tranche 101 à 200 Mo (10% aussi). Pour le reste des forfaits, leur popularité est de l’ordre du négligeable. Voyez plutôt :

  • entre 1,1 et 2 Go : 3%
  • entre 201 et 500 Mo : 2%
  • 5 Mo : 1%
  • entre 51 et 75 Mo : 1%
  • entre 2,1 et 5 Go : <1%
  • au-delà de 5 Go : <1 %

Ce que dépensent les Tananariviens en forfait mobile tous les mois

Dans ce sondage, nous avons aussi recueilli les dépenses mensuelles en Internet mobile des personnes interviewées. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est assez serré.

Déjà, 25% dépensent mensuellement entre 25 001 et 50 000 ar pour leur Internet mobile. 20% déboursent ensuite entre 5 001 et 10 000 ar tous les mois pour cela, 19% paient entre 10 001 et 25 000 ar et 11% entre 1 001 et 2 000 ar.

11 autres pour cent (11%) sont plus dans les 2 001 à 5 000 ar, tandis qu’ils sont 7% à dépenser entre 201 et 1 000 ar. Enfin, seuls 3% avouent débourser plus de 150 000 ar par mois pour leur connexion mobile, 2%, enfin, paient entre 50 001 et 100 000 ar, et 1% entre 100 001 et 150 000 ar.

Le quart des connectés mobile dépense en 25 001 et 50 000 ariary par mois pour leur connexion
Le quart des connectés mobile dépense en 25 001 et 50 000 ariary par mois pour leur connexion

Vacances et Internet mobile

Même en vacances, Internet mobile s’incruste : 17% affirment ainsi passer autant de temps qu’en temps normal sur Internet mobile durant leurs vacances.

17% affirment quand même y passer beaucoup moins de temps contre 16% qui disent, eux, y passer beaucoup plus de temps. Enfin, ils sont 15% à dire y passer un peu moins de temps et 13% y passent juste un peu plus.

La connexion mobile, c'est pratique pour partager ses photos de vacances. Sur Facebook bien sûr !
La connexion mobile, c’est pratique pour partager ses photos de vacances. Sur Facebook bien sûr !

Il faut signaler que parmi ces consommateurs de connexion mobile, 22% ne partent pas en vacances.

Mais, comment utilise-t-on les téléphones sans connexion internet ?

Parce que oui, les appels et SMS, ça ne marche que si on a des amis (ok, je sors →).

Blague à part, récapitulons. À ce stade, nous avons 18% des possesseurs de smartphones qui n’utilisent pas internet dessus, un taux qui est à 87% chez les non-utilisateurs de smartphone. Nous leur avons donc demandé à quoi leur servaient leurs portables. D’emblée, ils ont été 28% à dire que c’est surtout pour appeler et envoyer des textos. Voilà qui est clair !

Pour le reste, voici les utilisations les plus fréquentes d’un téléphone portable, à part les appels et les SMS donc (pour la science !) :

  • 29% l’utilisent régulièrement comme calculatrice
  • 17% en font un baladeur audio
  • 16% utilisent surtout la fonction réveil
  • 13% ne jurent que par le calendrier
  • 12% y écoutent surtout la radio
  • 10% jouent beaucoup dessus
  • et pour 2%, c’est photo :)

Que peut-on conclure de ce sondage sur l’utilisation de l’Internet mobile par les Tananariviens ?

Avec 25% seulement de connectés sur mobile, on a notre réponse : il y a encore de la marge ! Surtout que la progression semble être corrélée avec le taux de pénétration des smartphones (ils étaient 20% selon notre sondage sur les smartphones à Madagascar en 2017 – sondage effectué en ligne -).

Ensuite, Facebook, Facebook, Facebook : 84% des sondés connectés utilisent principalement leur connexion mobile pour aller sur ce réseau social. Ils sont d’ailleurs 63% à utiliser un forfait spécial réseaux sociaux pour s’adonner plus librement à leur passion. Il faut avouer que c’est plus facile comme ça et surtout moins cher vu que l’accès à Facebook est gratuit chez certains opérateurs comme Orange.

Vive Facebook !
Vive Facebook !

Il n’est donc pas étonnant que Facebook, premier réseau social à Antananarivo, attirant 98% des utilisateurs, concentre un large éventail d’activités numériques, pour ne citer que l’e-commerce. Mais attention, si tout se concentre sur Facebook, cela ne signifie pas qu’il faut négliger son site web. Au contraire : il faut en profiter pour se créer ses opportunités ailleurs, car, pour plein de raisons, Facebook ne remplacera jamais votre site internet, parole !

Terminons enfin sur la satisfaction des utilisateurs d’Internet mobile : 28% sont satisfaits, 24% sont très satisfaits, et 20% sont assez satisfaits. Voilà qui dit tout. Les insatisfaits comptent ensuite pour 13%, les assez insatisfaits pour 10% et les très insatisfaits, très minoritaires, pour 5%.

Note de la rédaction : Vous avez une question sur Madagascar qui vous turlupine? Un sujet qui vous démange? N’hésitez pas à le poster dans les commentaires, nous l’inclurons sûrement dans les prochains sondages.

Retrouvez également ici tous les sondages et études statistiques menés par l’équipe Stileex à ce jour.

Continuez votre lecture avec :

3
Commentaires

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
LucStileexToky Niaina ANDRIAHIARIMALALA Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Luc
Invité
Luc

Connexion homenet orange avec abonnement deux ans ( 50 go ) bon débit 206 000 Ariary ! Ce n’est pas comme ça qu’ils vont développer les réseaux car à ces prix exorbitants, peu de clients. Cette somme correspond environ à un salaire mensuel minimum ! En comparaison salaire Français minimum 1200 € soit 4 620 000 Ariary . C’est comme multiplier le prix de l’abonnement en France par 24 ! Plus de clients bien sur. Politique du profit immédiat, car vue à très court terme. Pour exemple Thailande, pays émergent avec salaire 5 fois supérieur à Madagascar, 50 % moins cher pour l’internet ! Les conseillers d’orange France sont basés à Madagascar pour un salaire correct ici, mais plus de dix fois inférieur au minimum Français et le tout aux détriments des employés Français. [Cette partie du commentaire a été modérée].

Toky Niaina ANDRIAHIARIMALALA
Invité

Très bel article. Merci pour les détails. Pourrions nous l’utiliser comme sondage de référence svp?
Comme sujet de nouveau sondage ce serait bien de savoir les principaux blocages des jeunes à trouver du travail à Madagascar, non! En tout cas merci pour le partage
Longue vie à l’équipe Stileex

Stileex

Salut Toky ! Nous sommes très heureux que notre travail te plaise :) Tu peux bien sûr reprendre nos études et nos résultats, pense simplement à nous citer avec un petit lien vers notre site web ;) Pour ton idée de sondage, je trouve ça très intéressant, je vais en parler avec le rédacteur en chef dès jeudi.