04/10/18. Quels sont les loisirs des Tananariviens ? Parce qu’à chacun son violon d’Ingres et quand vient le moment de se poser et d’oublier un temps la pression du quotidien, nous avons tous notre dada préféré. Certains vont se promener, d’autres matent la télé, tandis que d’autres encore, ben préfèrent buller. Après tout, ça ne s’appelle pas temps libre pour rien !

Pour cette nouvelle incursion dans la réalité des Malgaches, Stileex vous emmène à la rencontre des Tananariviens et de leurs loisirs. Que fait-on aujourd’hui à Antananarivo pour se divertir ? Nous avons posé la question à 1 058 personnes rencontrées dans la rue et voici leurs réponses !

Une diapo sur ce que font les Tananariviens pour se divertir

Sondage sur les loisirs des Tananariviens
Sondage sur les loisirs des Tananariviens

Moi, j’aime suer

Entre ce que l’on peut faire en extérieur et les loisirs d’intérieur, le choix est large quand vient le moment de se divertir. D’ailleurs, au fil de l’enquête et des interviews, nous avons remarqué que les personnes que l’on interrogeait ne pratiquaient généralement pas qu’un seul passe-temps mais plusieurs. Malgré cela, il est clairement apparu que l’activité la plus prisée des Tananariviens pour se divertir est de suer, transpirer et faire bouger leurs corps : faire du sport a en effet remporté 38% des suffrages chez les sondés !

Après le sport, vient une habitude presque aussi vieille que le monde contemporain : écouter la radio ou de la musique. En tout, cette activité attire 29% des personnes interrogées durant leurs temps libres. Vient après regarder la télévision, incluant visionner un film ou une série (26%), puis se promener (faire des balades, du lèche-vitrine, etc.) qui arrive en quatrième position (17%), lui-même suivi des sorties que l’on aime faire comme les excursions, les sorties au restaurant ou le soir (12%).

Faire du sport, c'est ce qu'aiment faire les Tananariviens durant leurs loisirs
Faire du sport ! C’est ce qu’aiment faire les Tananariviens durant leurs loisirs

À remarquer qu’Internet et les réseaux sociaux arrivent en 6ème position, attirant 9% des sondés sur leurs temps libres.

Le top 5 des loisirs préférés des Tananariviens

Si jusqu’ici nous les avons questionnés sur toutes les activités qu’ils aimaient pratiquer pour se divertir, cette fois-ci nous avons demandé à nos interviewés de n’en garder qu’une : s’il ne devait en choisir qu’une seule, laquelle serait leur préférée ? Eh bien figurez-vous que le classement ne change pas ou peu. Voyez plutôt :

  1. faire du sport (28%)
  2. écouter la radio ou de la musique (15%)
  3. regarder la télévision, des films ou une série (13%)
  4. se promener (9%)

Ce n’est que là, ex æquo à la 4ème place, que l’on remarque un truc nouveau : ne rien faire. En effet, ce sont 9% des sondés qui disent préférer musarder durant leurs temps de loisirs !

Le top 5 des loisirs préférés des femmes

Là où les lignes bougent vraiment, c’est lorsqu’on se penche sur les activités de loisirs préférées de ces dames. Jugez-en par vous même :

  1. écouter la radio ou de la musique (19%)
  2. regarder la télévision, des films ou une série (17%)
  3. se promener (12%)
  4. ne rien faire du tout (12%)

Chez les femmes, préférer faire du sport durant les heures de loisirs n’arrive qu’à la 5ème position et ne concerne que 10% des interrogées.

Flemmarder, le quatrième loisir favori des Tananariviennes !
Flemmarder, le quatrième loisir favori des Tananariviennes !

Le top 5 des loisirs préférés des hommes

Avec les hommes, on revient à la même hiérarchie que l’on a vu au début à ceci près que c’est une large part d’entre eux qui préfèrent faire du sport :

1. faire du sport (45%)
2. écouter la radio ou de la musique (11%)
3. regarder la télévision, des films ou une série (9%)
4. se promener (7%)

À la 5ème place du classement, se trouve le glandage : les hommes sont en effet 6% à aimer ne rien faire une fois libérés des contraintes de la vie de tous les jours.

Le top 5 des loisirs préférés des jeunes

De leur côté aussi, les 18 à 35 ans suivent la tendance générale quant à leurs loisirs préférés :

  1. faire du sport (32%)
  2. écouter la radio ou de la musique (18%)
  3. regarder la télévision, des films ou une série (11%)
  4. se promener (9%)

Par contre, nouveauté à la 5ème place : ils sont 7% à préférer aller sur les réseaux sociaux et Internet comme Facebook ou Instagram pour se divertir.

Le top 5 des loisirs préférés des 36 ans et plus

Et les plus de 35 ans nous direz-vous ? Pour la science, voici ce qu’ils préfèrent faire pour se divertir :

  1. faire du sport (23%)
  2. ne rien faire du tout (15%)
  3. regarder la télévision, des films ou une série (14%)
  4. écouter la radio ou de la musique (13%)

Faire des sorties, enfin, telle est la cinquième activité de loisirs préférée des Tananariviens de 36 ans et plus (12%) !

> Voir aussi : 6 logiciels CRM incontournables pour gérer au mieux vos prospects et clients

Un budget loisirs ? Pour quoi faire ?

Questionnés sur leur habitude budgétaire dans la pratique de leurs loisirs, les Tananariviens avouent sans détour qu’ils n’en ont tout simplement pas, de budget.

C’est ainsi la majorité des personnes sondées (62%) qui disent tout naturellement qu’elles n’allouent aucun montant destiné à leurs loisirs dans leurs comptes. Il y a ensuite ceux qui affirment tout de même prévoir moins de 50 000 ariary par mois (31%) et ceux qui y alouent entre 50 001 et 100 000 ariary par mois (6%). Au-delà de cette tranche de budget, ils sont une négligeable minorité (1%).

Pas besoin de budget quand on peut pratiquer gratuitement ses loisirs préférés !
Pas besoin de budget quand on peut pratiquer gratuitement ses loisirs préférés !

Enfin, terminons sur un fait intéressant et tout à fait paradoxal ressorti de la perception qu’ont les Tananariviens de l’offre en loisirs dans la capitale : il se trouve que 35% d’entre eux jugent cette offre réellement satisfaisante tandis que, immédiatement après, 27% la trouvent totalement insatisfaisante !

Que peut-on conclure de ce sondage sur les Tananariviens et leurs loisirs

Il semble que les Malgaches et le sport soient plus liés qu’on ne pourrait le croire : 38% des sondés font du sport pour se divertir, tandis que faire du sport est carrément le loisir préféré de 28% des personnes interviewées. Pour rappel, ce sont 60% des Malgaches qui pratiquent au moins un sport régulièrement.

Le reste des loisirs préférés des Tananariviens sont ensuite tournés vers les médias : radio, musique, télé, films, etc. Une tendance qui pourrait s’expliquer d’une part par la dimension traditionnellement sociale de ces activités (à Madagascar, toute la famille se réunit pour écouter la radio ou regarder la télé), et l’explosion des vendeurs de mp3 et de séries que l’on trouve maintenant à chaque coin de rue (télénovelas, quand tu nous tiens…).

On remarque également une distribution plus douce des préférences chez les femmes tandis que chez les hommes, un gros 45% ont choisi le sport comme loisir préféré. Mais ce que l’on voit surtout, c’est que le shopping n’est pas vraiment populaire chez ces premières (en terme de loisirs, je précise), et que les jeunes vont plus sur le web que les autres pour s’amuser tout en étant très peu à aimer ne rien faire, au contraire des 36 ans et plus qui aiment presque autant regarder des films que flemmarder.

Terminons sur un chiffre : seuls 38% des Tananariviens budgétisent leurs dépenses loisirs. Quand on y réfléchit bien, c’est assez logique. Déjà, on sait que la moitié de ceux qui pratiquent un sport régulièrement ne dépense rien pour cela. Après, il suffit de regarder le top 5 des loisirs préférés des Tananariviens pour se rendre compte qu’en effet, établir un budget au préalable n’est pas vraiment nécessaire.

> Retrouvez les résultats de tous les sondages et études statistiques menés par l’équipe Stileex ici.

Que faire à Tana ?

Saviez-vous que la ville d’Antananarivo soufflait ses 408 bougies cette année ? Au fil des siècles, la ville des mille s’est transformée pour devenir la ville aux multiples visages que l’on connaît aujourd’hui : un mélange de style architectural moderne et traditionnel collectionnant les constructions à flanc de collines qu’aucun plan d’urbanisation ne peut maitrîser. Et que dire de cette publicité sauvage qui envahit Antananarivo… Il se dégage pourtant de ce cafouillis un charme manifeste qu’il serait malhonnête de nier. Et puis, comme dirait l’autre, il y a de l’ordre dans ce chaos.

Jardins et parcs

Pour égayer les quelques 3 millions d’habitants qu’elle abrite, la capitale a mis en place ici et là des jardins et des parcs. Mais, avouons le, ils ne sont pas nombreux à être entretenus et un jardin laisser à l’abandon n’a absolument rien d’attirant. Voici ceux qui, selon moi, en valent la peine.

  • le parc botanique et zoologique de Tsimbazaza

Créé en 1925 durant la colonisation, le parc de Tsimbazaza est le zoo de la ville même s’il œuvre également pour la conservation de la flore du pays. On peut y voir des tortues, des fosas et des makis, mais c’est aussi un espace vert privatif où l’on peut pique-niquer sans problème (entrée payante).

« Bro… Tu déranges... »
« Bro… Tu déranges… »
  • le jardin d’Antaninarenina

Un îlot de verdure et de propreté situé juste en face de l’hôtel du Louvre. Le calme de ce jardin est apprécié des amoureux et des amateurs de jeux de plateaux (échecs, fanorona, etc.). S’y déroule aussi régulièrement des manifestations culturelles.

  • le jardin d’Andohalo

Profitant du calme de la Haute ville, ce jardin est un eden insoupçonné surnageant au-dessus du tohu-bohu de la ville. Propre, paisible et vert, le jardin accueille aussi un terrain de foot en gazon synthétique et un terrain de basket à l’accès (malheureusement) payant. En bonus : la cathédrale toute proche !

  • Lemurs Park

Ok, ce n’est pas Tana à proprement parler, mais que sont 22 km quand on peut, après coup, faire une excursion parmi les lémuriens ? Situé sur la RN1, ce parc propose de découvrir sur ses 5 ha 7 variétés de lémuriens (pas tous aussi blasés que le spécimen au-dessus, je vous rassure). Attention, pique-niquer y est possible, mais il faut prévenir à l’avance (entrée payante).

le logo de Lemurs Park
Le logo de Lemurs Park

Activités sportives

Faire du sport à Antananarivo est assez facile selon ce que l’on veut faire.

  • basket, volley, foot

En règle générale, il suffit de se rendre, un samedi, dans un lycée pour jouer (Ste Famille Mahamasina, Lycée moderne Ampefiloha, St Michel Amparibe, etc.). Et évidemment, il y a le stade municipal de Mahamasina et les terrains de l’université d’Ankatso.

  • tennis, squash, ping-pong

Pour pratiquer des sports, disons, un peu plus élitistes, il va forcément falloir intégrer un club. Le club ACSA (Amicale Culturelle et Sportive d’Ambohidahy) en est le parfait exemple proposant tennis, gymnastique, squash, etc. à ses membres. On peut même faire du golf à Antananarivo avec deux adresses pour ça : Malaza golf (sur la RN1) et le Golf du Rova (sur la RN4).

  • karting

Amateurs de kart, vous avez le choix entre le Serena Racing Kart (SRK) à Imerintsiatosika (faut dépasser Malaza golf), et Havoana Land (Imerikasinina) qui a l’avantage de proposer en plus de la pétanque, de l’accrobranche, des tyroliennes, et même une piscine.

Le karting est un loisir qui demande un budget conséquent à Madagascar
Le karting est un loisir qui demande un budget conséquent à Madagascar
  • natation

Étonnamment, les piscines sont nombreuses à Antananarivo et en trouver ne sera donc pas difficile. Mais quid de la propreté et de la qualité des installations ? Personnellement, je conseillerais les adresses suivantes : hôtel Panorama, Motel Anosy (ex Solimotel), Sahamadio (Ilafy), hotel Carlton, ou encore Batou Beach (Ambohimanambola) même si pour ce dernier, ce serait plus pour barboter que pour faire des longueurs.

  • skate

Corrigez moi si je me trompe, mais le seul skatepark que je connaisse à Antananarivo se trouve dans le centre de loisirs Maintsoririna. Ancienne piscine municipale réhabilitée par la CUA (Commune urbaine d’Antananarivo), il se trouve à Ankaditapaka, Antanimena, et propose 650 m2 de fond de piscine réaménagé.

Centres récréatifs en ville

Les centres récréatifs sont également nombreux dans la capitale. Voyez plutôt :

  • Sam Run

C’était mieux avant. D’un espace agréable et vert avec plein d’activités, ce parc de jeux est devenu l’ombre de lui-même faute d’entretien. Je mets quand même au cas où. Sam Run se trouve à Anosizato.

  • l’espace Imaho

Situé à Ambohidahy, Soavinimerina sur la route d’Ambohimanga Rova, l’espace Imaho propose à ses visiteurs 2 belles piscines, des babyfoot, et plusieurs espaces de pique-nique. Et si Imaho ne vous va pas, restez dans le coin : Blue Hills, Ankany Nomenjanahary, Villa Olivia, les centres récréatifs ne manquent vraiment pas dans cette zone.

  • le Chat’O

2 ha d’activités diverses : piscine, mini-golf, château gonflable, etc. Ils sont à Ivato, sur la route de l’aéroport. Attention toutefois, ils interdisent d’apporter à manger, du coup, va falloir aller dans leur restaurant si vous prévoyez d’y rester la journée. Heureusement, les prix pratiqués ne sont pas spécialement excessifs.

le Chat'O ambitionne de vous faire passer de très bonnes journées au plein air
le Chat’O ambitionne de vous faire passer de très bonnes journées au plein air
  • centre de loisirs Maintsoririna

Le skatepark a comme particularité d’être en centre-ville (Antanimena) et possède un parking de bonne taille qui plus est, ce qui est assez rare pour être mentionné. En plus du pool, ce centre accueille 1 000 m² de verdure et un grand espace de jeux pour les enfants avec tout ce qu’il faut.

  • Batou Beach

Ce n’est plus trop en ville (Ambohimanambola), certes, mais on y trouve une gigantesque piscine et on peut également s’y dépenser au basket, au beach-volley et au beach-soccer. Pour ne rien gâcher, la circulation y est assez clémente aussi.

A noter qu’en s’éloignant de la ville, vous tomberez sur une ribambelle de centres comme l’espace Tokotany (Lazaina) ou O!Safari (RN3, Antanambao).

> Voir aussi : Réussir vos visioconférences avec notre tutoriel

Musées

Antananarivo n’est pas vraiment connue pour ses musées, mais on y compte tout de même plusieurs. Attention par contre : on est parfois très loin de la conception occidentalisée des muséums !

  • musée d’Andafihavaratra

Après l’incendie du Rova de Manjakamiadana en 1995, les objets rescapés furent transférer au musée d’Andafihavaratra. Ce musée, anciennement palais du Premier Ministre Rainilaiarivony, accueille donc désormais les effets de l’ancienne famille royale de Madagascar. Dans le même genre, vous pouvez aussi visiter le rova d’Ambohimanga ou celui d’Ilafy.

  • musée de la photo

Installé à l’ancienne résidence des Maires à Anjohy, le musée de la photo revient sur l’histoire de Madagascar au travers de précieuses photos d’époque. Environ 5 000 photos y sont exposées, un stock impressionnant résultat d’un long travail de recherches qui aura duré 5 ans.

Quelques morceaux choisis de l'impressionnante collection du musée de la photo
Quelques morceaux choisis de l’impressionnante collection du musée de la photo
  • musée des pirates

Immersion dans le monde des pirates dans le Madagascar des années 1500, entre Libertalia et reconstitutions historiques. Une façon insolite de découvrir tout un pan de l’histoire du pays. Direction : Tsaralalàna, rue Liège.

  • musée d’art et d’archéologie

Ce musée a vu le jour en 1970 et est passé sous l’égide de l’université d’Antananarivo en 1990. On y trouve divers objets archéologiques et différentes reconstitutions dont la réplique d’une grotte d’Isalo où l’on a trouvé des peintures rupestres. Ce musée se trouve à Isoraka, rue Dr Villette.

  • musée parc Tsimbazaza

Situé dans l’enceinte du parc zoologique et botanique de Tsinbazaza, ce musée est partagé en deux : une section dédiée à l’ethnographie et une autre à la paléontologie. Dans la première, vous trouverez différents artefacts et objets propres aux différentes ethnies de Madagascar. Dans la seconde, vous trouverez, ben, beaucoup de vieux os.

Le squellette d'un lémurien géant exposé au musée paléontologique de Tsimbazaza
Le squellette d’un lémurien géant exposé au musée paléontologique de Tsimbazaza

Et pourquoi pas sortir (un peu) de Tana ?

Les environs d’Antananarivo valent le détour rien que pour l’air pur qu’on y respire. Il arrive aussi qu’on y découvre, au détour d’un virage, un parc que l’on ne connaissait pas. Ci-dessous quelques propositions de vadrouille.

  • Ambatofotsy, RN7

Dépaysement assuré pour cette destination pittoresque située à une quinzaine de kilomètre de Tana. Ce village est connu pour ses « tamboho », d’anciens murs d’enceinte construits pour protéger les bourgades. On y trouve aussi un parc : le parc Gasikara.

  • Ambatomirahavavy, RN1

À à peine une vingtaine de kilomètres de Tana, Ambatomirahavavy est un bon plan pour qui veut changer de la ville sans forcément aller loin. Le paysage est apaisant, fait de vallons et de rizières, et vous y trouverez plein de centres récréatifs comme Le Papaya, la Villa Verte et Lemurs Park.

Un petit aperçu des beaux paysages que vous rencontrerez sur la RN1 en allant à Ambatomirahavavy
Un petit aperçu des beaux paysages que vous rencontrerez sur la RN1 en allant à Ambatomirahavavy
  • Mantasoa, RN2

C’est vrai, aller à Mantasoa est un petit voyage en soi avec 75 km à abattre. Mais ce coin est un petit paradis : promenades en forêt, pédalo, kayak et ski nautique sur le lac, là encore, le dépaysement est total.

Voili voilou. Evidemment, les listes proposées ici ne sont pas exhaustives, alors n’hésitez pas à partager vos adresses si vous en avez !

Vous pouvez également consulter ici le sondage sur la sortie nocturne des tananariviens.

Note de la rédaction : Vous avez une question sur Madagascar qui vous turlupine ? Un sujet qui vous démange ? N’hésitez pas à le poster dans les commentaires, nous l’inclurons sûrement dans nos prochains sondages !

> Voir aussi : Sondage : comment les Malgaches font-ils leurs courses en 2018 ?

> Voir aussi : Notre comparatif complet des meilleurs logiciels de caisse du marché

Écrivez un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des