Openflex, le Cloud sans abonnement
Openflex, le Cloud sans abonnement
Openflex, le Cloud sans abonnement
Openflex, le Cloud sans abonnement

30/08/2018. « Manier savamment une langue, c’est pratiquer une espèce de sorcellerie évocatoire », écrivait Baudelaire. Le bonhomme, auteur prolifique et censuré de moult poèmes trop abrupts pour son époque, en savait sûrement quelque chose.

User avec dextérité d’une langue ouvre donc des portes insoupçonnées aux communs des mortels. Une compétence encore plus utile en cette époque de mondialisation frénétique où il est finalement arrivé que des Chinois côtoient des Néerlandais et des Pakistanais sur une île de l’océan Indien… Il devient alors intéressant de se pencher sur les langues étrangères parlées dans le pays et pour cela, nous avons effectué un sondage sur terrain. Nous avons en tout interrogé 1 133 personnes sur les langues étrangères qu’elles pratiquent. En voici les résultats.

Une photographie de la connaissance en langues étrangères des Malgaches

Sondage : la place des langues étrangères dans la vie des Malgaches
Sondage : la place des langues étrangères dans la vie des Malgaches

Qu’est-ce que « parler une langue étrangère » ?

Nous avons demandé à nos sondés combien de langue étrangère ils parlaient, mais avant d’entrer dans le vif du sujet, commençons par définir ce que l’on entend par “parler une langue étrangère”. Pour nous, parler une langue étrangère, autre que le malagasy donc, c’est tout simplement être capable de tenir une conversation du quotidien dans cette langue.

De là, il est clair que nous n’avons pas pris en compte des critères comme l’accent ou encore le strict respect de la grammaire. Ce qui importe, c’est d’avoir un vocabulaire assez étoffé pour exprimer ses idées et comprendre en retour ce que l’interlocuteur d’en face veut dire.

Quelles sont les langues étrangères les plus parlées à Madagascar?
Quelles sont les langues étrangères les plus parlées à Madagascar?

Ancienne colonie française

78% des Malgaches interrogés dans ce sondage disent parler au moins une langue étrangère. Madagascar étant un pays francophone (merci à notre passé colonial), vous vous doutez bien que la vaste majorité de cette portion parle français : 97%.

Ensuite, 42% des sondés ne parlent qu’une seule langue étrangère, 31% en parlent deux, 5% en parlent trois, et 1% en parlent quatre. Personne dans notre panel n’en parlait 5 ou plus.

Dans la première catégorie, les langues les plus parlées sont le français (97%), l’anglais (1%) et l’hindi (0,42%).

Dans la seconde catégorie, celle des personnes connaissant 2 langues étrangères, les langues les plus parlées sont le français (97%), l’anglais (94%) et l’allemand ex aequo avec l’espagnol (2%).

Enfin, chez les personnes parlant 3 langues étrangères, celles les plus connues sont le français (100%), l’anglais (96%), l’allemand (29%) et le chinois ex aequo avec le japonais (12%).

D’une manière générale enfin, toutes catégories confondues, le top 5 des langues étrangères les plus parlées par les Malgaches est le suivant :

  1. le français (97%)
  2. l’anglais (45%)
  3. l’allemand (3%)
  4. le chinois (2%)
  5. l’espagnol (2%)
L'anglais, deuxième langue étrangère la plus parlée à Madagascar
L’anglais, deuxième langue étrangère la plus parlée dans la Grande Île

> Voir aussi : Notre guide des meilleures solutions de gestion de stock

> Voir aussi : Les logiciels CRM incontournables pour gérer sa prospection

La fréquentation d’un institut de langues n’est pas obligatoire

L’acquisition d’une langue étrangère passe-t-elle forcément par un apprentissage spécifique en institut ? Non, à en juger par les réponses de nos interviewés !

En effet, quand on met de côté le français pour ne pas fausser les résultats (oui, on sait tous que c’est généralement à l’école qu’on apprend cette langue), on remarque que 52% de tous ceux qui parlent une ou plusieurs langues étrangères n’ont jamais fréquenté d’institut (pour la langue française seule, ils sont 71% dans ce cas).

Par contre, quand vient le moment de leur demander s’il était envisageable pour eux de rejoindre, plus tard, une académie de langues pour en apprendre une nouvelle, ils sont 60% à répondre oui. Et c’est ainsi qu’au palmarès des langues les plus convoitées en institut, on retrouve l’anglais (27%), l’allemand (14%), le chinois (9%) et l’espagnol (4%).

Ceux qui ne parlent que malagasy

Sans surprise donc, on est une majorité à parler français, fût-il approximatif. Ce qu’il y a de surprenant par contre, c’est que dans les 22% d’interrogés qui ne parlent que malagasy, la moitié (50%) ne veulent apprendre aucune nouvelle langue !

Parmi les raisons les plus évoquées, on en a 34% qui affirment ne pas avoir le temps, 25% qui disent ne pas avoir de budget pour, 24% qui jugent que c’est inutile pour eux d’apprendre une langue en plus du malagasy, et 14% qui affirment tout simplement ne pas en avoir envie.

Par contre, chez ceux qui veulent bien revenir sur les bancs pour étudier une langue, ils sont 18% à vouloir apprendre le français, 7% l’anglais et 1% le chinois (23% n’ont pas exprimé d’avis).

Le français est la première langue que veulent apprendre ceux qui ne parlent que malagasy
Le français est la première langue que veulent apprendre ceux qui ne parlent que le malagasy

> Voir aussi : Tout ce qu’il faut savoir pour se lancer dans une visioconférence

Ce qui ressort de ce sondage sur les Malgaches et les langues

Langue officielle de la Grande Île, au côté du malgache évidemment, le français reste, et de loin, la première langue étrangère parlée à Madagascar : sur la totalité des 1 133 personnes que nous avons sondées, 76% parlent français.

Mieux, le français est une langue commune chez l’écrasante majorité des Malgaches parlant au moins une langue étrangère. Ils sont en effet 97% à parler la langue de Molière ! La popularité de cette langue est telle qu’elle est également la première langue étrangère que veulent apprendre ceux qui n’en connaissent encore aucune.

Il ressort également de ce sondage que l’anglais est la deuxième langue la plus parlée par les polyglottes du pays (45%), une chose qui s’explique peut être par le fait que la langue de Shakespeare est enseignée dès l’entrée du secondaire, en classe de 6ème. Avec la réforme actuelle de l’enseignement malgache (Plan sectoriel éducation 2018), cette langue sera désormais introduite un peu plus tôt, en 5ème.

À la troisième place, on trouve un outsider : l’allemand. Même s’il est très loin de scorer aussi bien que les deux premiers (3%), il semblerait que la langue de Goethe bénéficie étrangement d’une place de choix dans le coeur des Malgaches.

Enfin, à la quatrième place, le chinois est parlé par 2% des Malgaches plurilingues. Il est vrai qu’avec l’augmentation des opérateurs Chinois à Madagascar, la pratique de cette langue ouvre pas mal de nouvelles opportunités à qui veut bien l’apprendre.

> Voir aussi : Les habitudes de voyage des Malgaches à l’étranger

> Voir aussi : Comparatif des meilleurs logiciels de caisse

Annexe : le mode opératoire du sondage sur les Malgaches et les langues étrangères

Ce sondage sur les Malgaches et les langues étrangères a été effectué sur un échantillon de 1 133 personnes interrogées dans la rue. Voici les principales spécificités de ce panel :

  • Genre :
    • 39,10% sont des femmes
    • 60,90% sont des hommes
  • Tranches d’âges :
    • 17,21% ont entre 18 à 25 ans
    • 29,92% ont entre 26 à 35 ans
    • 28,68% ont entre 36 à 45 ans
    • 14,47% ont entre 46 à 45 ans
    • 5,74% ont entre 56 à 65 ans
    • 3,27% ont plus de 65 ans
  • Catégories socioprofessionnelles :
    • 23,83% appartiennent à la catégorie Salariés
    • 3,71% appartiennent à la catégorie Agriculteurs exploitants
    • 28,33% appartiennent à la catégorie Artisans et commerçants
    • 4,32% appartiennent à la catégorie Étudiants
    • 4,06% appartiennent à la catégorie Retraités
    • 10,86% appartiennent à la catégorie Professions libérales
    • 4,85% appartiennent à la catégorie Sans emploi
    • 8,12% appartiennent à la catégorie Cadres, chefs d’entreprises et professions intellectuelles supérieures
    • 11,30% appartiennent à la catégorie Autres personnes sans activité professionnelle (militaires, nonnes, etc,)

Écrivez un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des