01/02/2019. Qui n’a jamais fait les gros yeux à la vue de la énième hausse du prix des PPN chez l’épicier du coin ? Oui, les prix augmentent régulièrement et notre pouvoir d’achat, lui, stagne depuis des lustres. Mais nous avons assez râlé sur le sujet dans notre dernier sondage sur le coût de la vie. Aujourd’hui, nous nous intéressons aux informations plus factuelles sur les PPN à Madagascar : à quelle fréquence les Tananariviens achètent-ils ces produits et quelle quantité consomment-ils par mois ?

Pour ce sondage, nous sommes descendus dans les rues de la capitale pour interroger 900 personnes. On vous partage les résultats dans cet article.

Aperçu sur la consommation de PPN dans la capitale

L'univers des PPN vu par les Tananariviens
L’univers des PPN vu par les Tananariviens

Zoom sur la consommation de PPN par les Tananariviens

Pour ce sondage sur les PPN à Madagascar, nous nous sommes concentrés sur 4 denrées de base incontournables aux ménages malgaches à savoir le riz, l’huile, le sucre et le sel.

Le riz

Impossible de parler PPN à Madagascar sans parler riz. Questionnés sur la fréquence à laquelle ils achètent cet aliment principal qu’est le riz, 50% des Tananariviens avouent s’approvisionner plus d’une fois par semaine. 31% en achètent ensuite une fois par mois, 7% une fois par semaine et 6% toutes les deux semaines. Enfin, ils sont 3% à en acheter une fois par mois.

Pour ce qui est de la quantité consommée par mois : la plupart des sondés, 30%, disent consommer entre 20 et 30kg de riz mensuellement. Par la suite, 23% en consomment entre 30 à 40kg, 12% en consomment entre 50 et 60kg et 11% en consomment entre 40 et 50kg. Pour finir, 12% affirment consommer plus de 60kg/mois et 6% en consomment moins de 20kg.

(instant pub : saviez-vous que le riz peut accompagner un bon ravitoto au coco :) ? Voilà, je sors !)

Le riz, plat de base de l'alimentation des Malgaches
Le riz, plat de base de l’alimentation des Malgaches

L’huile

Nous avons également abordé avec nos sondés le sujet de l’huile et il est ressorti qu’une petite majorité de 47% a dit en acheter plus d’une fois par semaine.

Ensuite :

  • 30% en achètent une fois par mois
  • 11% en achètent une fois par semaine
  • 7% en achètent toutes les 2 semaines
  • 3% moins d’une fois par mois

Quant à la quantité d’huile consommée par mois, plus d’un tiers (37%) avouent consommer entre 1 et 1,5 litre sur cette période. Pour le reste, voici les chiffres :

  • 23% consomment 3 litres d’huile et plus par mois
  • 17% en consomment entre 1,5 et 2 litres
  • 10% en consomment moins de 1 litre
  • 6% en consomment entre 2,5 et 3 litres
  • 4% en consomment entre 2 et 2,5 litres

L’huile est indispensable à tous les ménages, sûrement le PPN le plus utilisé à Madagascar

Le sucre

Nous avons demandé à nos sondés à quelle fréquence ils achetaient du sucre et il s’est avéré que 36% des enquêtés, soit plus d’un tiers, en achètent plus d’une fois par semaine.

Viennent ensuite 32% qui en achètent une fois par mois, 17% qui en achètent une fois par semaine, 9% qui en achètent toutes les deux semaines et 3% qui en achètent moins d’une fois par mois.

Pour ce qui est de la quantité de sucre consommée par mois, on a constaté que 42% des sondés en consommaient entre 1 et 1,5 kg. Pour le reste des statistiques, on a vu que :

  • 32% consomment moins de 1kg de sucre par mois
  • 10% consomment 3 kg de sucre et plus par mois
  • 6% consomment entre 1,5 et 2kg de sucre par mois
  • 6% consomment entre 2 et 2,5 kg de sucre par mois
  • 2% consomment entre 2,5 et 3kg de sucre par mois

Le sel

La fréquence d’achat de sel est d’une fois par semaine pour 1 Tananarivien sur 3 (33%). Ensuite :

  • 28% en achètent plus d’une fois par mois
  • 24% en achètent une fois par semaine
  • 12% en achètent toutes les 2 semaines
  • 3% en achètent moins d’une fois par mois

Il est également ressorti de notre sondage qu’habituellement, le sel est acheté en sachet pour 82% des Tananariviens. On parle ici des petits sachets standards de 200g comme on en trouve dans quasiment toutes les épiceries. Ils sont ensuite 20% à en acheter au kilo et enfin que 2% à en acheter au kapoaka.

82% des Tananariviens achètent du sel en sachet
82% des Tananariviens achètent du sel en sachet

Et si l’on s’intéresse de plus près au nombre de sachets de sel consommés, on constate que 68% des sondés achetant le sel en sachet épuisent moins de 4 sachets par mois. Puis arrivent dans leur sillage :

  • 18% qui en consomment 5 sachets par mois
  • 8% qui en consomment 6 par mois
  • 4% qui en consomment plus de 8 par mois

Pour ceux qui achètent du sel au kilo, un peu plus de la moitié (51% plus précisément) en consomment entre 1 et 1,5kg par mois. Pour les autres répondants, voici la quantité consommée :

  • 27% consomment moins de 1kg
  • 10% consomment entre 1,5 et 2,5kg
  • 10% consomment entre 2 et 3kg

Le montant des dépenses allouées à l’achat des PPN

Toujours dans le cadre de notre sondage sur les PPN à Madagascar, nous avons voulu connaître le montant consacré mensuellement à l’achat de ces denrées. On a ainsi vu que :

Pour le riz

  • 41% dépensent entre 40 000 et 60 000 ar par mois
  • 19% dépensent entre 60 000 et 80 000 ar
  • 10% dépensent entre 100 000 et 120 000 ar
  • 10% dépensent entre 80 000 à 100 000 ar
  • 5% dépensent moins de 40 000 ar
  • 9% dépensent 120 000 ar et plus

Pour le sucre

  • 51% dépensent moins de 5 000 ar par mois
  • 37% dépensent 5 000 à 10 000 ar
  • 10% dépensent 10 000 ar et plus

Pour le sel

  • 89% dépensent moins de 2 000 ar par mois
  • 8% entre 2 000 à 3 000 ar
  • 1% dépensent plus de 5 000 ar

Ce que l’on peut retenir de ce sondage sur les PPN à Madagascar

Nous pouvons déjà voir dans ce sondage que la majorité des Tananariviens s’approvisionnent en PPN plus d’une fois par semaine, que ce soit pour le riz, l’huile, le sucre, ou encore le sel. Pour chaque produit, cette fréquence d’achat remporte toujours la majorité : 50% pour le riz, 47% pour l’huile, 36% pour le sucre, et 33% pour le sel. Nous sommes donc fixés sur une chose : les Tananariviens sont plus adeptes des petites courses, faites plusieurs fois dans la semaine voire tous les jours, que des grosses.

Autre point intéressant vu dans ce sondage : les ménages de la capitale ne consomment pas beaucoup d’huile. En effet, quand on sait que 19% des ménages à Antananarivo comptent trois personnes, 28%, quatre, et 31%, cinq (77% des ménages d’Antananarivo entrent dans ces 3 classes), et quand on voit aussi que 74% des Tananariviens consomment moins de 1,5 kg/mois, on comprend que le sucre est le PPN le moins consommé de tous.

Enfin, pour ce qui est du montant dépensé par mois pour ces PPN, ce sont 41% des Tananariviens qui déboursent 40 000 à 60 000 ar par mois pour le riz. Pour le sucre, un peu plus de la moitié (51%) dépensent moins de 5 000 ar par mois, et enfin pour le sel, c’est une écrasante majorité de 89% qui dépensent moins de 2 000 ar par mois.

Reste que les PPN restent incontournables à Madagascar. Ainsi, même si leurs coûts augmentent et que 89% des Tananariviens considèrent que le coût actuel de la vie à Madagascar est très cher, on n’a guère vraiment le choix. Il faut bien qu’on mange.

Note de la rédaction : Vous avez une question sur Madagascar qui vous turlupine ? Un sujet qui vous démange ? N’hésitez pas à le poster dans les commentaires, nous l’inclurons sûrement dans nos prochains sondages ! Vous pouvez également en parler sur le forum directement !

Retrouvez également ici tous les sondages et études statistiques menés par l’équipe Stileex à ce jour.

Écrivez un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de