Problèmes environnementaux à Madagascar : la situation est alarmante

04/06/2019. Cela fait une bonne décennie déjà que l’État malgache a placé l’environnement dans son axe de stratégie de développement. La préservation de l’atout qu’est la beauté de notre pays ainsi que la stabilité de l’habitat de l’homme sont devenues des priorités pour Madagascar. Mais même avec le soutien technique et financier de plusieurs ONG environnemantales, telles que la WWF ou la PNUD voire la Banque Mondiale, cette lutte pour la protection de l’environnement ne semble pas encore être terminée. En effet, d’autres problèmes environnementaux à Madagascar inquiètent non seulement les dirigeants mais aussi les citoyens malgaches. Puisque certains articles de Stileex Post dans ce domaine ont déjà porté leurs fruits, il nous est paru opportun de continuer dans ce sens en nous concentrant sur l’avis des citoyens d’Antananarivo. Voyons donc dans notre sondage du jour, la position des Tananariviens sur les problèmes environnementaux à Madagascar.

Les problèmes environnementaux à Madagascar : les avis en image

La situation se dégrade

Premier constat percutant dans ce sondage, la majorité des Tananariviens devient plus sensible qu’avant face aux problèmes environnementaux de Madagascar (84%). Tandis que les 15% restants n’y voient pas trop leur intérêt. Deuxième remarque, 8 personnes sur 10 se plaignent que notre environnement actuel est en très mauvaise posture. Parcontre, 17% voient encore de l’espoir dans cette situation.

Notre environnement et notre habitat sont en danger avec la pollution de l'air, de l'eau, du sol et même de la biodiversité malgache
Notre environnement et notre habitat sont en danger avec la pollution de l’air, de l’eau, du sol et même de la biodiversité malgache

Comme tous les êtres humains, la nature (31%) est le premier mot que les Tananariviens associe à l’environnement. Mais il ne faut pas n’en plus oublier que dans un pays en voie de développement comme le nôtre, les citoyens de la Ville des Mille se réfèrent presque toujours à des aspects péjoratifs. Nous pouvons citer entre autre la pollution (18%) ou les ordures et déchets (18%), mais d’un côté plus gai, les milieux ambiants (17%), les municipalités (9%) et les espaces verts (7%) y sont aussi attachés.

Malgré des plans d’action environnementaux bien calculés et sur mesure mis en place par les autorités malgaches pour la Grande Île depuis plusieurs années, il semblerait que la situation n’ait pas évolué. La pollution atmosphérique a été, pendant quelques années, au centre des grands débats avec l’émission de CO2. Aujourd’hui, d’autres problèmes environnementaux alourdissent encore plus les tâches des différentes institutions nationales et internationales. Outre la pollution de l’air, les problèmes avec le sol, l’eau ainsi que la biodiversité à Madagascar touchent beaucoup la population de la capitale de Madagascar.

Les principaux problèmes environnementaux à Madagascar

Pour les 880 habitants de la capitale sondés, presque la moitié (45%) s’inquiète des dégâts sur la biodiversité du pays, en les plaçant comme principaux problèmes environnementaux à Madagascar. D’après eux, la déforestation (23%) et l’extinction de certaines espèces animales et végétales (14%) sont liées à cette décadence.

La faune et la flore subissent les premiers impacts des problèmes environnementaux à Madagascar, il faut changer ça !
La faune et la flore subissent les premiers impacts des problèmes environnementaux à Madagascar, il faut changer ça !

Toujours selon les sondés, dans une ville aussi polluée qu’Antananarivo, la gestion des déchets industriels ou même ménagers (20%) nuit énormément à la santé de la population. Et avec l’agriculture industrielle (2%) qui se développe rapidement, les soucis sont plus lourds. Le changement climatique (10%), mais aussi l’épuisement des ressources naturelles (9%) renforcent également ces complications. Mais pour 6% des sondés, la propreté et surtout le comportement des citoyens jouent un grand rôle.

La mentalité et le comportement sont à revoir

Nous nous attardons principalement sur des éléments qui pourraient être les problèmes liés aux déchets. D’abord, la mentalité des citoyens malgaches et le manque de prise de conscience sont de sérieux problèmes. Avec un avis à 19%, le comportement des citoyens Tananariviens doit d’être repassé au peigne fin.

Mais encore, nous pouvons ajouter à cela le fait que ni les citoyens ni les industries voire les autorités locales ne prennent pas en compte la valeur d’un environnement propre et apaisant. En effet, certaines des personnes sondées ont fortement critiqué les matières en plastique et les déchets industriels (19%), ou encore le manquement aux obligations de la municipalité (12%) actuellement.

Le changement de comportement envers la nature devient aujourd'hui une obligation pour une planète verte
Le changement de comportement envers la nature devient aujourd’hui une obligation pour une planète verte

La pollution de l’air, de l’eau, du sol, etc. dues à l’absence de recyclage (11%), et le manque de ressources et de main d’œuvre (8%) pour les déchets dans les rues et les ruelles (6%) font rage. Des mesures drastiques pour le changement de comportement et les habitudes des Tananariviens s’imposent afin de balayer ces problèmes environnementaux à Madagascar. Cela commence en bas de l’échelle dans les « Fokontany » en passant par la municipalité jusqu’à la Présidence de la République.

Les Tananariviens ne sont pas satisfaits par les défenseurs de l’environnement

D’après nos chiffres, et il faut bien l’avouer, la majorité des habitants de la ville n’éprouve pas du tout de satisfaction à l’égard des actes des « défenseurs » de l’environnement. La Présidence de la République, le gouvernement, les partis politiques, la mairie et surtout les citoyens vivant à Antananarivo, leurs actions envers ces problèmes environnementaux à Madagascar ne semblent pas encore être suffisantes. Jusqu’à aujourd’hui, seules les initiatives des sociétés civiles ont su convaincre la moitié de la population de la capitale. Voyez par vous-même :

  • citoyens : Satisfait : 14% Insatisfait : 85%
  • gouvernement : Satisfait : 17% Insatisfait : 80%
  • partis politiques : Satisfait : 25% Insatisfait : 73%
  • municipalité : Satisfait : 25% Insatisfait : 73%
  • présidence de la République : Satisfait : 28% Insatisfait : 70%
  • sociétés civiles : Satisfait : 51% Insatisfait : 47%

Afin d’avoir un résultat significatif de la population, notre sondage a été fait dans les quatre coins de la ville d’Antananarivo. Toutes les catégories socio-professionnelles et les genres y sont représentés.

Problèmes environnementaux à Madagascar : Les Tananariviens sont prêts à changer ?

Les associations et organisations environnementales travaillent durement côte à côte avec les autorités étatiques pour trouver des stratégies applicables dans la Grande Île. Nous pouvons déjà préconiser le changement de comportement de chacun de ces acteurs dans cette lutte contre les problèmes environnementaux à Madagascar. En tout cas, plus de la moitié (55%) des sondés sont prêts à ne plus utiliser de sacs en plastique en les remplaçant par d’autres moyens. Mieux encore, près de 8 personnes sur 10 sont pour la sanction par une amende pour ceux qui jettent leurs déchets dans les espaces publics.

Contre les problèmes environnementaux, la moitié des Tananariviens adhère à l'utilisation d'autres éléments que le plastique
Contre les problèmes environnementaux, la moitié des Tananariviens adhère à l’utilisation d’autres éléments que le plastique

Quoi qu’il en soit, encore certaines personnes refusent de collaborer et changer leurs habitudes en consommation d’énergie pour l’intérêt de la génération future (69%). L’idée de payer plus de taxes pour plus de propreté dans leur zone d’habitation n’est pas non plus bien reçue par les 58% sondés.

En conclusion de ce sondage sur les problèmes environnementaux à Madagascar

La situation actuelle est très mauvaise. Hormis les efforts maintes et maintes fois fortifiés des différentes institutions, la sensibilisation des Tananariviens pourrait être la clé. Avec la sensibilisation des plus grands, l’éducation des plus jeunes pourrait être une solution à long terme, surtout pour la génération future. Quelques gestes simples au quotidien de chaque citoyen, comme le recyclage ou le tri, peuvent beaucoup aider à résoudre ces maux de la nature. Bien évidemment, le sondage est représentatif, mais ne prétend pas pour autant être exhaustif. Mais dans la mesure où les problèmes environnementaux à Madagascar ne sont pas encore résolus, Stileex Post continuera dans cette direction pour apporter soutiens et aides aux citoyens et autorités locales, avec les positions et les avis de la population dans ses articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Tsiry Razafindrazaka
Tsiry Razafindrazaka
Vocation ou passion, depuis ma tendre enfance, je me suis démarqué des autres avec mon attachement à tout ce qui touche aux médias. L'un de mes plus grands rêves, écrire pour un grand quotidien ou une revue, se réalise enfin en prêtant ma plume au Stileex Post. Je suis tellement fier d'être entouré d'une équipe dynamique et passionnée, tout simplement à mon image.