Stileex App
Stileex App
Stileex App
Stileex App

19/06/2019. Nous avons déjà vu dans plusieurs articles du Stileex Post que les produits « vita Malagasy » avaient de plus en plus la côte ces dernières années. Cette hausse de valeur a redonné un nouveau souffle à la Grande Île. Les produits d’Art Malagasy contribuent bien évidemment à cette remontée. Cependant, leur popularité actuelle fait-elle vraiment vendre les produits d’Art Malagasy ? Pour vous, nos loyaux journalistes acharnés ont donc mené un sondage dans toute la capitale de Madagascar sur l’avis des Tananariviens sur les produits d’Art Malagasy. Les résultats vont certainement vous surprendre.

L’avis des Tananariviens sur les produits d’Art malgasy

L'avis des Tananariviens sur les produits d'Art malgasy
L’avis des Tananariviens sur les produits d’Art malgasy

Produits Art Malagasy : les Tananariviens sont intéressés mais ne sont pas acheteurs

C’est incontestable, les artisans malgaches sont de vrais génies. La preuve, les produits d’Art Malagasy sont toujours appréciés par les Tananariviens à 62%. Nous parlons ici des divers produits artistiques, en partant de la broderie malgache, vers la peinture, la vannerie, mais aussi la sculpture sur bois et beaucoup d’autres encore. Mais cela reste tout de même assez morose que plus de 3 personnes sondées sur 10 ne s’intéressent même pas un peu aux produits d’Art Malagasy. Ce chiffre de 37% semble encore être trop élevé pour espérer une avancée dans tous les domaines.

Le Tananarivien ne peut que regarder les produits d'Art Malagasy car il ne peut pas en acheter
Le Tananarivien ne peut que regarder les produits d’Art Malagasy car il ne peut pas en acheter

À notre plus grand étonnement, même pas la moitié des Tananariviens qui se disaient intéressés par les arts de leur pays ne sont pas acheteurs. D’après les statistiques récoltées auprès des citoyens de la capitale de Madagascar, 34% d’entre nous achètent vraiment des produits d’Art Malagasy. C’est bien dur à encaisser, mais il y a donc 66% habitants d’Antananarivo qui ne se sont jamais offert ce genre de produit. D’après ces derniers, les produits coûtent trop cher pour eux (73%), mais d’autres ont aussi répondu qu’ils n’en avaient pas besoin (26%).

Le raphia, le cuir et le bois sur le podium

En continuant notre investigastion, les 878 citoyens de la capitale sondés nous ont confié les matières qu’ils aimaient plus pour un produit Art Malagasy. Le raphia est en tête, voyez par vous-même :

Le raphia dépasse depuis des décennies le cuir et le bois dans le cœur des malgaches
Le raphia dépasse depuis des décennies le cuir et le bois dans le cœur des malgaches
  • raphia : 26%
  • cuir : 20%
  • bois : 17%
  • soie : 12%
  • bois précieux : 12%
  • fer : 6%
  • argile : 4%
  • autre : 3%

C’est une simple logique que le raphia ait autant de succès chez les Tananariviens amoureux des produits d’Art Malagasy. En effet, avec cet élement, l’on peut confectionner des choses illimitées : sac, chapeau, tapis, panier, porte-feuille, décoration maison, etc.

Les Tananariviens achètent un peu de tout

Nos amis les habitants sondés semblent être assez sceptiques sur les types d’Art Malagasy qu’ils achètent le plus souvent. Ce n’est pas vraiment de leur faute puisque les artisans et artistes malgaches créent et confectionnent « à la main » des beautés à en couper le souffle. Aujourd’hui, les Tananariviens, les Malagasy et même le monde entier sont éblouis par la pureté de l’art. D’après les résultats de notre enquête, les articles de décoration, les chapeaux et les chaussures, tout comme les vetêments et les sacs à main sont les plus prisés aujourd’hui.

  • article de décoration : 15%
  • chapeaux : 13%
  • chaussures : 13%
  • lamba, vetêment : 10%
  • sac à main : 10%
  • bijoux : 8%
  • article de table : 7%
  • panier : 5%
  • miniature : 5%
  • ceinture : 5%
  • porte-feuille : 3%
  • broderie : 2%
  • meubles : 2%
  • sacoche : 1%
  • poterie : 1%

L’achat des produits d’Art Malagasy se fait aux « Tsena »

Comme nous l’avons déjà soulevé un peu plus haut, les Tananariviens ne vont pas si souvent acheter des produits d’Art Malagasy. Mais au moins, le quart d’entre eux (25%), personnes lambda pour la plupart, peut s’acheter un produit d’Art Malagasy par année. Les 56% des personnes que nous avons rencontré ont dû économiser et négocier pour pouvoir se payer un produit de ce genre. Et là encore c’est moins d’une fois dans l’année. Pour les familles plus aisées, ces derniers ont la possibilité de s’offrir différentes gammes de produits 2 à 4 fois par an (13%).

La majeure partie des Tananariviens achètent leurs produits d'Art Malagasy aux Tsena
La majeure partie des Tananariviens achètent leurs produits d’Art Malagasy aux Tsena

Nous sommes dans la capitale de Madagascar, et ce n’est un secret pour personne, la moitié des Tananariviens (54%) vont sur les différents marchés d’Antananarivo pour trouver un Art Malagasy compatible avec, soit au style de leur maison soit à leur personnalité. D’autres citoyens se tournent vers les revendeurs agréés (21%). Comme ils le disent, « là au moins on a de la bonne qualité ». Mais 20% vont même jusque chez le producteur pour avoir le meilleur. Les achats en ligne ne sont pas très bien vus avec seulement 1%, accompagnés par les achats en grandes surfaces (4%).

S’offrir un produit « made in mada » pour le plaisir

C’est vrai le rythme de la vie à Antananarivo est aujourd’hui plus éprouvant que jamais. Mais les 58% des Tananariviens ont trouvé la bonne solution à leur stress quotidien, c’est l’achat d’Art Malagasy juste pour le plaisir. Évidemment, il y a aussi les occasions spéciales (19%) ou les fêtes (16%), tandis que d’autres font des commandes par impulsion (7%).

Certains citoyens font des petites folies avec les produits d'Art Malagasy pour leur plaisr personnel
Certains citoyens font des petites folies avec les produits d’Art Malagasy pour leur plaisr personnel

En moyenne, les 50% des habitants de la Ville des Mille dépensent entre 20.000 et 50.000 Ariary à chaque achat de produits d’Art Malagasy. Le quart (24%) peut monter jusqu’à 80.000 Ariary. Et même avec le coût de la vie actuelle, 15% osent dépasser les 80.001 Ariary comme vous pouvez le voir sur l’infographie téléchargeable plus haut.

En conclusion de ce sondage

Après tant d’émotions lors de ma visite dans les quatre coins de la capitale, je me rends enfin compte que l’Art Malagasy a une grande place non seulement traditionnellement mais aussi socialement. Si l’on se confie aux résultats, les Tananariviens sont bien intéressés par les produits d’Art Malagasy. Le manque de budget n’est pas vraiment un problème pour un vrai patriote Malgache. Personnellement, pour que la popularité des produits d’Art Malagasy puisse vendre, l’on doit plus envisager une sensibilisation sociale. Et l’économie marchera très bien. Qu’en pensez-vous ?

Continuez votre lecture avec :

1
Commentaires

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Hoby Randriamanantsoa Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Hoby Randriamanantsoa
Membre

L’art malagasy est vraiment un sujet très intéressant. Je pense effectivement que la promotion de l’art malagasy et des productions locales est un très bon moyen de faire marcher l’économie. En ce qui me concerne, je suis très attirée par ces produits, surtout par les articles de décoration, cependant ils sont un peu coûteux. Je trouve malheureusement que les artisans ciblent beaucoup plus les étrangers que la population malagasy.